1. // Euro 2012 – Groupe D – France/Angleterre (1-1)

La France ne rate pas son entrée

Ni bon, ni mauvais. Favoris de ce premier match de poule face à l’Angleterre, les Français ont su relever le nez après l’ouverture du score de Lescott. Philippe Mexès et Samir Nasri (auteur de l’égalisation) ont rassuré.

Modififié
11 80
France - Angleterre : 1-1

Buts : Nasri pour la France. Lescott pour l'Angleterre

Le moins que l’on puisse dire, c’est que tout n’a pas commencé comme prévu. La France devait faire le jeu. Cela avait été dit, répété, et même sous-entendu par Laurent Blanc la veille : « Si les Anglais nous attendent et que, nous aussi, on les attend, on risque de s’ennuyer et de finir avec un 0-0. » Sauf que les Anglais n’ont pas attendu, loin de là. Dès l’entame, ils commencent à développer un jeu, leur jeu, fait à 99% de passes en profondeur dans le dos de la défense, envoyant successivement Oxlade-Chamberlain (la surprise du chef Hodgson titularisée à la place de Downing sur l’aile gauche), Welbeck (préféré à Carroll à la pointe de l’attaque) et surtout Milner qui, superbement lancé par Ashley Young au quart d’heure de jeu, crochète Lloris, mais ne parvient pas à redresser la course du ballon pour marquer dans le but vide.

Égalisation au mental

Au départ, on ne voyait pas vraiment de raison de s’inquiéter puisqu’en face, ce n’était pas l’équipe de France qui jouait. Deux indices pour affirmer cela. Premièrement, l’animation des tribunes se résumait à des « Russia, Russia  » scandés par les habitants d’une ville complètement russophone, auxquels répondaient les chants anglais. Calfeutrée dans un petit carré, la centaine de supporters français (sans compter ceux disséminés dans le stade, évidemment) ne faisait absolument pas le poids. Deuxièmement, la défense de cette équipe avait presque l’air serein. Très critiqué récemment, Philippe Mexès parvenait notamment à effectuer quelques interventions bien senties, et Patrice Évra apportait un vrai plus offensif sans abandonner son poste comme contre l’Islande.

Enfin ça, c’est jusqu’à la demi-heure de jeu, lorsque le bon Pat décide d’offrir, par une faute absolument inutile sur Milner, un coup franc excentré à Steven Gerrard, que l’on n’avait pas trop aperçu jusque-là. La première tentative est la bonne. Stevie pose son caviar, les tours de contrôle françaises éteignent leurs feux et Joleon Lescott s’élève trois mètres au-dessus de tout le monde pour mettre un smash à la Nadal sur lequel Hugo Lloris ne peut rien faire (0-1, 30e). Ce but était aussi le premier test mental de l’équipe de France dans cet Euro 2012. Un test réussi avec mention. Suite au carton jaune d’Oxlade-Chamberlain pour une faute sur Debuchy, Nasri imite Gerrard et dépose son coup franc sur la tête de Diarra, qui fusille un Joe Hart impeccable avant de louper le cadre sur une remise de Ribéry (35e). En jambes, Nasri enchaîne avec une première frappe contrée des vingt mètres, avant de faire mouche du même endroit. Servi par Évra dans la surface, Ribéry remet en retrait à Samir qui, sans contrôle, place son tir au ras du premier poteau anglais (1-1, 39e).

Marvin Martin revient dans son jardin

On passera sur la célébration du gamin de Marseille, qui n’a visiblement pas supporté les faibles et rares critiques à son encontre et pose le doigt sur sa bouche pour les faire taire. Une petite discussion avec Christophe Dugarry pourrait sans doute lui remettre un peu de mesure dans la caboche. Les Bleus abordent la deuxième période comme ils ont vécu la première : en obtenant des corners, qui, évidemment, ne donnent rien, puisque les hommes de Blanc ne savent pas sauter. Loin de dominer outrageusement, la France est néanmoins la seule à se procurer quelques situations dangereuses au milieu du temps faible de cette partie. Nasri, encore lui, n’est pas loin de griller la politesse à Hart sur une vilaine passe en retrait de Milner (49e), la passe en retrait d’Évra, lancé dans la surface par Ribéry, est contrée in extremis (55e) et la praline de Benzema atterrit dans les gants du portier britannique (65e) alors que les Three Lions ne répondent que par une frappe dévissée de Johnson (66e).

