1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // France-Suède (2-1)

La France refroidit la Suède

Comme d'habitude, la France s'est fait peur. Mais comme d'habitude, la France a retourné la situation contre la Suède. Une victoire 2-1 qui va permettre aux Bleus de passer « l'hiver au chaud » comme dirait Deschamps, et de regarder la suite des éliminatoires avec sérénité.

Modififié
1k 44

France 2-1 Suède

Buts : Pogba (57e) et Payet (65e) pour la France // Forsberg (54e) pour la Suède

Le Stade de France qui sort les drapeaux et scande « Allez les Bleus » alors que la Suède vient d'ouvrir le score, ce n'est pas courant. Alors on ne va pas bouder notre plaisir et dire que le douzième homme a été particulièrement précieux ce soir. Car quand Emil Forsberg a ouvert le score en début de seconde période, les tribunes se sont tues quelques secondes. Avant de repartir de plus belle. Si Paul Pogba a mis deux minutes pour égaliser et Dimitri Payet dix pour retourner la partie, c'est parce que cette équipe de France a du caractère. Et que son public a du cœur. Alors on pardonnera (provisoirement) cette tendance des hommes de Didier Deschamps à tendre la joue pour se prendre la première gifle avant de réagir, et on savourera qu'Hugo Lloris et Didier Deschamps aient été satisfaits dans leur envie de « passer l'hiver au chaud » .

Le mur jaune


L'équipe de France est un diesel. Ce qui parfois vaut quelques sueurs froides à ses supporters, comme contre l'Irlande à l'Euro ou la Bulgarie en octobre. Face à la Suède, pas de penalty concédé bêtement pour se mettre un handicap, mais une première période poussive face à un adversaire replié et décidé à jouer son va-tout en contres. Alors pour faire un peu de spectacle et satisfaire un public qui pousse derrière les Bleus, c'est Paul Pogba qui régale le premier. Un double contact devant la surface suivi d'une frappe dévissée (3e), puis un râteau dans le camp français pour récupérer le ballon... Pogboum est en jambes, dans la lignée de sa performance aux Pays-Bas. Mais c'est collectivement que cela coince. Face à l'étau scandinave, la France ne crée aucun réel déséquilibre malgré quelques situations qui obligent Robin Olsen à s'employer, dont un centre de Dimitri Payet pour Olivier Giroud (8e), puis une frappe cadrée du Réunionnais (14e). Quand les hommes de Didier Deschamps ne manquent pas de précision, notamment sur une frappe de Pogba légèrement trop élevée sur une passe en retrait de Payet (15e). Dominée, la Suède ne tremble pas face à un Stade de France qui lance trois tours de ola durant le premier acte. Et qui n'est pas loin de casser l'ambiance sur un coup franc obtenu par John Guidetti (10e) proche de se concrétiser par une ouverture du score. Peu avant de rentrer aux vestiaires, Antoine Griezmann claque une belle tête de peu à côté sur le premier centre réussi de Djibril Sidibé. Annonciateur de la voie à suivre après la pause.

Forsberg réveille les Bleus


La seconde période débute d'ailleurs comme la première s'était achevée, avec un centre de Sidibé pour Griezmann, qui ne peut maîtriser sa reprise (46e). Les Bleus sont revenus avec de bonnes intentions, mais c'est bien la Suède qui calme le SDF avec un nouveau centre vicieux venu de la droite que Lloris capte en deux temps. Et surtout un coup franc d'Emil Forsberg qui prend le gardien français à contre-pied (55e, 0-1). Il y a encore un an, ce scénario aurait coupé les pattes des Tricolores. Mais portés par le public français, ils égalisent deux minutes plus tard par Pogba (57e), avant d'enchaîner les occasions en dix minutes, jusqu'à la libération par Payet (65e). De quoi jouer la suite du match sans frein à main, malgré quelques errements défensifs qui obligent, entre autres, Lloris à s'employer sur une frappe cadrée de Durmaz. Mais les Bleus ont fait le plus dur face à un adversaire qui doit désormais s'exposer, et leur permet de placer une ou deux banderilles par l'intermédiaire de Payet et Griezmann. Ce dernier est d'ailleurs à deux doigts de finaliser la cuisson des carottes suédoises, mais sa frappe flirte avec le poteau droit d'Olsen (85e). Ce que le stade est proche de regretter quelques secondes plus tard quand Isaac Kiese Thelin, entré en jeu peu avant, ambitionne de faire une « Eder » . Sauf que le Bordelais écrase son tir qui finit en six mètres. Le signe que la malédiction de l'Euro est derrière nous ?



