La Fiorentina est-elle candidate au titre ?

Avec l'arrivée de Mario Gómez et le retour de blessure de Giuseppe Rossi, la Fiorentina s'est construit une jolie équipe. À tel point qu'à Florence, on se met à rêver des sommets, comme cela n'était plus arrivé depuis longtemps.

Modififié
15 44
Ils étaient plus de 20 000. 20 000 réunis au stade Artemio-Franchi. Pour un match amical de prestige ? Non. Juste pour une présentation. Pour la présentation de Mario Gómez, ex-attaquant du Bayern Munich, fraîchement débarqué dans la ville des Médicis. L'accueil a été digne des plus grands. Fête au stade, puis conférence de presse, en grande pompe. Alors, certes, le recrutement de l'ancien attaquant du Bayern a coûté ce qu'il a coûté. Mais ce n'est pas seulement un joueur que les dirigeants viola ont payé. C'est aussi un rêve. Et ça, on le sait, cela n'a pas de prix. Car l'arrivée d'un tel attaquant, un type capable de vous planter 30 buts par saison, est un message fort, très fort : la Fiorentina ne veut plus se contenter des seconds rôles. Avec Prandelli à sa tête, elle a retrouvé les sommets de la Serie A, allant jusqu'à s'offrir quelques soirées-frissons en Ligue des champions (Liverpool 2-0, doublé de Jovetić, par exemple). Mais suite au départ de l'actuel sélectionneur azzurro, tout est devenu plus compliqué. La Fiorentina a connu une sacrée traversée du désert. Mihajlović, Delio Rossi, personne n'a réussi à redresser la barque. Le club florentin a même vu le spectre de la Serie B planer lors de la saison 2011/12. Puis il a fallu faire table rase. Tout reprendre à zéro. Un nouveau coach, Montella, et des nouveaux joueurs. Quasiment une nouvelle équipe. Le début d'une nouvelle ère. Le début d'un renouveau.

Jovetić, départ éclipsé

Le renouveau, donc, a commencé par une quatrième place. Il y a quelques années, elle aurait été synonyme de qualification en Ligue des champions. Désormais, c'est l'Europa League, ce qui est déjà pas mal. Mais Montella, jeune entraîneur que l'on présente (à juste titre) comme le futur grand entraîneur italien, n'est pas rassasié. Cette première saison n'est qu'un début, et il le sait. Pendant toute la saison, sa Fiorentina a produit du beau jeu, mais a parfois manqué de cynisme. Entre janvier et février 2013, notamment, elle a laissé filer des points faciles (une incompréhensible défaite 2-0 à domicile contre Pescara, bon dernier de Serie A). Mais la fin de saison a laissé entrevoir de nouvelles aptitudes. Des aptitudes de grande équipe, capable d'aller gagner sur des terrains hostiles, ou d'aller arracher un point lorsque tout semble indiquer qu'elle va s'incliner. C'est sur ces bases que Montella veut repartir. Des bases déjà solides, bien qu'il ne soit à la tête du club que depuis un an. En cela, l'arrivée de Mario Gómez est un coup de boost incroyable. La Fiorentina va perdre Jovetić, mais finalement, elle l'avait déjà perdu depuis quelque temps. Cela fait plusieurs mois que le Monténégrin sait qu'il va partir et qu'il n'est plus vraiment dans le coup.

Mais à vrai dire, son départ est totalement éclipsé par l'arrivée de Gómez, un joueur qui a dans son ADN la victoire (trois fois champion d'Allemagne : une fois avec Stuttgart, deux fois avec le Bayern) et qui vante surtout une grande expérience internationale. Mine de rien, il a disputé trois finales de Ligue des champions, ce qui n'est pas donné à tout le monde. Montella et, derrière lui, tout le peuple florentin comptent sur l'Allemand pour permettre à l'équipe de faire le véritable saut de qualité, qui va lui permettre de passer du rang de « il ne me manque pas grand-chose pour être une grande équipe » à « je suis une grande équipe » . D'autant qu'il n'est pas le seul à avoir renforcé l'effectif : le banni du Milan AC Ambrosini a rallié la cause, tout comme l'ancien de Málaga, Joaquín. Cerise sur le gâteau : on va enfin retrouver Pepito Rossi, de retour de blessure après plus d'une année d'absence. Avec, forcément, un point d'interrogation sur son niveau et sa condition physique. Il faut toujours une part de mystère pour rendre les choses excitantes.

