Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il fallait retenir de la 37e journée

La finale de Bonal... Un PSG record...

Vainqueurs de Nice et Rennes, Sochaux et Évian Thonon Gaillard joueront leur survie en Ligue 1 ce samedi, à Bonal, dans une confrontation directe. C’est dur, mais le scénario n’aurait pas pu être meilleur pour terminer.

Modififié
Dans le Doubs, ne t’abstiens pas

Que Sochaux ait encore son destin entre les mains, avant la 38e journée, c’est déjà un miracle. En sept mois, Hervé Renard a vraiment laissé son empreinte sur la Ligue 1. Le FILF parfait a fait de Sochaux une formidable machine à gagner. Redonnant vie à des âmes perdues comme celles d'Ayew, Pelé, Marange ou Roudet. En l’emportant à Rennes (2-1), les Doubistes ont le droit de rester en Ligue 1 s’ils battent Évian Thonon Gaillard ce samedi, à Bonal. Car oui, la dernière place pour la Ligue 2 se jouera entre ces deux équipes. Après une belle victoire face à un OGC Nice démobilisé, Évian TG n’a qu’une seule chose à faire pour rester avec les grands : ne pas perdre à Sochaux. Pascal Dupraz est quand même un peu emmerdé, la France du football semble avoir une sympathie soudaine pour les Lionceaux. Et comme le coach haut-savoyard n’est jamais aussi bon que vexé, cela promet une finale ô combien stressante ce samedi. The Voice peut aller se rhabiller.

Vous avez raté Lille - PSG et vous n’auriez pas dû

On disait le PSG en roue libre, ailleurs, bidon depuis deux mois. Pourtant, champions depuis mercredi, les Franciliens sont venus en passer trois à Lille avec Zoumana Camara titulaire. Pour la première fois depuis fin mars, Zlatan Ibrahimović était de retour dans le onze de départ. Même si le Z n’a pas été le meilleur Parisien, force est de constater qu’il a libéré ses copains. À l’image de Lucas Moura, injouable dans le Nord. Le LOSC avait donné le bâton pour se faire battre avec ce « tacle d’attaquant » de Marvin Martin sur la malléole de Yohan Cabaye. Un carton rouge et soixante secondes plus tard, Marquinhos ouvrait le score. CQFD. Ensuite, les Parisiens ont déroulé, prenant Lille en contre sur deux actions placées. Avec 86 points, ce PSG valide une domination sans précédent sur le championnat. Le LOSC, lui, doit encore serrer les fesses avant son dernier déplacement à Lorient. La troisième place est sous la menace verte...

L’analyse définitive du week-end

Saint-Étienne peut-il le faire ? Facile vainqueurs de Nantes, les Stéphanois ne veulent plus de la quatrième place. Comme le PSG, ils rêvent plus grand. Leur rêve s’appelle la troisième place. Sainté n’a plus qu’un seul objectif ce samedi, démolir Ajaccio et prier pour que Lille se rate à Lorient. Ainsi, les Verts termineraient sur la plus petite marche du podium. Inespéré, mais pas si immérité au regard de leur énorme saison. Avec seulement deux points de retard sur Lille - et une meilleure différence de buts - Saint-Étienne a vraiment des raisons d’y croire. On ne va pas se mentir, passer devant Lille lors de la dernière ligne droite sera très cruel pour les Nordistes, mais tellement mérité pour les Verts. Et puis la Ligue des champions dans le Chaudron, ça aurait une certaine gueule...

La polémique de la machine à café

Claudio Ranieri est-il un incompris ? 79 points, soit le meilleur total de l’histoire du club en Ligue 1 égalé (année 1996-1997), une certaine idée du jeu, des sourires en conférences de presse, de l’humour, de la malice, Ranieri aura fait une saison parfaite. Assuré d’être seul dauphin du PSG depuis dix jours, Ranieri est également assuré de ne pas rester à Monaco la saison prochaine… En résumé, l’Italien a pris Monaco en Ligue 2 en 2012 pour laisser le club en LDC deux saisons plus tard. Pas suffisant pour les dirigeants russes du club de la principauté qui ne pense pas l’Italien capable de franchir la marche suivante : à savoir proposer du beau jeu, gagner des titres et bien faire jouer les stars. Il faut dire que le Mister aura été chercher ses points avec un duo d’attaque Rivière-Germain tout en optimisant au maximum les frappes de balle de Mounir Obbadi et la rage d’Andrea Raggi. Deux mondes différents. Mais Claudio Ranieri avait un atout dans sa manche. Il l’aura toujours : les points. Pas assez pour rester, visiblement.

Le top 5

Mevlüt Erding (Saint-Étienne). Un doublé, un penalty provoqué, à Nantes, le Turc a fait fort. Alors qu’on le disait brisé mentalement, l’ancien Rennais termine la saison en trombe.
Jordan Ayew (Sochaux). Pestiféré à l’OM, le petit frère Ayew est en train de porter Sochaux avec ses buts. Contre Rennes, il a lavé la lucarne de Costil.
Lucas (PSG). Au fond du trou mercredi après l’annonce de sa non-sélection pour le Brésil, le feu follet s’est bien repris contre Lille : un but, une passe, et les reins de Kjær en guise de trophée.
Nabil Dirar (Monaco). Le Cristiano de Marrakech a claqué son premier pion en Ligue 1. Une lunette du gauche dans les cinq dernières minutes à Valenciennes. Au calme.
Jesper Hansen (Évian TG). Longtemps considéré comme une passoire, le Danois a fait le boulot contre Nice. Il aura droit à sa finale, samedi, à Bonal.

Le geste

Bordeaux - Marseille. Les Girondins ont joué avec leur nouvelle liquette domicile, tandis que l’OM sortait son prochain maillot extérieur. Il n’y a plus de saison.

Ils ont dit

« Les arbitres font tout pour nous entuber. Et encore une fois, c'est M. Gautier. On va se souvenir de cette saison, car ils ont fait très fort. » Alexandre Lacazette, parano.

« Je ne suis pas un grand tacleur. » Marvin Martin, le jeu de la vérité.
« Des équipes dont je ne citerai pas les noms ont envoyé les moins de 17 ou les moins de 19, je ne sais plus… C’est comme ça, chacun fait ses choix, il faut les respecter. Mais maintenant, nous, on va tout faire pour gagner cette finale samedi prochain. » Sébastien Roudet, ancien Niçois contrarié.

Le tweet

Mathieu Coutadeur sur Bafétimbi Gomis. L’arroseur arrosé, tout ça...





La stat : 86

Le nombre de points du PSG avant la dernière journée. Le meilleur total de la Ligue 1, qui efface le record établi par l’OL de Gérard Houllier, champion avec 84 unités en 2006.

par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Paulo Bento débarqué de son club chinois 5
il y a 6 heures Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi