1. //
  2. // 31e journée -Fiorentina/Milan (2-2)

La Fiorentina miraculée face au Milan AC

Dans un match que le Milan AC a dominé de la tête et des épaules pendant plus d'une heure, la Fiorentina, menée 2-0, est parvenue à arracher le nul grâce à deux pénaltys. L'arbitre, M. Tagliavento, a été le grand protagoniste du match, avec des décisions plus que discutables.

Modififié
3 26
Fiorentina - Milan 2-2
Buts : Ljajić 66', Pizarro 73' / Montolivo 14', Flamini 62'


Le jeu du Milan AC. Le cœur de la Fiorentina. Et un arbitre de merde. Voilà ce que l'on peut retenir de ce choc entre la Fiorentina et le Milan AC, terminé sur le score de 2-2. Un score flatteur pour la formation viola, qui a réussi l'exploit de marquer plus de buts qu'elle n'a fait de tirs cadrés. Les Florentins, inoffensifs dans le jeu, ont en effet marqué sur deux pénaltys concédés par l'arbitre, M. Tagliavento. L'homme en jaune fluo a d'ailleurs été l'un des grands protagonistes du match, en distribuant des cartons jaunes à tout va, un carton rouge très discutable, en accordant deux pénaltys et en « oubliant » un péno au Milan AC en toute fin de rencontre. L'équipe d'Allegri peut toutefois s'en vouloir. Patronne dans le jeu, en supériorité numérique pendant près d'une heure, elle laisse filer bêtement deux points alors qu'elle menait 2-0. Milan reste ainsi derrière Naples, avec le risque de voir les Napolitains s'envoler à +4, à une semaine de la confrontation directe. Mauvaise opération, donc, même si, en soi, un match nul sur la pelouse de la Fiorentina, l'une des meilleures équipes à domicile, n'a rien d'une contre-performance. Reste la déception d'avoir laisser échapper un match que les Rossoneri avaient totalement en mains et que, sans deux erreurs de naïveté en défense, ils auraient empoché sans le moindre souci. Pas forcément le meilleur moyen de préparer les deux matchs de l'année face au Napoli et à la Juventus.

La revanche de Montolivo

Un invité d'honneur pour ce Fiorentina-Milan. Le vent. Un comble, lorsque l'on sait que l'arbitre de la rencontre s'appelle Tagliavento, « coupe-vent » en français. Le début de la rencontre est entièrement à l'avantage des Milanais, qui posent le pied sur le ballon avec, il faut le dire, le vent qui souffle dans le bon sens pour eux. La Fiorentina se fait des passes, encore des passes, et pas grand-chose de plus. Tout l'inverse du Milan AC, explosif et rapide dans ses attaques. Le public florentin, venu en masse, n'est pas tendre avec l'ancien de la maison, Riccardo Montolivo, couvert de sifflets à chaque fois qu'il touche le ballon. Le milieu de terrain encaisse et lâche la meilleure réponse possible. Pizarro, à quelques mètres de ses buts, fait n'importe quoi, Montolivo lui chipe le ballon et se présente face à Viviano, qu'il trompe d'une frappe placée au ras du poteau. 1-0, et Montolivo qui, très justement, célèbre son but-pied de nez. La Fiorentina accuse le coup et n'arrive pas à réagir. Milan est bien en place et les Florentins inoffensifs, aussi bien dans le jeu que dans les intentions. Les Rossoneri sont même à deux doigts de doubler la mise sur un coup de tête d'El Shaarawy, que Viviano repousse magistralement.