Par Nicolas Jucha, au Stade de France
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Kanté c'est le premier nom que je coucherais sur le papier...
TheAutistMonkey Niveau : Loisir
Faut vraiment qu'ils arrêtent les arbitres parce que ça va commencer à se voir là...
FranckderKaiser Niveau : District
hors jeu + coup franc sur le but de Griezmann, pénalty pour la suède en début de match.. la liste est longue, il faut faire exprès de ne pas voir à ce point là !
+1, que je ne peux te donner en cliquant sur le bouton approprié pour les raisons que nous connaissons tous maintenant.

Ça fait beaucoup sur ce match. Et même si l’arbitrage vidéo ne permet pas de TOUT voir comme aiment le montrer les anti, sur ce match ça aurait réglé au moins 2 injustices majeures en moins de 15 secondes cumulées
2 réponses à ce commentaire.
Un match important pour une équipe qui aspire à s'inviter dans la cour des grands puisqu'il s'agit de montrer qu'elle est capable de battre une équipe solide venue pour défendre.

La première mi-temps fut insipide, les situations chaudes intervenant principalement à l'issue de contre-attaques suédoise mais ne débouchant pas sur de réelles occasions de but. Avec une organisation en 4-4-2 face à une défense assez regroupée et athlétique, la différence aurait du se faire par l'intelligence de déplacement des 2 pivots, des ailiers et des attaquants. Or, peu de décrochages de Griezmann ou Giroud, une équipe souvent coupée en deux, des avants fréquemment alignés, des latéraux isolés sur les côtés avec peu de solutions pour combiner et qui n'avaient d'autres choix que d'envoyer un long ballon dans la surface ou de repasser derrière pour se retrouver dans la même configuration de l'autre côté (circulation du ballon en U). Les joueurs donnaient le sentiment de se cacher en n'osant pas venir chercher le ballon entre les lignes à travers un jeu de passes rapides, seul moyen de débloquer la situation.

Au retour du vestiaire, les joueurs semblèrent plus actifs (suite à une gueulante de DD, sûrement) mais ne parvinrent pas à déstabiliser les Suédois qui procédaient toujours avec des contres sagacement menés, jusqu'à l'ouverture du score sur coup franc. Une agressivité et un allant nouveaux, engendrés par le but, permirent d'obtenir le coup franc et l'égalisation puis le second but. Par la suite, les Bleus semblèrent plus sereins dans la projection vers l'avant, grâce notamment aux décrochages et à l'activité de Payet. Les Suédois tentèrent de construire intelligemment par moment mais manquaient de réussite ou d'inspiration dans les trente derniers mètres, avant de s’essouffler progressivement malgré l'occasion de Thelin à la 85ème.

Concernant les individualités, peu de satisfaction côté français, si ce n'est le caractère rassurant de Lloris et Koscielny en première mi-temps puis la justesse technique et les initiatives de Payet. Pour le reste, des joueurs assez brouillons techniquement et peu inspirés dans leurs déplacements. Pogba fut décevant et trop facile, Giroud invisible, Griezmann aurait du décrocher et se servir de Giroud et Payet pour combiner.

Finalement, un match peu maîtrisé de la part d'une équipe de France. La seule note positive est la capacité à réagir. Les prochaines rencontres doivent être l'occasion d'apprendre à être plus incisifs, plus conquérants, plus intelligents et (surtout ?) moins lâches et plus confiants.
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
Belle utilisation du passé simple.
T'as mis un CV en pièce jointe ?
Oups, j'avais tapé ça sur le bloc-note à la fin du match en attendant l'article. Je ne pensais pas que ce serait si long.
3 réponses à ce commentaire.
Bonobossis Niveau : CFA2
J'aime l'ambition du sélectionneur, cette volonté de ne pas laisser des faits de jeu décider du sort d'un match...
On ne peut que manifester de l'impatience à revoir cette équipe nous enthousiasmer.

(Mention spéciale au public du stade de France qui après le second but a su avoir la mesure et la clairvoyance de ne pas commencer un "mais ils sont où")
J'étais au stade. Et malheureusement une partie du public l'a fait...
Bonobossis Niveau : CFA2
Fatigué, tu n'as pas relevé l'ironie...

(Une antiphrase, je crois. De même que pour l'ambition et l'impatience.)
2 réponses à ce commentaire.
Hop fastoche pour les bleux.

Deux enseignements quand même à retirer du match :

1) Forsberg est aussi fort qu'au hockey.