Et c’est tout. Laurent Blanc en a même oublié qu’il avait envoyé Ménez, Ben Arfa et Martin à l’échauffement un quart d’heure plus tôt. Il réagit à la 85e, juste après une superbe frappe de Cabaye détournée in extremis par Defoe. Le milieu de Newcastle est remplacé par Hatem, Malouda laisse sa place à Marvin, auteur d’un doublé dans ce même stade pour sa première sélection, il y a un an. Les deux premiers changements français ! Les derniers frissons du match concernent une frappe enroulée de Benzema qui partait comme celle de l’Estonie avant d’être gâchée par un dos anglais (85e), puis un centre de Milner coupé au premier poteau par un tacle de Méxes, décidément revenu d’entre les morts. Le résultat nul n’est pas vraiment satisfaisant pour une équipe de France dont on attendait mieux, et Joe Hart le sait, lui qui prend son temps pour dégager en fin de partie. Mais ce 22e match d’affilée sans défaite est loin d’être un scandale, que ce soit par ses enseignements (la défense et Nasri plutôt bons) ou par son score.


Par Thomas Pitrel, à Donetsk
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Arbitre de merde.
Si je m'endormais, c'est parce que je suis fatigué ou que c'était le match le plus dégueux depuis le début de l'euro?
nadalito_15 Niveau : DHR
Triste Angleterre pour une France qui a tenté, mais qui n'a pas les moyens de percer deux rideaux.
Benzema, quelle classe n'empêche, combien de frappes cadrées, de contrôles orientés réussis et de passes réussies?
Note : 2
La France ne rate pas son entrée, mais avec ce qu'elle a montré, elle n'ira pas loin.
Evra encore une fois boulet du match qui provoque l'ouverture du score adverse, Mexès absolument énorme, Nasri met un beau but mais derrière c'est le néant, Benzéma nulle part, Ribéry confirme sa 6e année de nullité en équipe de France (ah c'est plus dur quand c'est pas l'Estonie en face!), bref pas de quoi flipper mais pas de quoi être hyper rassuré.
la seule chose à retenir c' est la certaine sobriété de la coupe de cheveux de mexes
Les anglais ont fermé le jeu comme pas permis. Et ils ont eu ce qu'il cherchait.
Faudrait pas que Benzema nous fasse une Anelka en jouant milieu de terrain tout de même.
@damase:

Non, c'est juste que ça ressemble à ça le foot maintenant.

Si tu veux de l'intensité et que ton rythme cardiaque augmente, il te reste le rugby...
sofiene92 Niveau : DHR
Peu d'occases pour la France, match frustrant en gros, mais compte tenu de la purge inaugurale contre la Roumanie en 2008 et le vieux 0-0 d'entrée 2 ans plus tard, ce n'est pas si mal non ?

Et puis c'est l'Angleterre quoi, pas la Roumanie...
Aucun mot sur Diarra, qui a commencé à son niveau habituel pour terminer vraiment tranchant et efficace dans ses interventions.
L'équipe de France a assuré sur le thème qui me faisait peur : sa capacité à jouer de manière collective, de faire des passes et de se donner pour le coéquipier.

Dommage qu'Alou Diarra se troue complétement sur le coup franc de Gerrard car il a été vraiment présent tout le reste du match. C'est sûrement sa meilleur performance en sélection depuis.... la finale de la Coupe du Monde 2006 !

Ribéry, quant à lui, fut présent du début jusqu'à la fin avec des débordements et des retours défensifs qu'on ne lui connaissait pas. L'Homme du Match selon moi.

Le petit Nadal 15 a bien raison... Benzema, c'est la classe ! Mais je pense que beaucoup d'entre nous aimeraient le voir un tout petit peu plus près du but.

Par contre.... défensivement, alors qu'on a presque pas eu à voir la défense.... Ca fait peur !
Rami et Mexès m'ont paru incertains sur chaque intervention et j'ai peur que cela ne soit rédhibitoire face à des attaquants comme Zlatan.

Sinon, l'Angleterre confirme ce que j'avais vu à Wembley il y a une semaine : c'est faible.
Quand on voit que la plupart des joueurs qui composent son effectif (Johnson, Gerrard etc...) ont réalisé des saisons blanches ou presque, on n'a pas à être étonnés....

