1. // Amical
  2. // France/Chili (1-1)

La France pas payée

Pour un match de reprise, on ne s'est pas ennuyé à la Mosson. Il ne manquait que la victoire contre le Chili (1-1). Pourtant, Laurent Blanc a peut-être trouvé quelque chose dans la chaleur aoûtienne.

Modififié
0 14
France - Chili : 1-1


Buts : Remy pour la France. Contreras pour le Chili.


Match de rentrée habituel pour les Bleus. Pourtant, on était bien loin des tests à la con. Du jeu, du mouvement, de l'audace et un match nul frustrant pour les ouailles du “Président” contre une bonne équipe chilienne joueuse et sexy (1-1). Laurent Blanc était d'humeur “boulot boulot” en prévision de la double confrontation de la rentrée en Roumanie et en Albanie pour le compte des éliminatoires de l'Euro 2012. Le match contre le Chili était donc l'occasion de tester la charnière défensive qui devrait débuter à Tirana (Rami sera suspendu, Mexès est blessé). A ce jeu-là, c'est la paire Kaboul – Abidal qui prend les commandes et Sakho file sur le banc et, comme Aladin, pleure son rêve bleu. Premier enseignement. Abidal est capitaine au coup d'envoi (la seconde fois de sa carrière après le match contre la Turquie). Deuxième enseignement : le milieu de terrain est composé de M'Vila – Martin à la récupération/création. Malouda et Rémy sur les côtés et Nasri en dix. Exit Menez et surtout Alou Diarra. Troisième enseignement : devant, Benzema commence. Normal.
Le Chili, lui, avance ses stars et sa fatigue de la Copa America sur la pelouse de Montpellier. Même si Alexis Sanchez est sur le banc, Vidal, Isla ou Valdivia sont, eux, sur le pré avec le 3-5-2 habituel.

RimK, prince de la ville

Très vite, Rémy et Malouda permutent et sèment le trouble dans l'arrière-garde sud-américaine. Les deux ailiers rentrent ainsi très souvent sur leur bon pied en repiquant dans l'axe. Pourtant ce sont les Chiliens qui font une meilleure entame de match avec un pressing très haut. Et comme ça tricote bien, la gonfle circule. D'autant que les Français ont toutes les peines du monde à sortir proprement le cuir. A l'image d'un Hugo Lloris extrêmement faiblard sur ses relances au pied. Et quand Rémy hérite enfin d'un bon ballon, il galvaude sa chance en la jouant perso alors qu'une petite offrande à Malouda aurait été de bon aloi. Dans la minute, Martin rate le cadre après une percée toute en puissance de “RimK”. Secoués, les Bleus ont finalement repris le contrôle du match. Et c'est tout naturellement que les locaux ouvrent le score par Rémy. Sur un amour d'appel de Benzema dans le dos de la défense, Nasri envoie son pote du millésime 1987 au paradis. Le Madrilène fixe son latéral côté gauche et balance un café-crème sur le crâne de Rémy qui smashe la gonfle dans le filet. Une chose est certaine, RimK est en forme. Vif, percutant, collectif, le Madrilène viole la défense chilienne sur chaque prise de balle. Pour autant, le Chili crèvera avec les honneurs. Sur une transversale de mammouth de Ponce, Valdivia gratifie le Sud de la France d'un contrôle samouraï avant d'enchaîner un une-deux – frappe du gauche légèrement au-dessus. Le milieu de Palmeiras est dans un bon jour. Sur chaque prise de balle, il casse les reins d'un pourtant très incisif M'Vila.

Martin bonheur

Le Chili revient en seconde période avec plus d'envie. Et surtout avec Alexis Sanchez qui dégage le surestimé Jimenez du onze chilien. Le néo-Barcelonais est branché sur 100 000 volts. Extérieur, crochet, accélération, l'ancien de l'Udinese est en feu. Ça se voit, les Bleus commencent leur seconde période comme ils ont entamé le match : fébrilement. Franchement, Valdivia – Sanchez, ça fait mal. Très mal. Clichy et Sagna galèrent à assurer leur couloir. Après dix minutes dans les cordes, les Bleus retrouvent un second souffle et confisquent la gonfle. Martin distribue, distille et pilote le jeu français avec talent. Nasri a de la concurrence. Les Bleus sont en feu. Rémy touche la barre d'une aile de pigeon dos au but sur un centre de Malouda. Benzema s'amuse dans toute la défense et bute sur le portier chilien. Rémy reprend mais une position de hors-jeu annule le pion. C'est le bordel. Ça part de partout. Le “Président” en profite pour sortir sa triplette de Belleville (Benz', Nasri et Malouda) pour injecter Gameiro, Menez et Cabaye. Beausejour se gargarise d'un tacle dégueulasse sur M'Vila mais ça ne prend pas. Habitué aux attentats de Spahic et Jeunechamp, la Mosson reste calme. Sur le terrain en revanche, ça commence à chauffer. C'est dans cet état d'esprit que Kevin Gameiro se voit refuser un but pour hors-jeu alors qu'il avait hérité du cuir via un Chilien.