2) Grâce au live j'ai appris que les extra-terrestres avaient bâtis les cités d'or.
Jean-Michel Footix Niveau : District
Et qu'il y a un complot pro-français au sein de la Fifa.
 //  11:31  //  Passionné de l'Ukraine
Se faire spoiler les aventures d'Esteban, Tao et Ziya sur So Foot ça me fait quand même une sorte de fussoire,
Je ne vous remercie pas...
2 réponses à ce commentaire.
Forsberg, Kévin De Bruyne likes this !
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
Prestation très poussive de l'équipe de France. Payet qui fait un match immonde finit avec un but et une passe dé. Voilà pourquoi parfois il ne faut pas trop s'arrêter sur les chiffres. Sissoko n'aurait pas du jouer ce match, il est totalement à court de forme.

Ça fait plus de quatre ans que Deschamps est là, on a beaucoup de bons, voire de très bons joueurs, mais il nous manque un ou deux grand joueur. Et surtout y a pas de projet de jeu très clair. Y a un projet de groupe, un projet d'hommes, un projet mental (on est costaud - et chanceux - faut le reconnaître), mais dans le jeu, on pourrait essayer de proposer quelque chose.

Déçu de pas avoir vu Rabiot à la place de Matuidi.
Il nous manque surtout 2 latéraux potables, ça aiderait contre des équipes qui bloquent l'axe.

Les joueurs évitent de faire des passes vers Sidibe et Evra, les suédois ne défendaient pas les 10m le long des touches.

Sans même parler du niveau défensif des 2...
1 réponse à ce commentaire.
Je n'ai regardé que la fin de la première et la deuxième mi-temps, et ma conclusion: on a quand meme une sacré équipe qui fait plaisir.

Coupe du monde en Russie, quand tu nous regardes...
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
Heureusement que tu n'as pas vu la première mi-temps alors. Mais même avec la seconde mi-temps, je ne saisis pas la pleine mesure de ton enthousiasme. Ce match était soporifique et l'utilisation du ballon par les Français était quand même très stéréotypé. Les actions sont construites systématiquement de la même manière. Et comme on a manqué de précision technique dans les choix un peu plus audacieux, on n'a pas réussi à trouver Giroud en pivot-déviation, ni Griezmann dans la profondeur. Donc on a fait tourner la balle sans idée claire.

On marque sur un coup de pied arrêté et un cafouillage (Griezmann est d'ailleurs hors-jeu au début de l'action). On s'en sort très bien. Les Suédois m'ont fait plus plaisir à voir jouer.
Je suis un optimiste par nature :)

Mais sinon, je pensais plus à la performance individuelle de chaque joueur. Je considère qu'en équipe nationale, quand les joueurs ne se voient que quelques jours par ci par là, il faut attendre avant d'avoir une vraie force collective. Et les 2 prochaines années me paraissent suffisante pour cela. Le collectif de l'Allemagne en 2014 ne s'est pas construit comme ca, cela faisait déjà quelques années que les cadres jouaient ensemble. Et au vu des joueurs francais actuels, je pense qu'on peut avoir une très bonne équipe d'ici 2 ans.

Tu me rejoindras peut etre sur le fait que ca fait longtemps qu'on avait pas vu une telle qualité des joueurs ainsi qu'une telle entente sur et en dehors du terrain en EdF. Et pour moi, ce sont les bons fondements pour une équipe qui va tout casser :)
2 réponses à ce commentaire.
Dragged down by the stone Niveau : Loisir
4 points offerts pour la qualif à un mondial, je parie qu'en 2018, chaque but russe sera contesté par nos amis franchouillards qui évoqueront, et je ne déconne pas, "l'arbitrage maison".
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
Il y a quand même des choses plus scandaleuses que l'arbitrage, c'est le jeu français et le peu d'idée de Deschamps.
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Exact Galata, ce n'est pas dit dans l'article mais c'est limite le gardien suédois qui donne le match sur son absence de sortie sur le coup franc de l'égalisation et sa sortie mauvaise avec lâchage de ballon sur le second but.

C'est quand même très fragile, léger et pas serein. Il faudra encore prier pour avoir un bon groupe parce qu'en cas de groupe de la mort, on pourraut glisser bien plus tôt qu'on ne le croit.
Boxe-to-Bosse Niveau : District
Oh la ferme. Coupe du monde 98, on prend trois cartons rouges dont un inexistant et un sévère en finale. Sans oublier le penalty en dehors de la surface de Candela et le but refusé à Trezeguet pour un hors-jeu inexistant contre le Paraguay.