Nivèlement vers le haut

La vraie question, donc, c'est de savoir si, avec tout ça, la Fiorentina va pouvoir lutter pour le Scudetto. Au premier abord, comme ça, on serait tenté de dire que non. Tout simplement parce que la Juve est encore trop au-dessus. La Vieille Dame a dominé les deux derniers exercices et s'est encore renforcée cet été avec les arrivées de Tévez, Llorente et Ogbonna. Les Turinois ont de l'expérience et, pour le moment, ils partent largement favoris. Toutefois, un autre facteur est à prendre en compte : le renforcement des autres équipes. Malgré le départ de Cavani, le Napoli se renforce. Callejón, Albiol et Mertens ont déjà épousé la cause napolitaine, et un buteur de renom (Leandro Damião ? Džeko ? Jackson Martínez ?) devrait suivre. L'Inter aussi s'est renforcée, avec les arrivées d'Icardi, Belfodil, Campagnaro et Andreolli, et surtout avec celle de Mazzarri sur le banc. Le Milan AC ne va pas beaucoup changer par rapport à la saison dernière, mais, cette fois-ci, Allegri pourra compter sur Balotelli dès le début de la saison. Du coup, si le niveau général augmente, on peut imaginer que la Juve risque de galérer plus souvent, et qu'elle ne sera pas aussi souveraine que la saison dernière.

Car c'était bien là le problème : la Juve était forte, certes, mais elle jouissait aussi du fait que les autres équipes se sont parfois montrées trop fragiles (Naples a fini fort, mais a connu un gros coup de mou au cours de la saison, Milan a fait un début de saison catastrophique, la Lazio a commencé très fort, mais s'est écroulée à partir de février). Tout ça pour dire que ce nivellement vers le haut pourrait faire les affaires de la Fiorentina. L'équipe de Montella n'a peut-être pas encore toutes les armes pour venir se frotter à celle de Conte, mais elle possède désormais plus d'une corde à son arc. D'une part, les certitudes de la saison dernière (Borja Valero, Gonzalo Rodríguez, Aquilani, Ljajić s'il ne part pas à Milan), de l'autre, les nouvelles recrues. Un savoureux mélange international que le chef Montella devra assaisonner avec ses propres ingrédients. Alors, candidate affirmée pour le Scudetto, peut-être pas encore. Mais sérieux outsider, oui, clairement. Mais ce n'est peut-être pas une mauvaise chose. Car après tout, c'est encore plus beau quand c'est l'outsider qui gagne, non ?

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

FCB Stern des Südens Niveau : Ligue 2
Hâte de voir le Mario à l'oeuvre avec le maillot de la Fio. J'espère pour lui qu'il va tout déchirer et à la Klose s'éclater en Serie A.
cheikhidaout Niveau : Loisir
Un truc m'échappe, s'il y a nivellement vers le haut la Juve va plus galérer et ça va profiter à la Fio ? Suivant cette logique, la Fio va plus galérer aussi et la Juve sera à nouveau championne.
La juve a perdu personne, je vois pas comment la fio pourrait la concurrencer sérieusement et ce meme si tous les journaux italiens font leur une sur ça depuis que gomez a signé.
ça en dit surtout long sur le fait que les gars sont sevrés de bons joueurs (entrants) depuis trois/quatre ans.
dommage, dommage, mais a contrario la place de 2 ou 3, elle est plus que jouable.
Si Jovetic reste et qu'il se met à fond dans le challenge, oui. S'il part et qu'un joueur de son calibre ne vient pas pour rééquilibrer les forces en présence, pour moi la Juve et le Milan seront encore au-dessus.

En gros, s'il reste, je bande dur.
tristiano Niveau : CFA2
Malheureusement, les équipes d'esthètes n'ont jamais réussi en Italie!
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
Gomez à la Fio , c'est quand même hyper sexy

ils m'ont peur l'année dernière parce qu'ils ont bien failli pécho la place de Milan mais je leur souhaite une belle saison (derrière Milan quand même, hein, faut pas déconner. Même si à mon avis...)
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
Message posté par tristiano
Malheureusement, les équipes d'esthètes n'ont jamais réussi en Italie!


La palme revenant à la Roma qui se prend pour la dépositaire du beau jeu en Italie mais qu'est pas foutu d'aligner 3 titres...
Note : -1
Mouais, je suis curieux de voir Gomez sans les caviars de Ribéry, Müller, Lahm & Co. Hônnetement, c'est quoi son ratio de but poussé au fond sur une passe entre la ligne et le point de pénalty : 80% ? 70%

Je suis pas sûr que ses nouveaux coéquipiers vont si bien le servir...

