1. //
  2. // Saison 2015-2016
  3. // Présentation des équipes

La fiche du Toulouse Football Club

Passé pas loin de la correctionnelle la saison dernière, le TFC espère bien connaître une saison sans crainte ni ambition. Oui, un truc entre la 8e et la 12e place ou peut-être mieux si Ben Yedder ne trouve pas preneur d'ici la fin du mercato.

Modififié
1k 12

La carte postale de l'été

« Mon Alain,

J'espère que ta recherche de travail avance, je sais que le banc te manque. De mon côté, je ne te cache pas que l'été fut des plus difficiles. Alain, je me sens seule et délaissée. Au début, je cherchais à me dire que c'était la faute de la canicule. Même toi, il t'arrivait de me laisser de côté en début de saison pour te sentir plus à l'aise. Mais là, c'est différent. Je sens que ton successeur n'a aucune considération pour moi. Il me trouve trop vieille, pas taillée à son goût, pas complémentaire avec son foutu chino. Même à l'entraînement, il passe devant moi sans me regarder. Alain, je sais qu'un jour ou l'autre je vais terminer dans un conteneur du Relais.

Alain ne m'abandonne pas, je t'en supplie.

Ta doudoune sans manches qui t'aime et te tenait chaud
. »

La visite médicale

Après un rappel vaccin oublié l'an dernier qui a failli coûter cher, le TFC a décidé de changer de médecin traitant. Le Dereck Shepherd toulousain s'appelle Dominique Arribagé et il porte bien la chemise. Il a surtout remisé un 3-5-2 qui fragilisait l'organisme pour un 4-4-2 plus rassurant. Pour le reste, on prend les mêmes patients ou presque et on recommence. Le petit Ben Yedder n'a pas encore eu le mot de sortie d'Olivier Sadran et l'Uruguayen Mauro Goicoecha vient occuper la place vacante de gardien de but. Un recrutement à donner envie à un journaliste de Foot Mercato de postuler chez Médiapart. Sinon, les matchs amicaux sont plutôt prometteurs et laissent présager un retour à la normale dans le ventre mou en fin de saison. Le TFC, ce « dadbod » du football français.

L'homme à ne pas suivre (ou alors très vite) : Mihai Roman

À l'heure où vous lisez ces lignes, il se peut que Mihai Roman ait été victime d'un accident du travail l'immobilisant pour les six mois à venir. Arrivé à l'été 2013 du Rapid Bucarest, le Roumain a été victime d'une rupture du tendon d'Achille alors qu'il était le meilleur Toulousain de la pré-saison. Il remet ça l'automne suivant avec une fracture du tibia-péroné à l'entraînement. De quoi lui laisser le temps de perfectionner son français. Auteur d'un doublé contre Alavés en préparation, le brave Mihai espère voir le bout du tunnel. Encore faut-il qu'il ne lui tombe pas sur la gueule ou le ménisque.

Pourquoi le TFC va faire une meilleure saison que le Stade toulousain

Après quatre titres européens et dix Boucliers de Brennus, Guy Novès a fini par lâcher son Stade toulousain pour remettre un peu d'ordre dans un XV de France qui bégaie autant que son sélectionneur actuel. Entre les doublons, les blessures et un recrutement léger, le duo Mola-Pelous connaît un début de saison catastrophique. Encore relégable en février, le Stade inquiète toute une ville qui réclame le retour du père Novès. Malgré l'interdiction du président de la FFR, Guy décide de partager son temps entre la sélection et son club qu'il sauvera à la dernière journée après un essai du gendre Vincent Clerc à Grenoble. Près de 100 000 personnes fêtent l'événement au Capitole. Et dire que le TFC a assuré son maintien un mois plus tôt dans l'indifférence générale.

L'inexpertise de... Mélanie H., parisienne arty et néo-supportrice

« Avec coach Domi aux commandes pour remplacer l'inénarrable Alain Casanova, Toulouse perd en fairplay, mais gagne en mèche virevoltante et en élégance. Ce qui ne sera pas du luxe à en juger par nos nouveaux maillots… Mon TFC, c'est un peu la Viola Fiorentina version petit poney. Cette saison, notre passoire géniale Ali Ahamada se reposera à l'ombre du banc. Le PSG ne nous a toujours pas prêté Zlatan, mais nous pourrons toujours compter sur les indéfectibles Étienne Didot et Pantxi Sirieix pour souffler, une année de plus, un vent de fraîcheur sur un Stadium gonflé à bloc. Regattin nous régalera comme à son habitude des plus belles punchlines de L1 "c'est le fruit de la récompense", et Ben Yedder se remettra de son mercato des plages en attendant des jours meilleurs. Cette année, on vise au moins le maintien et, au mieux, une place en sous-Coupe (trad. « La Ligue Europa » , mon graal en tant que supporter néophyte). Enfin bon, tout ça ne nous rendra pas Fédérico Santander. »

Le mois après mois

Août : À cinq minutes de la fin du mercato, Yoann Gourcuff signe avec Toulouse sur les conseils de son pote Étienne Didot qui lui vante le sérieux du CHU de Rangueil désigné en 2014 meilleur hôpital de France.

Septembre : Barré en dix par un Óscar Trejo élu joueur du mois, Gourcuff retrouve des couleurs comme milieu relayeur. Au soir d'une victoire à l'extérieur au Stadium contre l'OM, le TFC partage la tête du classement avec Guingamp.

