Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Fiorentina-Juventus (2-1)

La Fiorentina relance (peut-être) la Serie A

Grâce à des réalisations de Kalinić et Chiesa Jr, et malgré la réduction du score rapide d'Higuaín, les Toscans ont eu le scalp du leader du championnat italien. Une victoire 2-1 complètement méritée.

Modififié

Fiorentina 2-1 Juventus

Buts : Kalinić (37e) et Badelj (54e) pour la Fiorentina // Higuaín (56e) pour la Juve

Monaco donne encore la leçon à l’OM

Le salaire de dix millions d'euros offert par Tianjin Quanjian en aurait déconcentré plus d’un, mais pas Kalinić. Bien servi par Bernardeschi, l’attaquant florentin trompe Buffon d’un joli tir croisé à la 37e minute après avoir charbonné pour ses coéquipiers. Son neuvième but de la saison vient couronner une nette domination de son équipe, laquelle s'imposera finalement sur le score de 2-1. Avec ce succès, la Fiorentina reprend espoir en vue d'une qualif européenne et en redonne à tout non-supporter bianconero concernant le dénouement de cette saison de Serie A.

Retour manqué de la BBC


Elle a beau avoir un match en retard à disputer contre la lanterne rouge, la Vieille Dame a le feu aux fesses, puisque tous ses poursuivants se sont imposés hier et cet après-midi. Déjà délicat par nature, ce déplacement à Florence devient particulièrement difficile à négocier. Du coup, Allegri mise sur le classique et la BBC, à sa centième représentation sous le maillot bianconero, la première depuis le 29 octobre dernier. Pjanić est donc sacrifié et ce choix tactique ne s’avère pas payant, la Fiorentina passant toute la première mi-temps à rentrer dans le lard de son ennemi intime en pressant très haut, jusqu’au niveau de Buffon. À lui tout seul, Kalinić emploie les trois compères grâce à un jeu en remise et une protection de balle dignes des plus grands. Le Croate est à l’initiative des trois grosses actions violettes durant les dix premières minutes, une pénétration de Vecino parée par Buffon, un poteau du même milieu uruguayen et une tentative de Chiesa Jr. La tempête est passée, mais la Fiorentina a le contrôle du jeu et d’Higuaín, beaucoup trop esseulé devant. Tout l’inverse de Kalinić qui ouvre donc le score, avant la pause, Pipita aura bien une opportunité d’égaliser, mais Maxi Oliveira stoppe sa tentative de la cuisse. La Juve a pris le bouillon.

Bon sang ne saurait mentir


Pas de changement à la pause, que ce soit concernant les formations ou la physionomie du match. Gigi est contraint à deux sorties à ras de terre sur Bernardeschi et l’ex-attaquant du Dnipro, mais il ne peut rien quant à la légère déviation de Chiesa sur un service axial et tendu de Badelj. Papa Enrico peut être fier de son rejeton, ailier technique capable de labourer tout un côté. Ça fait 2-0. Le leader du championnat a 35 minutes pour réagir. Deux suffisent. Khedira centre pour Sturaro au duel avec Oliveira, le ballon rebondit sur le ventre de ce dernier au point de penalty, en renard, Higuaín la met au fond. Dans la foulée, Allegri fait entrer Pjaca et passe en 4-2-3-1. La dernière demi-heure s’annonce ainsi palpitante, or la Juve continue de balbutier son foot, si tant est qu'elle en ait un cette saison. Mandžukić débarque aussi sur le terrain pour le tout pour le tout. Rien à signaler hormis un arrêt immédiat de Tătăruşanu sur une tête de Pipita qui a débouché sur un cafouillage. Dybala a bien la balle du 2-2 au bout de pied, mais sa frappe du gauche termine sur le parking de l'Artemio Franchi, tandis que celle du 3-1 est gâchée par le néo-entrant Iličić durant les longues six minutes d'arrêts de jeu. Triple coup de sifflet. La Juve s'incline... et s'inquiète.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A



    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 27

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24