1. //
  2. // Finale
  3. // Liverpool-FC Séville

La finale de Ligue Europa en chiffres

Séville pourrait entrer dans l’histoire ce mercredi soir en gagnant une troisième C3 en trois ans. Mais Liverpool n’a pas à rougir. Certaines statistiques vont aussi dans leur sens. La preuve par 20.

Modififié
274 0
0 : Dans leur histoire commune, Séville et Liverpool ne se sont jamais rencontrés. Et un premier rendez-vous, c'est généralement à double tranchant : très gênant ou bien complètement torride.

0 : En revanche, Klopp a déjà rencontré Séville quand il entraînait Mayence et Dortmund. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son bilan est rassurant pour les Reds : 0 victoire, 2 nuls et 2 défaites.

0 : Aucune des deux équipes n’a déjà perdu une finale de C3. Autant dire que quoi qu’il arrive, ce sera une première.

0 : Aucune des deux équipes n’a déjà remporté un match au Parc Saint-Jacques non plus. Séville a fait un nul cette saison contre le FC Bâle. Idem pour Liverpool en 2002. Les Reds ont même perdu l’année dernière contre les Suisses. Comme quoi, les chiffres, ça ne veut parfois rien dire.


1 : Comme le nombre de joueur suspendu pour cette finale. Que ce soit en bien ou en mal, Mamadou Sakho trouve toujours le moyen de se faire remarquer.

1 : Si ça se termine aux penaltys, on a affaire à deux spécialistes du genre. Dans l'histoire des compétitions européennes, Liverpool a remporté 3 de ses 4 séances et Séville 4 sur 5. Soit une défaite chacun dans cet exercice.

3 : Après l’Atlético en 2010 et Chelsea en 2013, Séville pourrait être la troisième équipe repêchée de Ligue des champions à remporter la Ligue Europa. Le fameux redoublant qui fait chier tout le monde.

3 : Kevin Gameiro pourrait être le premier Français à jouer trois finales de C3 d’affilée. Pour ça, il faudrait qu'il soit dans le groupe. Heureusement pour lui, Didier Deschamps n'a aucune influence là-dessus.


4 : José Antonio Reyes pourrait être le premier homme sur terre à jouer quatre finales de C3. Pour ça, il faudrait qu'il soit dans le groupe. Malheureusement pour lui, Unai Emery préfère le faire jouer en Liga.

4 : Comme le nombre de fois que les deux équipes ont touché les poteaux depuis le début de la compétition. Le genre de chiffres que seuls Denis Balbir et Jean-Marc Ferreri peuvent exploiter.

5 : Divock Origi et Adil Rami sont tous les deux passés par le LOSC. C’était il y a cinq ans. Le premier était alors en junior, le second en pro. Aujourd’hui, si la probabilité qu’ils se retrouvent sur le terrain en même temps est faible, ça pourrait donner un match dans le match improbable. Et puis, ce serait aussi l'occasion de parler un peu de Rudi Garcia, leur coach à l'époque, et de prendre de nouvelles photos de lui.


9 : Une victoire de Séville ce soir ferait de l’Espagne le pays le plus titré dans cette compétition. Pour le moment, c’est encore l’Italie qui surplombe le classement.

7/12 : 4 pour Séville, 2 pour l'Atlético et 1 pour Valence. Sur les douze dernières éditions, les clubs espagnols se sont vraiment empiffrés de Ligue Europa.

12 : Lallana, Can, Ibe, Milner, Benteke, Sturridge, Firmino, Coutinho, Origi, Sakho, Lovren et Soriano. Klopp détient douze buteurs différents dans son équipe. Plus que n'importe quelle autre équipe. Le danger peut venir de partout.


17 : Radamel Falcao a beau vivre la plus grosse descente aux enfers de l'histoire de l'humanité post Moyen-Âge, il n'en reste pas moins le détenteur de deux records dans cette compétition. Celui du plus grand nombre de buts sur un exercice, avec 17 buts en 2010/2011. Et celui d'être le seul joueur à avoir disputé deux finales d'affilée avec deux équipes différentes, Porto et l'Atlético. C'est compliqué dit comme ça, mais en gros Konoplyanka pourrait le rejoindre sur cette deuxième performance, puisqu'il était au Dnipro l'année dernière et donc à Séville cette année.

20 : Comme le nombre de centimètres séparant N’Zonzi et Coutinho. Ce qui n’avait pas franchement empêché le Brésilien de faire le chaud face au Français. C'est couillu, mais bon, il peut surtout remercier Lucas Leiva de s'être interposé. Leurs retrouvailles promettent.

Youtube

50% : Kevin Gameiro a marqué 7 buts en Ligue Europa. Soit la moitié de ceux inscrits par Séville. Mais vraiment toujours pas de quoi impressionner DD.

58 : Soit le nombre de matchs de Ligue Europa auxquels Unai Emery a participé en tant que coach. Et le mec n'est toujours pas rassasié.

35 000 : C'est la capacité du stade de Bâle. Et depuis 1998, c'est l'un des plus petits choisis par l'UEFA. Du coup, Liverpool se retrouve avec environ 7000 places. Et autant dire qu'avec ses quelque 27 000 supporters, ils ne vont pas aller bien loin.

10 000 000 : Jonas Eriksson sera l'arbitre de la finale. Mais ce n'est pas sa seule spécificité. Il faut savoir qu'il est aussi multimillionnaire après avoir vendu en 2011 des actions qu'il détenait dans une société suédoise. Au moins, une chose est sûre : on ne pourra pas l'accuser de corruption.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
274 0