Octobre : Le TFC est un leader sexy. Le Barça se positionne sur la révélation Yann Bodiger, Braithwaite est meilleur buteur du championnat et Dominique Arribagé en couv' du dernier GQ. Mais où est le problème ?

Novembre : Peut-être grisés par leur démonstration au Parc où Gourcuff inscrit le quatrième but après par un double ontact-roulette devant David Luiz, les Toulousains enchaînent par trois défaites derrière.

Décembre : … Plus quatre autres et chutent au 9e rang. « On est à notre place  » , déclare Olivier Sadran qui profite de la trêve pour vendre Ben Yedder à Monaco et se le faire prêter dans la foulée.

Janvier : Débarrassé de la Coupe de France après son élimination par le voisin Colomiers, le TFC retrouve des couleurs en championnat. Après cinq mois passés à Rangueil, Yoann Gourcuff trouve un pied-à-terre près de Saint-Pierre, « un quartier qui (lui) rappelle mes années rennaises  » .

Février : Tout juste inscrit sur Twitter, Vincent Bolloré tombe sous le charme de l'humour du compte du @ToulouseFC et recrute son CM comme nouvel auteur des Guignols.

Mars : Ali Ahamada retrouve une place de titulaire qu'il fête lors du derby face à Bordeaux par une passe décisive pour Cheick Diabaté et une égalisation d'une aile de pigeon à la 96e minute. La société du spectacle.

Avril : Assurés du maintien et plus vraiment concernés par l'Europe, les Toulousains tuent le temps. Gourcuff monte des concerts de rock breton au Saint des Seins, Kana-Biyik fait admirer sa lune aux Indians après une défaite à Lorient et Trejo inscrit le but de la saison d'un coup du foulard depuis le rond central face à Lyon.

Mai : Coup de théâtre. Après l'aéroport de Blagnac, les Chinois rachètent le TFC (11e de la saison écoulée) à un Olivier Sadran qui a décidé de revendre toutes ses entreprises pour « partir surfer tous les jours à Hossegor et plus se faire chier avec toutes ces conneries  » . Depuis le Mexique, André-Pierre Gignac se déclare intéressé par le projet sportif et la table à l'année promise à l'année au casino Barrière.

Le onze type (4-4-2 en losange avec Wissam ou pas)

Mauro Goicoecha - Marcel Tisserand, Uroš Spajić, Jean-Armel Kana-Biyik, Wiliam Matheus /- Yann Bodiger, Tongo Doumbia, Étienne Didot, Óscar Trejo – Wissam Ben Yedder (Aleksandar Pešić), Martin Braithwaite.

La charade

- Mon premier est le frère de Mirco.
- Mon second est Richard Anconina au début de La vérité si je mens.
- Mon troisième est un verbe anglais très court.
- Mon quatrième aime figurer sur les T-shirts.
- Mon cinquième est la première lettre d'un célèbre groupe norvégien des années 80.

- Mon tout vient du Portugal.

Par Alexandre Pedro Retrouvez les autres fiches déjà publiées :
La fiche d'Ajaccio
La fiche d'Angers
La fiche de Bastia
La fiche de Bordeaux
La fiche de Caen
La fiche de Guingamp
La fiche de Lorient
La fiche de Lille
La fiche de Lyon
La fiche de Marseille
La fiche de Monaco
La fiche de Montpellier
La fiche de Nice
La fiche de Nantes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
"Alain ne m'abandonne pas, je t'en supplie.

Ta doudoune sans manches qui t'aime et te tenait chaud."


Excellent
Mauro - Goy - coe ? - che - a
J'ai pas la référence du premier (Koiquèce ?), et le troisième je capte pas. C'est quoi le verbe coe ?
Message posté par LoloB
J'ai pas la référence du premier (Koiquèce ?), et le troisième je capte pas. C'est quoi le verbe coe ?


le premier ça fait référence aux frères mirco et mauro bergamasco, internationaux italiens de rugby, qui ont tous les deux joué pour le stade français.

en revanche je n'ai pas non plus le verbe anglais très court... mais ce sont les seules lettres qui restaient^^
Toulousain Niveau : DHR
Le tef ne joue plus en 442 mais en 4321. Sinon pas mal le reste :)
misugi-27 Niveau : CFA2
Mauro - Goy - GO - Che - A
De rien :)
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Mauro-Goy-Coe-Che-A

C'est quoi le groupe norvégien qui commence par A ? Vous êtes pas en train de confondre avec Abba, qui est suédois ?
Frenchies Niveau : CFA
Franchement ce club ...
capable du meilleur (1986/2007), comme du pire (1994/2015) :/
ça ne doit étonner personne qu'un passionné de foot toulousain soit supporter de l'OM ou du Barca (exactement à même distance).
bon ceux de Paris ou des clubs anglais/allemands un peu plus :p


arf quand je pense qu'avec les 2 budgets rugby+foot regroupés t'aurais le cinquième club français (70M€) ... là on doit se contenter d'être le treizième (ce qui n'est pas horrible, mais ne te met pas sportivement à l'abri d'une relégation).
Message posté par j'y suis giresse
Mauro-Goy-Coe-Che-A

C'est quoi le groupe norvégien qui commence par A ? Vous êtes pas en train de confondre avec Abba, qui est suédois ?



Le groupe norvégien est le Groupe A-ha ;)
l'équipe type sans le capitaine ca fait bizarre ^^ (JD Akpa-Akpro)
Message posté par Toulousain
Le tef ne joue plus en 442 mais en 4321. Sinon pas mal le reste :)


les 2 compos ont été travaillées mais celle de base sera le 4-4-2 losange apparement
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 12