Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Résumé

La Fiorentina et Schalke sans forcer, l’Inter déjà dos au mur

Pour cette première manche de la deuxième journée de Ligue Europa, les buts ont été légion. Si la Fiorentina, le Shakhtar ou encore Schalke ont été à la hauteur de leur statut, le Southampton de Claude Puel, l'Inter et Villarreal ont, eux, déçu.

Modififié

FK Qäbälä 2-3 1.FSV Mayence 05

Buts : Gurbanov (57e sp) et Zenjov (62e) pour Qäbälä // Muto (41e), Córdoba (68e) et Oztunali (78e) pour Mayence

De la folie, du rythme et du suspense. Le match entre Qarabağ et Mayence a accouché d'un match totalement débridé. Et, au final, ce sont les Allemands qui s'adjugent leur première victoire européenne de la saison. Pourtant devant au score après l'ouverture de Muto, Mayence se fait surprendre par Gurbanov sur penalty avant de se faire mener après un but de Zenjov. Mal embarqués, les ouailles de Martin Schmidt s'arrachent pour offrir une fin de partie endiablée. Après le but égalisateur de Córdoba, c'est son partenaire Öztunali qui libère les siens. Qäbälä, dernier de son groupe, peut nourrir des regrets au regard de sa performance et devra batailler durement pour espérer renverser la hiérarchie du groupe C.


FK Astana 0-0 Young Boys Berne



Toujours en quête de son premier succès en Ligue Europa, la bande à Guillaume Hoarau va encore devoir patienter. En déplacement à Astana, les Young Boys de Berne n'ont pu faire mieux qu'un pâle match nul. Dominatrice en première période, la formation suisse pèche dans la finition. Moins fringants lors du second acte, les Bernois contiennent bien les Kazakhs sans pour autant parvenir à inverser la tendance. Au final, une rencontre terne où chacune des équipes peut repartir avec son lot de regrets.


FC Zürich 2-1 Osmanlıspor

Buts : Schönbächler (45e), Čavušević (79e) pour Zürich // Maher (73e) pour Osmanlıspor

Si, sur le papier, l’opposition entre Zürich et Osmanlıspor ne faisait rêver personne, elle méritait tout de même le coup d’œil. Rien que pour le but de la soirée inscrit par Marco Schönbächler. Juste avant la mi-temps, parti depuis sa moitié de terrain, le milieu de terrain suisse dribble plusieurs joueurs adverses avant de battre Karčemarskas. Pas aussi jolie, l’égalisation de Maher ne fait pas trembler l’équipe d’Ulrich Forte qui reprend l’ascendant directement grâce à Čavušević. Le but qui offre la première victoire à Zürich en Ligue Europa cette saison.


FC Schalke 04 3-1 RB Salzbourg

Buts : Goretzka (15e), Ćaleta-Car (CSC, 47e), Höwedes (58e) pour Schalke // Soriano (72e) pour Salzbourg

Conforté en tant qu’épouvantail du groupe I après son entrée en lice réussie à l’Allianz Riviera, Schalke entendait bien donner encore un peu plus d’épaisseur à son statut. À l’occasion de la réception de Salzbourg, les Allemands ont été à la hauteur de leur rang. Sans forcer. Obligé de s’y reprendre à deux fois, Goretzka parvient à tromper Walke et offre ainsi une soirée paisible à ses partenaires après seulement un quart d’heure de jeu. Dès le retour des vestiaires, bien malgré lui, le défenseur Ćaleta-Car marque contre son camp et plonge un peu plus son équipe vers une défaite inéluctable. Souverain de bout en bout, Schalke inscrit une troisième réalisation grâce à une reprise de son capitaine Höwedes sur corner. Si Soriano sauve l’honneur pour Salzbourg, Schalke tient déjà ses trois points depuis longtemps. Et prouve que le patron du groupe I, c’est bel et bien lui.


Hapoël Beer-Sheva 0-0 Southampton FC



Si tous les terrains européens ont vibré ce jeudi soir avec des buts à la pelle, l’enceinte du Turner Stadium n’a pas connu pareille félicité. Un bon vieux 0-0 sans éclat et sans saveur qui ne fait les affaires de personne. Pourtant annoncé comme largement favori, Southampton a confirmé les difficultés des clubs anglais à s’exprimer en C3. La formation de Claude Puel a dominé son sujet, mais n’est jamais parvenue à mettre à mal une équipe de l’Hapoël bien organisée et qui arrache un point précieux. Malgré ce résultat décevant, les deux équipes sont leaders de leur poule.


Slovan Liberec 1-2 PAOK Salonique

Buts : Komlichenko (1re) pour le Slovan Liberec // Athanasiadis (10e et 82e) pour le PAOK Salonique

Il ne fallait clairement pas rater le coup d’envoi au Stadion u Nisy. Car, d’entrée, le Slovan Liberec a fait parler la poudre. Sur sa première offensive, Komlichenko ouvre la marque sur un service de Sýkora après seulement quelques secondes de jeu. Une avance que les soldats de Jindřich Trpišovský ont à peine le temps de savourer, puisqu'Athanasiadis ne tarde pas à remettre les deux formations à égalité sur penalty. Ce dernier est le grand bonhomme de cette partie, puisque c’est l’attaquant grec qui, à quelques minutes du terme, offre la victoire au PAOK d’une tête rageuse. Un succès précieux qui permet aux Grecs de rejoindre la Fiorentina en tête du groupe.


ACF Fiorentina 5-1 FK Qarabağ

Buts : Babacar (39e, 45e+2), Kalinić (43e), Zárate (63e et 78e) pour la Fiorentina // Ndlovu (90e+1) pour Qarabağ

Deux semaines après un nul aux allures de défaite en terre grecque, la Fiorentina se savait attendue avec la réception de Qarabağ. Largement favorite, la Viola a logiquement fait respecter son statut au terme d’une tranquille promenade dans son enceinte d’Artemio-Franchi. D’une reprise à bout portant lors de son premier but, Khouma Babacar inscrit dans la foulée un doublé après un joli travail de Kalinić, par ailleurs également buteur entre-temps. Une domination qui ne fait que s’accentuer en seconde période. Entré en jeu, le sale gosse Zárate y va même de son doublé. L’Argentin claque d’abord une frappe tendue du droit avant de signer un doublé sur une merveille de coup franc enroulé. Le dernier bijou d’une soirée tout simplement idyllique. Et cela, malgré la réduction du score très tardive de la formation azérie.


Steaua Bucarest 1-1 Villarreal CF

Buts : Muniru (20e) pour le Steaua Bucarest // Borré (9e) pour Villarreal

Actuellement sur une très belle dynamique en Liga avec cinq rencontres sans défaite, le sous-marin jaune avait à cœur de montrer son visage séduisant sur la scène du Vieux Continent. Un objectif que l’escouade espagnole n’a pas été en mesure de remplir. Pourtant, tout de suite dominatrice face à un Steaua dépourvu d’argument devant et derrière, elle ouvre le score dès l’entame de match. Lancé en profondeur par Bruno, Borré résiste à Toșca avant de tromper Nita d’un joli extérieur du pied entre ses jambes. Comme revigorés par cette ouverture du score concédée, les Roumains reviennent rapidement dans le match, bien aidés par une faute de main d’Andrés Fernández qui offre un but tout fait à Muniru. L’égalisation acquise, le Steaua Bucarest bétonne en défense et finit par obtenir ce qu’il souhaitait au départ : le point du match nul.


Ajax Amsterdam 1-0 Standard Liège

Buts : Dolberg (28e) pour l'Ajax

Rayonnant, étincelant, brillant. Depuis plusieurs semaines, l’Ajax Amsterdam marche sur l’eau. Vainqueur de ses six derniers matchs toutes compétitions confondues, le club néerlandais balaie tout sur son passage. Et le Standard n’a pas fait exception ce jeudi soir. Devant son public de l’Amsterdam ArenA, les Bataves ont fait preuve d’autorité afin d’asseoir leur autorité dans ce groupe G. C’est le jeune Kasper Dolberg, dix-huit piges au compteur à peine, qui a fait la différence peu avant l’heure de jeu sur une frappe croisée. Si le Standard tente bien de réagir lors du second acte, l’Ajax ne faiblit pas et parvient à conserver son petit but d’avance. Tout ce qu’il fallait pour faire le bonheur de Peter Bosz.


