1. //
  2. //
  3. // Groupe C
  4. // Anderlecht/PSG

La formation d'Anderlecht en dix noms

Adnan Januzaj, la nouvelle petite merveille de Manchester United, a fait ses classes à Anderlecht avant de traverser la Manche. Actuellement, ce sont les milieux Dennis Praet, 19 ans, et Nabil Jaadi, 17 ans, qui suscitent les plus grands espoirs du club de la capitale belge. Avant eux, le club bruxellois avaient déjà sorti des pépites dorées. En voici dix.

Modififié
27 37
Romelu Lukaku

À 16 ans, l'avant-centre avait déjà le physique de Dikembe Mutombo. Un mutant. Précoce. Véloce. Animal. Bestial. Alors qu'il n'a pas l'âge de voir le Journal du Hard en France, l'attaquant est titulaire à la pointe de l'attaque d'Anderlecht (15 buts pour sa première saison, 16 pour la suivante). Une fois sa majorité atteinte, il file vers Chelsea et la Premier League. Un championnat fait pour lui et ses 90 kilos de barbaque.

Youtube

Vincent Kompany

Avant de devenir le patron de Manchester City, Vincent Kompany a tenu la charnière d'Anderlecht alors qu'il n'avait pas 18 ans. Il profite de la blessure du titulaire du poste Glen De Boeck pour s'assurer des premières sorties convaincantes. Il n'a pas encore mué de la voix qu'il dégage déjà une grosse sérénité balle au pied. Relance, jeu de tête, anticipation, marquage, le stoppeur a tout. Logiquement, il file à Hambourg pour ses 20 ans, histoire de mieux atterrir à City pour ses 22 piges.

Youtube

Celestine Babayaro

16 ans et 86 jours après sa naissance, le latéral gauche originaire du Nigeria squatte une place dans le onze d'Anderlecht pour un match de Ligue des champions. Il détient encore aujourd'hui le record de précocité, puisque c'est le plus jeune joueur à avoir disputé un match de C1. Oui, c'est tôt, mais mérité. Sur son côté gauche, Babayaro est une mobylette. Il va à 100 à l'heure et impressionne tout le monde avec son coffre. Chelsea ne s'y trompe pas et braque le minot, alors âgé de 19 ans, trois ans plus tard. Anderlecht, agitateur de talents.

Nii Lamptey

À 16 ans, le fantasque joueur du Ghana signe son premier contrat professionnel avec Anderlecht. À cette époque (1990), le joueur est un OVNI. Meilleur joueur du mondial U17, adoubé par le roi Pelé en personne, Nii marche sur la planète football et débarque en Europe en passant par le Nigeria caché dans un taxi. Ne sachant pas lire, il signe son premier contrat avec un agent loufoque qui, après trois saisons prometteuses à Anderlecht, l'envoie au PSV où il va commencer sa petite mort. Le plus gros gâchis de l'histoire du football africain.

Youtube

Luis Oliveira

Une pincée de Brésil dans les jambes de Luis Oliveira. Avant de faire le bonheur des romantiques de la Fiorentina et de Cagliari, l'attaquant formé à Anderlecht braque un titre de champion de Belgique (1991) et glane ses premières capes avec les Diables rouges. Son profil est unique, car il est issue de l'immigration. Il détonne. Charmeur, joueur, élégant, Luis Oliveira restera un homme chanceux. Il a joué avec Gabriel Batistuta et Rui Costa en même temps. Salaud.

Enzo Scifo

Joueur de rue, Scifo se fait une place chez les Mauves dès 17 ans, avec une finale de Coupe UEFA au bout de sa première saison. Numéro 10, son toucher de balle et sa vista font merveille. Le Belge d'origine italienne joue comme une chouette : il voit à 360 degrés. En 4 ans, il remplit son CV avec trois titres de champion et, surtout, une demi-finale de Coupe du monde avec la Belgique. En 1987, il quitte son cocon bruxellois pour aller se brûler les ailes à l'Inter. La France le découvrira un peu plus tard...



François Van der Elst

L'ailier droit a 17 piges quand il fait ses grands débuts avec les Mauves. Il a la mèche sur le côté, un style enfant de chœur, mais un pied droit délicieux. Son côté premier de la classe plaît. Avec François le Belge, Anderlecht renaît de ses cendres avec deux titres de champion, quatre Coupes et deux C2. Tranquille.

