Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Féminines
  2. // Coupe du monde 2015
  3. // J3
  4. // France/Mexique (5-0)

La France sort première du groupe !

En détruisant le Mexique (5-0), les Bleues ont assuré leur ticket pour les huitièmes, ajouté la manière, les buts et apporté une réponse claire après la déconvenue colombienne. La France est toujours là. Et bien là.

Modififié

France 5-0 Mexique

Buts : ML. Delie (1re), J. Ruiz c.s.c (9e), E. Le Sommer (13e, 36e), A. Henry (80e) pour la France

34 secondes. C'est le temps qu'il aura fallu aux Françaises pour inscrire leur premier but et s'assurer la qualification pour les huitièmes de finale. Dès le coup d'envoi, la France file le ballon à Élodie Thomis côté droit avant que cette dernière ne fasse parler sa vitesse de pointe. Après un beau rush, la Lyonnaise arrive aux abords de la surface de réparation adverse et claque un centre. La gardienne mexicaine loupe son intervention, Marie Laure-Delie reprend le cuir de la tête et le catapulte au fond des filets. Premier pion de l'attaquante qui fête dignement sa titularisation. Un but annonciateur du festival des Françaises, revanchardes après leur défaite face à la Colombie et désireuses de rappeler à la planète football pourquoi elles étaient là : pour remporter le Mondial.

Un récital à la Française


Cueillies à froid, les Mexicaines ne voient pas le ballon et, pire, encaissent un deuxième but quelques minutes après le premier. Sur un bon corner, la malheureuse Jennifer Ruiz dévie une tête de Wendy Renard dans ses propres cages (9e). Déchaînées, les Bleues foutent le feu à la rencontre en faisant parler leurs qualités : vitesse, technique et puissance. Le Mexique est inexistant, incapable d'enchaîner plus de deux passes. Sur une énième accélération d'Élodie « Bolt » Thomis, la France colle un troisième pion par l'intermédiaire d'Eugénie Le Sommer (13e). Toujours pas rassasiée, la troupe de Philippe Bergeroo poursuit son travail de destruction.

Pressing haut, défense imperméable et attaque inspirée, les coéquipières de Laure Boulleau sont touchées par la grâce (19e, 20e, 21e). Après une demi-heure à servir de punching-ball, les joueuses de la Tricolor parviennent à s'infiltrer dans le camp français avec un corner (28e). Ce sera la seule incursion mexicaine. Au milieu de terrain, Amandine Henry fait régner sa loi. Toujours bien placée, la joueuse fait souffrir l'intégralité de l'équipe mexicaine. C'est sur un coup franc obtenu sur une de ses interventions que Le Sommer marque le quatrième but des Bleues, s'offrant ainsi un doublé (36e). La mi-temps est sifflée, la France mène quatre à zéro. Un goal average à conserver, voire à améliorer reste le seul enjeu des Bleues.

Le chef-d'œuvre d'Henry


Dans les travées du Place Stadium d'Ottawa, on se demande si la seconde période est nécessaire. Le match est déjà plié, que faire de sa deuxième mi-temps ? Poursuivre les attaques et prendre du plaisir. Les Mexicaines, quant à elles, tentent de sauver l'honneur entre deux serrages de fesses, mais ce n'est pas très efficace (54e). En dehors de ce petit aparté, les Françaises maintiennent la pression en attendant une ouverture. Sereines, Abily et Henry dictent tour à tour le tempo du match tout en gardant la même intensité. Majri et Thomis transforment les couloirs mexicains en autoroutes au point de toucher la barre sur un centre (64e). Bref, la France s'amuse.

Entre deux arrêts de jeu, Philippe Bergeroo fait souffler Le Sommer et Abily en les remplaçant par Thiney et Bussaglia. Dans ce match à sens unique, les Françaises ne lèvent absolument pas le pied, poursuivent les offensives et multiplient les gestes de classe. Après une belle possession de balle, Amandine Henry, encore elle, s'empare du cuir dans l'axe et décoche une frappe monstrueuse. Le ballon finit sa trajectoire dans la lucarne mexicaine (80e). 5-0, la démonstration est totale. Le score n'évoluera plus. Mis à part la sortie sur blessure de Laure Boulleau (78e), la rencontre a été parfaite pour les Bleues. Qualifiées pour les huitièmes avec en guise de bonus la première place de la poule F, les Françaises ont définitivement lancé leur Mondial. Les ambitions sont à nouveau permises.

Par Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17