Mais mention à Terry qui m'a paru assez sûr et Gerrard qui, avec toutes les charrettes du Monde sur le dos, reste Steven au pied d'or.
C'est surtout Nasri qui dézonait à droite, on se retrouve avec un embouteillage au milieu, heureusement que Debuchy a un Sagna dans chaque jambe...
C'est une blague le titre de l'article ?!
Heureux que la France n'est pas perdu mais quand on voit le temps ou l'on a eu le ballon, et le peu de danger que l'on a créé, ça peut faire peur. Car maintenant faudra taper l'Ukraine et la Suède. Par contre je vois pas forcement les anglais nous passer devant...
Pour moi, ce match n'est pas aussi rassurant que vous le dites.

En défense: bilan plutôt positif, notamment Méxès le joufflu qui a fait quelques interventions bien senties. Evra, ça m'arrache la gueule de le dire a été plutôt pas mal, tout comme Debuchy. Mais Rami? Ce mec est d'une fébrilité, c'est chaud..

Au milieu: solide là aussi avec un gros Alou Diarra qui a bien fait plaiz pour une fois (mis à part le marquage sur le but)

Mais devant!!!! Quel manque d'inspiration, de créativité. Peu de mouvement dans le jeu. Ribéry a bien tenté mais bien moins précis et efficace que dab. Nasri est toujours obligé de faire 7 touches de balle, c'est pas une nouvelle.

Surtout, très inquiétant: Benzema. Ca me fait marrer quand on parle d'Anelka qui dézonait pq là c'est loin d'être mieux. Le mec avait une charette accrochée au cul quoi. Se replace à peine.

Et mention spéciale au coaching de Blanc... Attendre la 85ème minute pour tenter de dynamiser un jeu amorphe.... Well done.

Bref, le pire match de l'euro, après si vous trouvez ça rassurant pour une équipe qui devait balader les rosbeef, fair enough...
Moi j'ai pas trouvé ça mauvais ! C'est vrai que Blanc a voulu la jouer safety en renforçant le milieu de terrain au lieu de tenter de passer en force avec un Giroud en pointe, mais après tout un match nul contre l'Angleterre qui défend bien et a un très bon Hart en ayant plutôt dominé c'est quand même un résultat positif.
Hâte de voir ce que va donner le Suède - Ukraine pour savoir c qui nous attend !
La France qui se fait latter en Huitième, rideau.
Vous pensez battre l'Espagne, l'Italie ou l'Allemagne avec ce niveau ?

Match soporifique et manque d'efficacité offensive.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Franchement le discours de Blanc et la réalité du terrain y a un gouffre.

Derrière on sent que Mexes est encore loin du compte, Rami n'a rien apporte, Evra idem alors que Debuchy à eu le mérite d'essayer alors que son couloir était souvent abandonné par une EDF qui penche trop à gauche.

Diarra est absent en couverture de la défense et joue en marchant, ah oui son jeu de tête...
Cabaye intéressant mais lui aussi trop facilement absent de son rôle de récupérateur et de couverture de la défense.

Malouda à fait un concours de jeu vers l'arrière et en marchant autant que Diarra.

Nasri certes porte trop le ballon mais il a tenté et a marque donc un match assez positif au final.
Ribery qqs fulgurances mais pas assez et il a fait partie du concours "je tricote mais je ne tire pas".
Benzema, la déception, car il a exagérément décroché, ce qui lui a permis 2 frappes en fin de match mais n'a jamais été présent sur les centres et n'a été d'aucun poids sur l'axe anglais.

Pour se qualifier on devra donc le faire en 3 matchs dont un face au pays hôte...
Merci à vous, Français et Anglais, de m'avoir rappelé combien 90 minutes c'est long, très long !
@tubaro Totalement d'accord à force de dézoner il y a plus personne devant et je l'ai pas vu faire un seul appel en profondeur ... Evra a pas été dégueulasse et Ribéry s'est montré volontaire, mais face a deux rideaux anglais c'était pas évident.
Mais putain* quel ennui, Hodgson mériterait d'aller sur l'échafaud, son jeu est encore plus chiant* qu'a West Bromwitch. En plus il sort Chamberlain, le seul mec qui aura tenté du coté rosbif. En parant de changements c'est à la 85ème minute que Blanc s'est rappelé qu'il avait le droit d'en faire.
Bref un bon gros match de merde*.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 80