La suite de la mi-temps, c'est une histoire de décisions arbitrales, comme bien trop souvent en Serie A. Suite à cette occasion milanaise, la Fiorentina place un contre, à trois contre un. Montolivo poursuit Ljajić et le retient par le maillot, détruisant l'action de but. M. Tagliavento opte pour le carton jaune, sous les nouveaux sifflets du stade Artemio Franchi. Quelques instants plus tard, après une bonne occasion pour Jovetić (frappe repoussée en deux temps par Abbiati), El Shaarawy file au but. Tomović passe devant lui et lui met son coude dans la gueule. Tagliavento déboule et sort le carton rouge, ce qui rend dingues les joueurs florentins, proches de mettre une beigne dans la tête de l'arbitre. Il y a faute, certes, mais s'il y a jaune sur la faute de Montolivo, il y a jaune aussi sur celle-là. Ces décisions enveniment la situation, et on est proche d'une autre rixe lorsque Cuadrado fait tomber Balotelli et lui met un coup de pied dans le ventre. Pas de carton. La mi-temps s'achève ainsi. On en aurait presque oublié le score : 1-0 pour un Milan AC complètement souverain dans le jeu. Et une Fiorentina qui, pour ne rien arranger, a perdu Savić et Jovetić sur blessure.

Une histoire de pénaltys

En début de seconde période, changement de physionomie. Du moins, en apparence. La Fiorentina semble prendre le match par le bout, cette fois-ci aidé par le vent qui souffle désormais dans le bon sens. Dans l'intensité, l'équipe de Montella montre de nouvelles dispositions, mais c'est toujours aussi stérile devant. C'est même les Milanais qui se créent la première grosse occasion de la période, avec une frappe de Flamini bien repoussée par Viviano. Mais le Français n'a pas dit son dernier mot. À l'heure de jeu, le deuxième duel face au portier florentin tourne à son avantage. Les Milanais jouent vite un coup franc, Montolivo centre très fort devant le but, et l'ancien Gunner la dévie juste ce qu'il faut du plat du pied pour la mettre au fond. 2-0, et grosse satisfaction pour Flamini, qui n'avait plus marqué le moindre but depuis la dernière journée de la saison 2011/12. On se dit que ce deuxième but va mettre un coup de massue décisif sur la tête des Florentins. Pas du tout. Car Adem Ljajić décide de sonner la révolte. Le jeune Serbe, face à l'incapacité de son équipe à construire une action, y va tout seul. Un joueur éliminé, deux, trois, quatre, un léger contact avec Nocerino, pénalty. Pas flagrant, mais pénalty quand même. Ljajić se fait justice lui-même et transforme. Le match est relancé.

La Fiorentina se met, justement, à y croire, même si le jeu est toujours aussi brouillon. Tagliavento, lui, continue de distribuer les biscottes. Un jaune pour Aquilani, puis un jaune très important pour Balotelli. Le buteur sera suspendu pour le choc de la semaine prochaine contre le Napoli. Une idiotie. Et l'arbitre est à nouveau protagoniste à la 72e minute, lorsqu'il indique à nouveau le point de pénalty pour une faute de De Sciglio sur Cuadrado. Cette fois-ci, rien à dire, la faute est indiscutable. Changement de tireur, mais même résultat : Pizarro, fautif sur le premier but milanais, se rattrape et égalise. 2-2. Un vrai miracle pour les Florentins. Allegri, un peu vexé, prend tous les risques en faisant entrer Niang et Pazzini à la place de Flamini et Boateng. Montella fait l'inverse, en enlevant son seul attaquant, Ljajić, pour faire entrer un milieu, Migliaccio. Mais les Milanais sont sonnés et n'arrivent plus à construire d'actions dangereuses. Il y aura pourtant encore à discuter. D'abord, Abate est balancé dans la surface par Pasqual. M. Coupe-vent opte pour un « épaule contre épaule » . L'arbitre gracie ensuite Balo, auteur d'une faute qui aurait mérité le deuxième jaune. Et dans les arrêts de jeu, Tagliavento ferme les yeux sur une main florentine dans la surface, suite à un coup de tête de Pazzini. Ignorer la mimine plutôt que de déchaîner l'enfer dans Artemio Franchi. 2-2. Miraculeux pour la Fiorentina.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

