La FIFA ouvre une enquête sur le transfert de Mangala

3 9
À l'été 2014, Eliaquim Mangala avait été transféré de Porto à Manchester City. Un transfert estimé à 43 millions d'euros qui avait fait couler beaucoup d'encre, notamment à cause du gros point d'interrogation sur la qualité du joueur.

Mais un autre point d'interrogation est apparu, cette fois concernant la transaction entre les deux clubs. En réalité, l'indemnité de transfert aurait coûté 10 millions de plus. Mais le défenseur avait une situation particulière. En effet, le FC Porto détenait 56% du joueur, alors que les 44% restants appartiennent à Doyen Sport et Robio Plus, des sociétés d'investissements chargées de dénicher des jeunes talents.

Là où il y a litige, c'est que dans le cas d'une tierce propriété comme celui-là, le fonds d'investissement, qui détient une partie des droits, n'a pas le droit de prendre part aux négociations concernant l'indemnité du transfert. Et selon El Mundo Deportivo, c'est Doyen Sport qui avait fixé le prix du Français lors de son départ de Porto.

Un beau bordel sur lequel la FIFA a ouvert une enquête, et qui pourrait même donner lieu à des sanctions financières pour le FC Porto.

On risque d'entendre beaucoup parler de Doyen Sport ces prochains mois... BA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
City a porté plainte pour contrefaçon ?
Note : 1
C'est City qu'il faudrait punir pour accepter de mettre autant d'argent sur Mangala et ainsi complètement fausser le marché des transferts
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 9