KAA Gent 2-0 Konyaspor

Buts : Saief (17e), Renato Neto (33e) pour La Gantoise

Sa première sortie européenne à Braga lui avait laissé un goût amer. Pour sa deuxième, La Gantoise a donc décidé de ne pas avoir de regret. Froidement, les Belges ont exécuté une faible équipe de Konyaspor qui s’est contenté de jouer les sparring-partners. À la réception d’une sortie aérienne manquée de Kirintili, Saief claque une volée victorieuse qui met très vite ses compères sur la voie du succès. Quelques minutes plus tard, c’est le milieu de terrain Renato Neto qui l’imite après un caviar de Milićević déposé sur sa tête. Tout aussi sereine en seconde période, La Gantoise gère et préserve son avantage. Un succès plein d’autorité qui lui permet de talonner le Chakhtar.



Chakhtar Donetsk 2-0 SC Braga

Buts : Stepanenko (5e), Kovalenko (56e) pour le Chakhtar

Habitué à humer le parfum des joutes européennes depuis plusieurs saisons maintenant, le Chakhtar ne fait désormais plus figure de surprise. Déjà en confiance grâce à leur victoire étriquée face à Konyaspor il y a deux semaines, les Ukrainiens s’attendaient à une rencontre relevée avec la réception de Braga. Mais les hommes de Paulo Fonseca commencent à avoir de l’expérience et ils ont su parfaitement négocier ce rendez-vous. S’ils font d’entrée trembler les filets grâce à une frappe puissante du milieu Stepanenko, ils doivent composer avec l’expulsion de Fred dès le retour des vestiaires. Mais même en infériorité numérique, le Shakhtar parvient à doubler la mise par l’intermédiaire de Kovalenko. Serein et solide, le club ukrainien mène la danse dans son groupe.


Celta Vigo 2-0 Panathinaïkos

Buts : Guidetti (84e), Wass (89e) pour le Celta

Il a fallu s’armer de patience du côté de l’Estadio de Balaídos avant que la situation ne se décante. D’un but tardif du fantasque Guidetti à six minutes du terme, le Celta Vigo exulte une première fois. Wass, l’ancien d’Évian Thonon Gaillard, marche dans les pas du Suédois et offre une victoire riche en émotions à sa formation espagnole, qui a eu toutes les peines du monde à faire sauter le verrou du Panathinaïkos. Toujours invaincu en Ligue Europa, le Celta trace son chemin discrètement mais sûrement.


Sparta Prague 3-1 Inter Milan

Buts : Kadlec (7e et 25e), Holek (76e) pour le Sparta Prague // Palacio (71e) pour l’Inter

Si l’Inter Milan a récemment montré un visage plus conquérant en championnat, l’Europe semble être une scène où la formation italienne exhibe tous ses maux. En déplacement en Tchéquie, les Nerazzurri ont livré une prestation indigente et ont logiquement essuyé un second revers en Ligue Europa. Et c’est un bel homme qui s’est chargé de rendre cette soirée particulière pénible. D’abord buteur après une erreur de Felipe Melo, Václav Kadlec réitère quelques minutes plus tard, profitant notamment du laxisme des hommes de De Boer sur un coup franc rapidement joué par Frýdek. Même si Palacio réveille un temps ses partenaires, l’Inter, en infériorité numérique après l’expulsion de Ranocchia, encaisse un dernier but. Après deux journées de C3, l’Inter affiche zéro point. Le temps presse déjà pour Frank de Boer.


FC Krasnodar 5-2 OGC Nice

Buts : Smolov (22e), Joãozinho (33e et 65e sp) et Ari (86e et 90e+3) pour Krasnodar // Balotelli (41e) et Cyprien (71e) pour Nice


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Romain Duchâteau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 130
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall