1. // Présidence de la FIFA

« La FIFA a besoin de son Wikileaks »

Grand reporter au très respecté Sports Illustrated, le journaliste américain Grant Whal a décidé de se présenter contre l'omnipotent Sepp Blatter, 75 ans, seul candidat à sa propre succession, à la présidence de la FIFA. Une candidature mi sérieuse-mi gonzo pour obliger l'instance mondiale à abandonner ses mauvaises habitudes de vieux banquier suisse, entre culte du secret et soupçon de corruption.

Modififié
0 5
Pourquoi vous lancez-vous dans la course à la présidence de la FIFA ?


J'ai commencé à me dire que Sepp Blatter allait encore se présenter à la présidence de la FIFA ; sans aucune opposition. La FIFA prétend être un exemple de démocratie et dans toutes les grandes démocraties, il y a au moins deux candidats. Pas à la FIFA. Et c'était déjà pareil la dernière fois. J'ai passé des années à voyager dans le monde entier pour couvrir le football. Et partout, c'est la même insatisfaction qui remonte à propos de la façon dont la FIFA est gérée. Principal grief : le peu de transparence et les soupçons de corruption. La question que je me suis posée une nuit de janvier devant mon ordinateur : « Est-ce que je peux me présenter ? » Je suis allé sur le site de la FIFA et j'ai découvert que n'importe qui pouvait se présenter à partir du moment où vous étiez choisi par une fédération nationale. Donc, j'espère obtenir un soutien avant le 1er avril. Je suis en train de discuter avec un certain nombre d'entre elles qui se disent intéressées.

C'est sérieux ?


C'est une candidature à la fois un peu loufoque, parce que je n'ai pas beaucoup de chances de gagner et qu'il est rare de voir quelqu'un avec un job de reporter se présenter à la tête de la FIFA et, en même temps, démontrer que ce n'est pas totalement gonzo : je veux parler de sujets importants. J'ai envie que la FIFA devienne une organisation meilleure.

Quel est votre programme ?


La FIFA a besoin d'avoir une sorte de WikiLeaks qui rende publics tous les documents internes de l'organisation. Je nommerais aussi un organisme indépendant qui puisse garantir que la FIFA respecte les règles de lutte contre la corruption. Le scandale ISL (nom d'une société de marketing sportif qui gérait les droits TV pour la FIFA et qui aurait rétribué des membres de l'instance) a démontré que ce fléau était au cœur de la FIFA. Malgré cela, le gouvernement suisse n'est guère plus regardant sur les affaires de la FIFA.

Et sur le jeu ?


J'aimerais aussi revoir certains aspects du règlement. Quand vous voyez que les joueurs prennent des cartons jaunes parce qu'ils ont enlevé leur maillot pour célébrer un but et qu'un type comme De Jong n'est pas puni plus sévèrement pour avoir mis un kick à Xabi Alonso en finale de la Coupe du Monde. C'est absurde. On voit aujourd'hui que certains arbitres sont emmerdés avec les règles du jeu.

Blatter a 75 ans, vous ne croyez pas qu'une nouvelle génération va émerger et changer la façon de fonctionner de la FIFA ?


Ce n'est pas une question de génération. Le système est organisé de telle façon qu'il ne favorise pas l'ouverture ou la transparence. La nouvelle génération reproduira les mêmes habitudes, les mêmes manières que Blatter. Une fois que ces gens auront dépensé beaucoup d'énergie pour obtenir le pouvoir, ils cultiveront ce même sens du secret.

La FIFA a demandé d'être exemptée de taxes sur ses bénéfices à la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud, qu'en pensez-vous ?


C'est malheureux de voir la FIFA vendre certaines Coupes du Monde comme des projets de développement et refuser de participer à ce développement. Ce n'est pas très moral, elle demande de dépenser de l'argent public pour les stades alors qu'il y a d'autres priorités. C'est comme si une personne vous demandait d'organiser une fête chez vous, vous payez les bouteilles et à 3 heures du matin, elle se barre sans dire merci.

Propos recueillis par Joachim Barbier

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je vote pour toi coco, ça nous evitera de voir une equipe comme l'Espagne championne du monde apres que celui qui ait choisi les arbitres de ses matchs soit un... Espagnol! Et surtout assitance video pour les arbitres sinon l'UEFA/FIFA pourront choisir des arbitres a souhait (Ovrebo, Busacca...).
Les idées du bonhomme sont bonnes, mais bon, tout le monde pense un peu la même chose à partir du moment où il n'intègre pas le système corrompu actuel. Reste à savoir s'il n'en profiterait pas lui non plus une fois au pouvoir. L'ivresse du pouvoir tout ça, quoi. En tout cas belle initiative ! Merci SoFoot de la relayer !
L'initiative est avant tout symbolique étant donné que Blatter sera réélu. Mais il est vrai que le "multipartisme" n'est pas le fort de la FIFA et que visiblement tout le monde s'en fout. Ou alors ça arrange tout le monde peut-être.
Après l'article où Pelé conseille à platoche de se présenter, ça fait encore un sujet sur les élections à venir. Vous pourriez préparer un dossier un peu plus complet pour un de ces jours sofoot, ça serait intéressant.
Alors Ronaldo si j'ai bien compris tu est hispanophobe et tu penses que la vidéo serait une bonne chose. Ah ok, en fait c'est juste que tu n'aimes pas la foot.

A part ça, c'est vrai que l'arbitrage vidéo empêcherait les arbitres soudoyés d'agir de la sorte puisque se sont eux qui l'utiliseraient ! Belle démonstration de tes facultés intellectuelles.

Sinon, tes dernières vacances en Espagne ce sont mal passées, vas-y parle on t'écoute.
Pour les pinpins qui n'auraient pas capté, Ronaldo n'est autre que Luis Figo, il l'a joue plus sobre pour essayer de tenir plus d'une semaine sur le site, mais bon je sens qu'il va pas tarder à se faire kicker façon "Ernesto Frits Hoost", front kick dans ses gencives 2.0
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le bulletin de notes
0 5