Les arbitrages maison, on connaît pas. A l'Euro en finale, le jaune de Koscielny inexistant, Lloris blessé sur le coup franc, deux minutes plus tard but parce que Kos ose pas se jeter et Lloris est blessé, ça te parle ? Bouffon va...

Boucle la un peu, tocard.
3 réponses à ce commentaire.
Note : 2
Vous vous attendiez vraiment à un match de fou vu la tactique suédoise ? C'est pas non plus le genre d'équipe qu'on atomise 4-0.
J'avoue, j'ai l'impression que certains ne voient que les joueurs des 2 équipes et déduisent leur attente de résultat uniquement par rapport à ca. Genre: "nous on a Pogba, qui joue à ManU, Varane au Real, Kos à Arsenal, et les suédois? Bordeaux? Bon ben si on gagne pas 5-0, on est mauvais."

Et la tactique, ca vous parle? Le jeu collectif aussi? L'envie des petites équipes, le focus sur un objectif à moyen terme tout en étant performant maintenant?

Gagner contre la Suède n'est pas aussi simple, la dominer (meme stérilement) par contre beaucoup plus.

Et c'est pour ca que je suis extremement content du match. Une équipe ne se construit jamais mieux que dans les victoires
1 réponse à ce commentaire.
Dragged down by the stone Niveau : Loisir
Je présente toutes mes excuses aux fans de la Roja que j'ai trollé au sujet des "erreurs" d'arbitrage.
Là, avec cette EDF, on est au delà de tout, record mondial ( Finale de la coupe de Corée du Nord) battu!
petitbodiel Niveau : CFA2
C'est ton nouveau joujou le trollage sur l'arbitrage à chaque match des bleus ?
Remarque, vu qu'il y a des erreurs d'arbitrage à chaque match pour chaque équipe, tu risques pas de perdre ton filon.
Mais c'est quand même un peu pathétique.
Dragged down by the stone Niveau : Loisir
Donc, tu ne penses pas que j'ai tort mais tu n'aimerais juste pas entendre parler de ces fautes d'arbitrage à chaque match de l'EDF?

Désolé, mec, c'est une poule à 30 points, ils en ont volé 4.
petitbodiel Niveau : CFA2
Non, là où tu as raison, c'est qu'on écrit tort avec un "t" et non avec un "d" comme la plupart des gens sur ce forum.
Pour le reste, ta position est pathétique.
Déjà, tu lis trop vite : j'ai écrit "A chaque match POUR CHAQUE EQUIPE !" Y des erreurs dans pratiquement tous les matchs, donc tu pourras toujours trouver un levier pour ta mauvaise foi. ça n'en reste pas moins de la mauvaise foi.
Ensuite, c'est comme si je me plaignais de l'arbitrage du France-Hollande de 2008 pour minimiser la défaite ou dire qu'on s'est fait voler la coupe du monde 2006.
De la MAUVAISE FOI !

Boxe-to-Bosse Niveau : District
Pas un mot sur cette immonde équipe Suédoise ? Ultra-prometteuse, on a rarement été autant bougé ces dernières années, à part par l'Allemagne... Mais alors qu'est-ce qu'ils sont hargneux, que de mauvais coups, d'embrouilles...

Sinon, l'arbitre oublie aussi un penalty pour la France, quand sur un corner, Varane se fait valdinguer... Et siffle coup-franc pour la Suède pour un main du madrilène. Mais ça, faut pas le dire, c'est tellement mieux de dire qu'on est favorisé par les arbitres. Comme toutes les équipes expérimentées qui gagnent en sachant gérer leurs temps forts...

Ca me fait penser à l'Euro. L'Italie qui bat l'Espagne = génie tactique. La France bat l'Allemagne = Hold Up...
Dragged down by the stone Niveau : Loisir
Y a des erreurs qui influencent le résultat de l'EDF sur Roumanie, Suisse, Allemagne, PB et Suede.
5 matchs sur 11, c'est pas mal, tu trouves pas?
Je vais la faire façon séries américaines: Sorry but we have a pattern!
Ps: Si tu t'étonnes qu'un mec écrive "tort" au lieu de "tord", faut changer de cercle.
On est pas chez Frenchies, ici!
Dragged down by the stone Niveau : Loisir
Bah l'Italie a rien volé alors que la France se voit offrir un péno scandaleux alors que celui causé par Pogba quelques minutes plus tôt, archi archi évident, n'est pas sifflé.
Pour le reste, si on parle de ceinturage, on peut donc dire que la France ne vole pas 2 mais 3 points contre les PB parce que les ceinturages dans la surface, y en a eu sur chaque CPA.
Sans oublier l'énorme ceinturage dans la surface contre l'Allemagne, même Liza trouvait ça scandaleux.
6 réponses à ce commentaire.
Beaucoup plus laborieux que ce que à quoi je m'attendais. Je sortirais bien Sissoko et Matuidi du 11 titulaire. Je pense qu'ils sont en dessous du reste. Surtout Matuidi qui n'a rien à faire la au vu du niveau de Kanté.

Aussi, petit coup de gueule à DD qui attend la 87ème pour faire son premier et seul changement. Remplacer Giroud par Gameiro par exemple aurait pu nous faire du bien.
Zidane&Iniesta Niveau : District
Beaucoup parle de l'arbitrage, à juste titre Griezmann est hors jeu sur le but de Payet et il y a une faute même si le gardien lâche la balle et est gêné par son défenseur aussi.
Mais il y a aussi un penalty non sifflé sur Varane lorsqu'il touche le ballon de la main alors qu'il y a 2-1 il me semble.
JimPooley Niveau : CFA2
Mais non il est pas hors-jeu bordel! A vitesse et vision d'arbitre il est sur la même ligne! Avec les dix-huit caméras, les loupes, les ralentis et les analyses pénétrées des consultants, il est hors jeu de deux centimètres, mais réglementairement le but est parfaitement valide.
1 réponse à ce commentaire.
petitbodiel Niveau : CFA2
Bon petit match d'automne à gagner. Il est gagné.
Les Suédois ont bien joué le contre, mais sans contrer finalement. Du BTP sans génie.
On gagne à l'Italienne. M'est avis que les Suédois doivent se dire : "putain y avait la place, ils marquent deux buts sur une demi occasion".
Pas faux, mais la France était bien au-dessus techniquement et tactiquement.
Pas de souci, c'est en Russie qu'il faudra être bon.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
La France à la mode Turinoise :)
1 réponse à ce commentaire.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Note : 1
Quelqu'un peut m'expliquer d'où vient cette nouvelle mode de dire qu'il y a un complot pro-France au sein de la FIFA ?
J'ai du mal à comprendre là et ça devient très légèrement relou.
DD est trop obnubile par le physique ,il prefere Sissoko a Kante ,alors que ce dernier brille en attaque et en defense a Chelsea!
Qu apporte Sissoko ,penetration ,physique , des occases ,mais a l arrivee que dalle , pas de but.DD oublie que c etait un petit joueur par la taille ,et il etait toujours titulaire.Il s acharne a croire que l equipe qui a battu les Allemands est la bonne(Kante absent car suspendu) ,et il ne l a jamais remis ? Entre un joueur qui courre 90 mn ,qui creer ,qui recupere et qui sait marquer ,et faire marquer ,et un autre ,vaillant, physique, mais qui au final est improductif ,mon choix est fait! Il est plus petit , c est tout
Gagner c'est bien (surtout en qualif) mais ce serait bien aussi que le style de l'edf soit un peu plus agréable à voir .
JimPooley Niveau : CFA2
Avec le retour de l'EDF sur nos écrans, voici que nos amis les neuneus complotistes batavomanes de l'anti-France ressortent de leur trou. Munis de leur calepin et de leur double décimètre, ils traquent avec délectation le hors-jeu de trois millimètres de la raclure en bleu qui leur pourrit la vie en gagnant des matchs de football. Ils mouillent leurs sous-vêtements à chaque fois que le salopard gaulois (mais néanmoins basané) bouscule son valeureux adversaire sous le regard complice d'un arbitre corrompu. Forts de leurs observations dignes de Sherlock Holmes, ces vaillants lanceurs d'alerte échafaudent des théories interdites selon lesquelles la FIFA (un ramassis de mafieux pourris jusqu'à la moëlle) truquerait sciemment les tirages au sort et les matchs pour envoyer la France se faire battre en finale (mais le Portugal c'est un peu la France, n'importe quel habitant du 9-4 vous le confirmera). "Ca va finir par se voir", nous répètent les neuneus d'un ton pénétré, manière de souligner leur incroyable clairvoyance puisque eux, ils l'ont vu, et depuis longtemps. Et si un "franchouillard" a l'outrecuidance de leur demander quel pourrait bien être le but d'un tel complot mondial, leur réponse, claire et précise, fuse : empêcher la plus grande nation footballistique de l'univers de remporter quoique ce soit depuis 1988.
Amis neuneus, je vous le dis du fond de mon cœur : sans vous, nos vies seraient mornes et sans intérêt.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 44