Paul Van Himst

Paulo arrive à Anderlecht à 9 ans. Première titularisation à 16. Le début d'une longue histoire d'amour avec Anderlecht pour ce dribbleur génial, surnommé « Paul Pelouse » pour sa capacité à faire ce qu'il voulait sur le pré. Avec plus de 300 buts pour son club de cœur, Van Himst reste sans doute le plus beau bébé sorti de la formation locale. Tellement fort qu'il joue même avec Sylvester Stallone et Michael Caine dans À nous la victoire. C'est comme si Zidane se payait un featuring dans Didier.

Youtube

Wilfried Puis

Un petit taureau. À 17 ans, l'attaquant fait ses grands débuts avec Anderlecht et impressionne les observateurs locaux. On est au début des années 60 et le football est encore rempli de belles histoires. Avec son club formateur, Puis gagne tout et s'invite logiquement avec les A. Malheureusement, la fin de son histoire est tragique puisqu'il casse sa pipe à 38 ans, terrassé par un cancer.

Francky Vercauteren

Le petit Prince du Parc Astrid, le surnom de Francky, un mec qui régala la chique pendant douze ans. Arrivé à 10 ans chez les jeunes d'Anderlecht, le milieu de terrain va tout rafler avec Anderlecht : championnat, Coupe, C2, Supercoupe d'Europe, etc. Formidable ailier gauche, le Belge va quitter son club pour Nantes à 31 ans. Il n'avait plus rien à prouver. Rien.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sur la photo c'est Jordan Lukaku, pas Romelu. D'accords ils sont noirs mais ils sont pas très difficiles à différencier..
Lukaku il avait 7 ans sur la photo, c'est ca ?
dylan1993_MANUTD Niveau : District
Ceux qui suscitent sans doute le plus d'attente pour l'instant sont plutôt Mbemba et Thielemans ;-) Praet et Bruno doivent confirmer leur bonne saison passée (difficile pour Praet jusqu'à, il manque un leader au milieu pour l'épauler)
Quant à Jaadi, ce sera sans doute plutôt pour l'année prochaine, comme Najar
Van Himst est certainement le plus grand joueur qu'Anderlecht ait formé (d'ailleurs surnommé Polle Gazon et pas Paul Pelouse) et est une, si pas la légende du club. Plus récemment, celui dont les supporters sont le plus fier est Kompany.

Dans les bons espoirs actuels, il y a Denis Praet (19 ans), Massimo Bruno (20 ans) et surtout Youri Tielemans (16 ans) qui sont maintenant titulaires et que vous verrez ce soir. Le plus prometteur pour moi est Tielemans.
Le Gros Noiret Niveau : Loisir
La pub de couverture de Sofoot fait jouer Anderlecht...en blanc, jaune, bleu. Tout fout le camp.
Peter North Niveau : DHR
Esperons qu'ils partent vite a l'etranger pour etre entouré de mentor, parce que Praet, si il a du talent, a pas le coffre pour etre patron d'une equipe, meme une "petite" equipe comme Anderlecht ..
Tielemans (16 ans) est le + impressionnant actuellement.

On peut y ajouter Dries Mertens (le bourreau de l'OM, hier soir), Musonda Jr (Chelsea), Massimo Bruno (Anderlecht), Vadis-Odjidja (Bruges et passé par Hambourg), Bia (Standard), Batschuayi (Standard), Bossaerts (City), Urko Pardo (le bourreau de Lyon avec Nicosie), Anthony Vanden Borre (de retour à Anderlecht après des passages en Angleterre et en Italie).

Fellaini y est passé pendant 2 ans également.
Message posté par Faee
Lukaku il avait 7 ans sur la photo, c'est ca ?


C'est Jordan, le petit frère de Romelu. Il a 19 ans et joue arrière-gauche (ou ailier gauche). Il est en prêt pour avoir du temps de jeu.

Et la photo date de cet été.
Babayaro hahaha.

J'adore ces articles qui ressortent les noms comme ça, ça rappelledes souvenirs !

C'est pour ça qu'on vient sur votre site !
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Intéressant cet article.
Je découvre la formation à la belge.
Je veux dire que je savais pas que les belges étaient si forts pour polir des enfants bien formés.
Message posté par Stan Key Lubric
Intéressant cet article.
Je découvre la formation à la belge.
Je veux dire que je savais pas que les belges étaient si forts pour polir des enfants bien formés.


C'est justement là notre problème.

On remporte les tournois de jeunes à la pelle (Aegon Cup, Otten Cup, Viarreggio,...) et forcément, ça tape dans l'oeil des + grands clubs européens qui nous les piquent avant leurs 16 ans et 1er contrat ou après qqs bons matchs en équipe A.