Saison à 15 buts maxi !
Note : -2
Putain* vivement le 25 août, la Viola peut le faire mais la Juve cette saison ils ont un meilleur banc, ils vont pas perdre beaucoup de points. En tout cas j'espère que Montella vise aussi l'Europa League parce que y'a vraiment moyen de prendre la coupe et le pays doit augmenter son coeff' UEFA...
La Fiorentina est-elle candidate au titre ?
L'OGC est-il candidat au titre ?
Arsenal est-il candidat au titre ?

A-do-rable
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
Je serais curieux de manière générale de voir les meilleurs buteurs de Bundesliga face aux défenses italiennes...

Faut arrêter de minimiser le talent de Gomez, on a compris là -_-
bof... Les Allemands ont toujours cartonné en Italie. Donc y a pas de raisons.
Message posté par dikinass
Mouais, je suis curieux de voir Gomez sans les caviars de Ribéry, Müller, Lahm & Co. Hônnetement, c'est quoi son ratio de but poussé au fond sur une passe entre la ligne et le point de pénalty : 80% ? 70%

Je suis pas sûr que ses nouveaux coéquipiers vont si bien le servir...

Saison à 15 buts maxi !


Pour info, j'avais lu une stat comme quoi Gerd Muller avait marqué plus de 80% de ses buts entre la ligne de but et le point de penalty.
J'aimerais également avoir la stat d'Inzaghi.

Pour info, Llajic, Iakovenko, Joaqui, Beppe Rossi, Pizarro (il reste d'aileurs?), Borja, Romulo entre autres sont loin d'être des peintres. Les ballons Mario les aura à n'en pas douter.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Message posté par Scotch_OMsoccer
Je serais curieux de manière générale de voir les meilleurs buteurs de Bundesliga face aux défenses italiennes...

Faut arrêter de minimiser le talent de Gomez, on a compris là -_-


-Comme le dit Kirk, la Serie A a vu passer Klinsmann, Bierhoff, Voller, Klose... Y a eu des gros planteurs à toutes les époques, pourquoi ce serait différent aujourd'hui ?

http://www.sofoot.com/top-12-allemands- … 58715.html

-Cette façon de penser est très étrange pour moi : que feraient les attaquants anglais en Espagne, les attaquants italiens en Allemagne... On peut aller loin comme ça, je comprends pas bien l'intérêt, c'est la théorie du relativisme mondialisé, Messi n'est pas si bon parce qu'il ne joue qu'au Barça ?

Vraiment bizarre, on l'impression qu'il y a toute une génération qui considère que gagner 4 championnats différents c'est mieux que de gagner 4 championnats d'Italie, copyright Mourinho. Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi ?

C'est fou comme la mondialisation donne des jugements de valeur obsédés par l'idée de gagner partout jusqu'en Antarctique ?
A la limite si on parle d'une multinationale je comprends, mais là il s'agit de la carrière de sportifs...
La fiorentina sa va être Gomez devant joaquin a droite Ljajic a gauche Si jovetic reste il sera en 10 sinon un petit pizarro te donnera des ballons et puis avec des giuseppe rossi sur le banc et des cuadrado et puis ambrosini fera le taf au milieu avec Borja valero et j'oublie sûrement des bons joueurs l'effectif est pas degeulasse quand même mieux que la roma pas si loin de celui du Milan mieux que l'inter et égal a Naples je dirais si ils recrutent un bon numéro 9 !
C'est beaucoup trop tôt pour des articles comme ça !
tristiano Niveau : CFA2
Message posté par Scotch_OMsoccer


La palme revenant à la Roma qui se prend pour la dépositaire du beau jeu en Italie mais qu'est pas foutu d'aligner 3 titres...


je pensais à eux en plus, il y'a toujours eu une équipe cynique pour gâcher ça
Message posté par dikinass
Mouais, je suis curieux de voir Gomez sans les caviars de Ribéry, Müller, Lahm & Co. Hônnetement, c'est quoi son ratio de but poussé au fond sur une passe entre la ligne et le point de pénalty : 80% ? 70%

Je suis pas sûr que ses nouveaux coéquipiers vont si bien le servir...

Saison à 15 buts maxi !


il va peut étre pas marquer beaucoup de buts,mais attention a sous-estimer la qualité de l'effectif florentin, Borja Valero,Cuadrado,Pizarro,Rossi c'est pas de la fiotte et il va étre aussi bien servi qu'avec Bayern
Message posté par Kirk
bof... Les Allemands ont toujours cartonné en Italie. Donc y a pas de raisons.


Surtout Carsten Janker!
Une équipe qui joue le haut de tableau dans une ville aussi belle.. ça sent le week end en Toscane tout ça
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
15 44