Dans cette folie, Cordova fracasse le poteau gauche de Lloris. Un avertissement. Trois minutes plus tard, Sanchez régale et décale en retrait Cordova qui nettoie la lunette de Lloris. Dominateurs, les Bleus sont rejoints au score. Laurent Blanc se fait dessus et fait entrer Matuidi à la place de Martin et les Français se trouvent orphelins de joueurs capables de garder la chique. Même si le match baisse en intensité, Gameiro continue son travail de sape. Il est à deux doigts de déflorer le petit filet chilien sur une tentative de l'extérieur de la surface. La dernière action d'un très bon match nul pour les Bleus. Blanc cherchait des certitudes, il en a eu. Et de nombreuses. Abidal-Kaboul, ça tient la route comme charnière remplaçante. L'association – audacieuse – entre Martin et M'Vila dans l'entrejeu a parfaitement fonctionné. Rémy a encore marqué des points. Nasri est capable de driver une équipe en tant que meneur de jeu. Benzema est indispensable et Gameiro une solide doublure. Finalement, ce sont les absents qui sont au fond du gouffre. Les Ribéry, Gourcuff, Toulalan, Hoarau, Mexès et, à un degré moindre, Mamadou Sakho et Alou Diarra. Et si Blanc avait trouvé son équipe type à quelques choses près ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sagna - Clichy ont galéré avec un milieu de terrain aussi offensif. Match vraiment pas facile pr eux même si Clichy lui n'est de tte façon que le 3e choix.

En revanche, Sagna faudra quand mm qu'il montre autre chose le prochain coup parce-que là c'était pas la grande forme. il perd pas de point d'habitude, là, moins sûr.

Et franchement Nasri, 1 ballon en profondeur, une remise et montrer comment il tient si bien son ballon pr ne rien en faire, j'ai pas vu le moment où il driver kkchoz. Déçu du joueur, ne prend jamais ses responsabilités, ne tire jamais, jsais pas, il faisait parti des joueurs marchands de sable.

Par contre Gameiro, tjrs l'impression qu'il va se passer kkchoz avec lui, impressionnant.

Et M'Vila a été vraiment bon, put.ain, les supporters Rennais doivent kiffer. Un régal de le voir jouer, je suis content qu'on ai en équipe de france ce type de joueur. Unique dans la liste de Laurent Blanc.
article assez juste et précis sur le déroulé du match. Par contre la conclusion me semble sujette à discussion (et c'est ce qui va arriver et ce que l'on aime )
Pour moi Nasri n'a pas marqué de points, on ne l'a pas vu ( à part sur la passe en profondeur amenant le but) je le trouve trop "je vais faire la passe qui tue" au lieu de jouer simple;en plus physiquement il n'a tjrs pas réussi à franchir le cap international.
M'Villa est trop tendre tactiquement; il est fort sur le 1 er impact ça pas de soucis , par contre il ne lit pas bien le jeu adverse et les trajectoires de passes et donc il est obligé de compenser physiquement. On a bien vu que et Valdivia et Sanchez se démarquaient trop facilement puis avaient le temps d'éviter l'impact physique pour jouer ensuite.
Sinon bof le coaching de Blanc.
Pour finir, ça fait plaisir de voir une EDF qui prend des risques comme en 2 eme et accepte de jouer au lieu de réciter ses gammes et de trop respecter les consignes .
je sens que je vais me faire "défoncer" sur M'Villa (sur côté depuis tjrs) mais on est là pour ça ...
ouah super l'article! on dit que la France fait un grand match etc... mais au final ça fait match nul!

Vous faites simplement une phrase courte sur Sagna et Clichy alors qu'ils ont été très mauvais sur leur côté! Toutes les actions dangereuses venaient des côtés! Les ailiers chiliens partaient dans leur dos, c'était du caviar pour eux! On ne pourra rien espérer tant que ces deux-là seront encore en EDF!

Je suis heureux que Blanc ait mis Martin-M'Vila dans l'entre-jeu, ce sont deux joueurs qui savent conserver la balle et relancer proprement!
Rémy très bon match (sa talonnade méritait un autre sort!) par contre il fait encore 2-3 mauvais choix aux abords de la surface, il doit encore travailler dessus (le petit dribble de trop).

Benzema fait un bon match aussi (intéressant sur le côté gauche car il repique bien dans l'axe!) par contre quelle nonchalance! Ce n'est pas comme ça qu'il deviendra le futur grand attaquant mondial dont on nous parle depuis des années! Sur l'action où Rémy marque hors-jeu, il dribble la défense chilienne tranquillement et après il nous sort une vieille frappe à 8m des buts! Mais il paraissait tellement nonchalant sur l'action que je lui aurai mis un p.utain de coup de pied au c.ul! Bouge-toi RimK! Falcao va te piquer ta place au Real!
Je te trouve dur avec Benzema, il en a bouffé des km. Perso c'est le seul que je trouve qui a vraiment le niveau international, avec Abidal peut etre. Mvila Martin ça promet, par contre Nasri m'agace. Faut qu'il passe ce dernier cap, il en a largement les moyens. Sion d'accord avec vous pour clichy et sagna, meme si leur role n'etait pas evident, Mvila n'assurant pas assez leurs arrieres.
@ viva les poiro

Je suis d'accord avec toi sur Nasri, il n'a pas été top sur ce match! il n'a pas vraiment marqué de points!
Je vous trouve dur avec Sagna-Clichy. Oui ils n'ont pas fait un grand match (une mauvaise habitude chez les bleus) mais non ils ne sont pas à blâmer intégralement. Tactiquement ils ont essayés d'apporter offensivement, ce qui est l'apanage de tout latéral moderne qui se respecte. Donc oui ça offre des failles défensivement mais sous Domenech on a tellement chialé de voir une EdF frileuse, qui ne prenait pas de risques, que l'on ne va pas maintenant pleurer qu'il y ait quelques failles défensives quand on essaye d'avoir une attitude plus offensive...
@ molinier

Ouais d'accord avec toi mais ils ne savent pas centrer... Et en plus c'est un faux procès car je préfère Evra à gauche qui défend un peu mieux que Clichy ! alors qu'on sait qu'il est très offensif! et je tiens à voir Jallet à droite!
Jallet??!! Beurk autant Debuchy alors.
Malgré sa dernière saison pas terrible, je reste un fan de Trémoulinas pour la gauche...
Ouf je suis rassuré de voir dans les commentaires que je suis pas le seul a avoir trouvé Nasri exaspérant... Parce qu'il n'a pas été mauvais mais les conduites à 8 10 touches de balles pour faire une passe latéral ça me rappelle surtout Gourcuff... Bon on va dire que c'est en partie dû à ses problèmes avec son club, mais dans ce match il drive rien du tout, pas mauvais mais n'apporte rien...


Par contre surpris de voir Martin peu à peu confirmer... Certains supp' de l'OM ont dû rêver pendant un moment de l'avoir dans leur équipe, quand on voit comment il est capable de mettre des ballons dans la profondeur à Rémy, c'est un truc qui manquait à l'équipe de france ça...


Et puis Gameiro, typiquement le profil du joker de luxe. Genre le mec que tu fais rentrée à la 70ème minute quand t'es mené parce que tu sais qu'avec 1 ou 2 ballons il te mettra son but c'est géant...

En tout cas le fait que ces joueurs commencent la saison en bonne forme c'est plutôt de bon augure pour l'euro, car c'est dans la continuité de la saison...


Par contre, comprend pas pourquoi vous parlez de Toulalan alors qu'il a jamais été appelé (et Lass alors dans ce cas?) et Hoarau qui est juste un remplaçant, là parce qu'il a un profil qui peut servir dans certaines situations mais c'est tout...
j'avoue avoir été impressionné par Valdivia. Aucune perte de balle, techniquement très fort, il a joué juste bref il a été énorme! Il ne m'avait pas paru aussi fort à la Copa America.


Sinon sur Benzema pour répondre à antarticdgerrard, il est nonchalant, soit, mais t'as vu comme il élimine à chaque fois son défenseur! Il est facile en fait et puis en équipe de france il a moins à prouver qu'au Real. C'est pas hoarau qui va lui prendre sa place, ça doit y jouer aussi. Moins de pression et donc
peut être moins appliqué, mais je l'ai trouvé trés fort quand même!

Et Nasri, put in , mais jamais tu tires à 20m oh!!!!!
J'ai bien aimé l'impact physique sur ce match.
Même si M'Vila peut prendre un rouge en match officiel sur son découpage, ça m'a fait plaisir de revoir un mec mettre un taquet pour montrer qu'on ne la fauche pas comme ça et surtout, qu'on ne dégomme pas un ailier en toute impunité (Menez en l'occurence)...
Depuis le temps qu'on trouvait cette EDF fade, là y a un certain caractère qui s'est dégagé et même une belle solidarité.

Pour Sagna, comme d'hab, j'trouve qu'on lui tombe dessus assez facilement... Oui, il ne centrera jamais comme Sagnol (même si pas mal de passes déc' avec les Gunners la saison dernière), mais le gars est dur sur l'homme, cavale tout le match, essaie d'apporter quelque chose... et hier, s'il se faisait prendre dans le dos c'est aussi que les milieux chiliens avaient pas mal de temps pour ajuster leurs passes. Et que la préparation avec Arsenal bat son plein...
Jallet & Debuchy (un peu moins) auraient été aux fraises face à la vivacité chilienne.
D'accord avec TuturK en ce qui concerne Sagna. Il a eu un travail difficile et je trouve qu'il a bien tenu.
En revanche j'ai trouvé Clichy plus fébrile et je ne comprends pas sa note.

Les relances dans les pieds de l'équipe adverse, ça devient classique chez Lloris
Et personne ne pense à Rod Fanni en latéral droit ?! L'an dernier il avait pourtant été très bon, notamment en Champions contre Manchester-United. Même profil de joueur que Sagna, en plus technique et meilleurs centreur.

Pour moi, un joueur beaucoup trop sous estimé par les différents sélectionneurs de l'EdF.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 14