De +, vu qu'Anderlecht est une équipe qui joue le titre chaque année, on a passé 5 plombes à ne pas leur faire confiance et ils s'impatientaient et se barraient pour percer ailleurs (Tioté de Newcastle en tête).

Là, depuis l'ouverture de notre nouveau centre de formation, la politique a changé et on mise tout sur les jeunes. Ce que le public réclamait mais c'est tout frais de cet été et les résultats et la manière ne suivent pas encore. Du coup, le public fait la gueule car il avait le beurre mais pas l'argent de ce beurre et là, il a l'argent du beurre mais n'a plus le beurre.

L'histoire typique du football belge, en gros.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
C'est sûr que ça doit être assez écœurant de se casser le cul à former des petits jeunes pour les voir taper dans l'oeil des étrangers qui raflent la mise avant que vous ayez eu le temps d'en profiter. On a eu la même histoire vers Auxerre il y a quelque temps de ça.
Paul Pelouse, mais où t'as été chercher ça ? Ah, tu veux dire Polle Gazon...? Ah d'accord...
Message posté par Stan Key Lubric
C'est sûr que ça doit être assez écœurant de se casser le cul à former des petits jeunes pour les voir taper dans l'oeil des étrangers qui raflent la mise avant que vous ayez eu le temps d'en profiter. On a eu la même histoire vers Auxerre il y a quelque temps de ça.


En Belgique, contrairement à d'autres pays, tu ne peux pas signer de contrats avant tes 16 ans.

Résultat: on a perdu Bossaerts (considéré chez nos jeunes comme le nouveau Kompany) parti à City juste avant ses 16 ans. Idem pour Januzaj à United ou encore le fils Musonda (il était le joyau de tous les joyaux), parti à Chelsea avec ses 2 frères.

Musonda, tout le monde dans le club, de la direction aux supporters, on a encore du mal à l'avaler. C'était LA pépite du club, il était chouchouté et son père (ancien joueur du club) avait même un job dans l'équipe. Aveuglés par le pognon de Abrahamovic.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Je comprends que vous ayez du mal à l'avaler. Ces jeunes savent pas reconnaître la main qui les nourrit. Des types comme Abrahamovic les caressent dans le sens du poil et d'un coup ils sont trop gros pour vous et ils vont voir ailleurs.
JaphetN'Doram Niveau : CFA
Jan Koller, le double-mètre tchèque, s'est quand même lui-aussi révélé au RSC Anderlecht.

Après deux saisons et près de 60 buts avec deux titres de Champion, c'est ensuite au Borussia Dortmund qu'il a éclaté aux yeux du grand public.

Alors OK, il était pas super élégant, OK il a ensuite glissé pour s'échouer sur le Rocher monégasque avec Frédéric Piquionne et Laszlo Bölöni, OK il a terminé à l'AS Cannes, mais quand même, il a marqué sa génération le Grand !
Message posté par JaphetN'Doram
Jan Koller, le double-mètre tchèque, s'est quand même lui-aussi révélé au RSC Anderlecht.

Après deux saisons et près de 60 buts avec deux titres de Champion, c'est ensuite au Borussia Dortmund qu'il a éclaté aux yeux du grand public.

Alors OK, il était pas super élégant, OK il a ensuite glissé pour s'échouer sur le Rocher monégasque avec Frédéric Piquionne et Laszlo Bölöni, OK il a terminé à l'AS Cannes, mais quand même, il a marqué sa génération le Grand !


Là, on parle de jeunes formés au club.

Sinon, on peut en rajouter qqs uns comme Biglia (international argentin), Suarez, Boussoufa, Nilis, Radzinski,...
Et Rensenbrink !
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes 1976 et 1978 + 1 coupe UEFA si mon souvenir est bon.
"Tellement fort qu’il joue même avec Sylvester Stallone et Michael Caine dans À nous la victoire. C’est comme si Zidane se payait un featuring dans Didier."


Vu les stars du foot dans "à nous la victoire" (Pélé e.a), je dirais plutôt que c'est un peu comme si Valbuena ou Ribery se payaient un featuring avec Vin Diesel et Messi dans Shaolin Soccer.
Il n'y a qu'a voir ce qu'ont fait Chelsea et Thorgan Hazard l'an passé. Formé à Lens, il commence à prendre du temps de jeu en L2 puis vient à gagner de plus en plus sa place pour se barrer comme un voleur rejoindre son frère.
Il est prêté est joue à Zulte mais cela montre bien que les jeunes belges prometteurs, même en France on ne sait pas les garder !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
27 37