1. //
  2. // Syndicat
  3. // FIFPro

La FIFPro va déposer plainte

Modififié
2 8
La FIFPro (le syndicat international des footballeurs professionnels) explique dans L’Équipe être mécontente du système actuel régissant les transferts des joueurs. En gros, il proteste contre une réforme instaurée en 2001 : la « clause de stabilité » de trois ans, à l'issue de laquelle les joueurs pouvaient se libérer de leur contrat sous réserve d'indemniser leur club en lui reversant les salaires qu'il était censé toucher jusqu'à la fin de celui-ci.

Mais dans les faits, la situation est différente. La FIFPro évoque « le refus systématique des clubs et des ligues professionnelles (de réformer le système, ndlr), dont l'unique souci est de maintenir coûte que coûte le statu quo. » Le syndicat va déposer une plainte auprès de la Cour européenne de justice d'ici la fin de la saison, afin de demander à ce que les joueurs soient considérés comme des salariés employés en CDD. « Nous contestons cette période protégée de trois ans. Si nos arguments sont entendus (…) il n'y aura bientôt plus le système des transferts que l'on connaît aujourd'hui » , prévient Philippe Piat, le président de la FIFPro Europe.

Selon lui, le système actuel est en majeure partie responsable de la bulle inflationniste qui touche aujourd'hui le football pro : « Pour que les joueurs ne soient jamais libres, les clubs désireux de les vendre les prolongent en augmentant leur salaire. Cela fait enfler les masses salariales et concourt au déficit des clubs. »

Piat termine sa plaidoirie en évoquant une possible révolution dans le monde du ballon rond : « Le système des transferts est considéré comme illégal par de nombreux juristes européens. La plainte que nous allons déposer peut provoquer un nouveau séisme (après celui de l'arrêt Bosman en 1990). » ALG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Tazar The Yoot Niveau : District
Oho, intéressant. Je les vois mal obtenir gain de cause tout simplement parce que le système actuel génère beaucoup trop d'argent pour qu'on puisse s'en débarrasser aussi facilement. Mais affaire à suivre.
neo_la_fifouze Niveau : DHR
Merde*, Football manager perdrait pas mal de son intérêt alors^^
Révolution , football = Contradiction
Question intéressante mais, je m'interroge sur la manière dont la FIFPro va pouvoir arriver devant la CJUE d'un point de vue juridique.

Une possibilité serait de monter un cas avec un joueur mais, qui va vouloir flinguer sa carrière ?
Delavigne Niveau : DHR
Ils veulent faire un coup a la Bosman, mais personne ne veut avoir le sort de ce dernier...
Le syndicat des joueurs qui se plaint d'un système sous prétexte qu'il tend à faire enfler le salaire... des joueurs... étrange non?
Spécialiste de ce bon vieux droit de l'union, j'ai du mal, à voir moi également, a priori sur quelle base juridique une telle action pourrait aboutir but why not, le droit n'est jamais aussi sexy que lorsqu'il rend l'impossible possible..
C'est pas une question d'argent mais de droit. L'arrêt Bosman est né d'une imcomptabilité des règles des fédérations avec le droit européen. Ajd, on se retrouve de nouveau dans des opérations de transferts qui violent le droit du travail et la protection des joueurs.

Et ça, l'argent n'y peut rien.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 8