tristiano Niveau : CFA2
C'est rare qu'un arbitre se fasse pourrir par les deux équipes une fois le match sifflé, Mr Tagliavento l'a fait! ^^
Officiel : Tagliavento est une grosse merde*
Merci pour l'article.
Mettre l'accent sur l'arbitrage est tout a fait normal. Aquilani qui a fait d'innombrables fautes, comme a l'aller, il doit avoir une dent contre nous! Le 1er penalty est totalement faux, honteuse simulation il n'y a même pas débat! La main a la fin est juste incroyable: l'arbitre est a 3m, y'a du soleil, aucun fumigène, il n'éternue pas, son champ de vision est parfaitement clair et il ne siffle pas! Honteux!
Forza Milan!
Note : 1
Tomasic envoie un coup de coude dans la figure de El Shaarawy tandis que Montolivo retient un maillot... El Shaarawy file au but lancé, le florentin non... Pas du tout comparable.
Arbitrage ignoble qui va peut-être couter cher en fin de saison.
Entre le premier penalty ou le mec tombe tout seul et la main décollée à la dernière minute je me demande encore comment un être humain honnête ne peut pas voir ça?! Sur la main à la rigueur et au bénéfice du doute (et encore) mais sur le premier penalty le mec est tout seul et s'écroule comme un âne.
milanello44 Niveau : CFA
Le match typique d'un arbitre qui se met la pression tout seul en expulsant un joueur et qui fout un match en l'air!!!
Note : 1
Message posté par tristiano
C'est rare qu'un arbitre se fasse pourrir par les deux équipes une fois le match sifflé, Mr Tagliavento l'a fait! ^^


Pas sur que les joueurs de la viola lui en veulent en revoyant les images...
L'arbitrage honteux, entre le possible penalty sur Abate et la main dans la surface dans les dernières minutes.. Bref, un nul n'est pas si catastrophique pour Milan, il permet de maintenir la Fio à distance, mais au vu du match et des confrontations à venir, il y a de quoi avoir la rage !
Note : 1
Message posté par Inzagoal

Arbitrage ignoble qui va peut-être couter cher en fin de saison.


En fin de saison, on pourra faire les comptes effectivement.
On reparlera peut-être de cette victoire arrachée en février à San Siro grâce à un penalty ridicule sifflé contre l'Udinese par Valeri.
A l'époque, l'arbitrage vous avait offert deux points, là il vous les enlève.

Mais là je cite un seul exemple, vous n'en voyez pas d'autres ?
Note : 1
On reparle du but de Muntari ?
tristiano Niveau : CFA2
Message posté par Inzagoal


Pas sur que les joueurs de la viola lui en veulent en revoyant les images...


en toute objectivité, le rouge est très très sévère, les deux joueurs sont au meme niveau et c'est pas de la faute de Tomovic si El shaarawy lui arrive à l'épaule ^^
milanello44 Niveau : CFA
Soyons clairs, les faits du match.
1ére: l'expulsion très sévère cela méritait un jaune.
2ième: pénalty inexistant sur Liajic.
Sur la main l'arbitre aurait pu siffler ou pas mais vu le 1er penalty inexistant, oui il aurait du siffler.
Concernant l'expulsion il ne peut s'en prendre qu'à lui même, ce n'était pas une raison pour avantager la Fio et pénaliser Milan.
Au final la Fio s'en tire très bien grâce à un arbitrage pourrie.
Et concernant le fait que Milan ait laissé filé bêtement 2 points comme le dit Maggiori, je suis pas tout à fait d'accord car sans le 1er péno inexistant , Milan l'emportait.
Forza_Milano Niveau : CFA2
Milan peut s'en vouloir qu'a lui-même : Tu mènes 0-2 à 11 contre 10.
Ensuite pour le premier penalty, je pense que Nocerino le touche mais le joueur tombe avant, j'dis pas que y'a rien mais c'est très dur à juger à vitesse réelle. Le deuxième rien à dire, je comprend toujours pas pourquoi De Sciglio se jette ainsi.

Après pour Abate, je pense que y'a peno s'il ne se jette pas comme une merde

Balotelli suspendu pour un geste inutile, en esperant qu'il commence pas à faire n'importe quoi

Et la coupe de Boateng... Mon Dieu
Forza_Milano Niveau : CFA2
Milan peut s'en vouloir qu'a lui-même : Tu mènes 0-2 à 11 contre 10.
Ensuite pour le premier penalty, je pense que Nocerino le touche mais le joueur tombe avant, j'dis pas que y'a rien mais c'est très dur à juger à vitesse réelle. Le deuxième rien à dire, je comprend toujours pas pourquoi De Sciglio se jette ainsi.

Après pour Abate, je pense que y'a peno s'il ne se jette pas comme une merde

Balotelli suspendu pour un geste inutile, en esperant qu'il commence pas à faire n'importe quoi

Et la coupe de Boateng... Mon Dieu
Message posté par Re_David


En fin de saison, on pourra faire les comptes effectivement.
On reparlera peut-être de cette victoire arrachée en février à San Siro grâce à un penalty ridicule sifflé contre l'Udinese par Valeri.
A l'époque, l'arbitrage vous avait offert deux points, là il vous les enlève.

Mais là je cite un seul exemple, vous n'en voyez pas d'autres ?



Là, tu cherches les ennuis Re_David...
Tagliavento est constant dans la médiocrité mais c'est amusant d'être adepte du "ça s'équilibre en fin de saison" et d'abandonner la maxime à l'occasion de ce match.
Message posté par Inzagoal
On reparle du but de Muntari ?


T'as une bonne mémoire dis donc.
Dommage qu'elle soit aussi sélective.

Parce qu'il me semble que tout milanista objectif (il y en a dans les commentaires qui précèdent) aurait certes des raisons de critiquer l'arbitrage de Tagliavento mais devrait éviter de parler de l'intégralité de la saison en cours.
Tu places la discussion sur ce terrain, je t'y réponds.
A croire que les ritals en ont pas fini avec les matchs truqués.
declaubianco Niveau : CFA2
Ce n'est pas un coup de coude mais il lui met sa main dans le visage sans faire exprès, il essaye (Tomovic) de se propulser avec ses bras et rien ne dit qu'El shaarawi partait seul au but vu que Tomovic aussi courait vers son but, il y a certainement faute mais à mes yeux certainement pas carton encore moins carton rouge.
Cela dit, quel joueur Ljajic, très bon, très percutant, pourquoi ne pas essayer de le recruter hein Marotta ?
Note : 1
Message posté par Re_David


T'as une bonne mémoire dis donc.
Dommage qu'elle soit aussi sélective.

Parce qu'il me semble que tout milanista objectif (il y en a dans les commentaires qui précèdent) aurait certes des raisons de critiquer l'arbitrage de Tagliavento mais devrait éviter de parler de l'intégralité de la saison en cours.
Tu places la discussion sur ce terrain, je t'y réponds.



Tu nous parles du match de l'Udinese [sans parler de la grosse faute sur Balotelli non sifflée 15 minutes avant (= mémoire sélective ou mauvaise foi ou ignorance)] et tu tentes de donner la leçon...
Relis l'article sur ce match (Udine - Milan) et tu verras que je reconnais qu'il n'y a pas penalty sur El Shaa. mais je parle (logiquement) de la faute sur Balo à la 75e (de mémoire).

J'ai parlé du but de Muntari pour me rabaisser à ton niveau et répondre à ta question de façon ironique mais apparemment tu n'as pas compris.
Le match s'est fini comme je le voulais en match nul mais vu le nom de l'arbitre du match il ne fallait pas s'attendre à mieux de sa part niveau arbitrage, comme l'a dit Trap il me semble, il est toujours médiocre et chaque prestation est à la hauteur de la précédente, je ne comprends pas que la Fédération Italienne ne cherche pas à changer certains arbitres qui sont vraiment nuls. Dommage pour Milan qui aurait pu revenir près de Naples, surtout au vu des prochains matchs qui arrivent pour eux, ça va être dur pour les milanais.
@WZ59, je ne sais pas si les arbitres sont mauvais, s'il y a trop de pression sur eux, des clubs, des joueurs, des journalistes, de notre part mais clairement le jeu va de plus en plus vite, est de plus en plus physique, et il y a trop d'enjeux financiers, trop de ralentis, trop de commentaires.
La situation actuelle ne sera pas tenable longtemps.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 26