1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe F
  3. //

La fiche du supporter iranien

Parce qu'une Coupe du monde, c'est surtout avant le coup d'envoi et après le coup de sifflet final que ça se vit. Parce que les supporters à la Coupe du monde, c'est comme les Pit Girls en F1, dans les teasers de match, ils sont mis en avant une image sur quatre. Et parce qu'un Mondial, c'est surtout une immense soirée déguisée qui dure un mois, on s'est dit qu'à l'instar des équipes, les fans aussi méritaient leur fiche. Place à l'Iran.

Modififié
22 6

Trois questions à...

Khashayar, Téhéranais de naissance, et aux anges à l'occasion de la 4e Coupe du monde de la Team Melli

Alors ces qualifications ?
Trois premiers tours simples et pour le quatrième, on a la chance de ne pas se taper le groupe du Japon et de l'Australie parce que là, ça signifiait un barrage continental, puis un autre contre le 5e de la zone AmSud, l'Uruguay… C'était les montagnes russes, ils ont joué avec nos émotions en alternant le très bon et le très mauvais, et à la fin, on doit gagner nos trois derniers matchs alors que Dejagah est blessé, que Rahmati, notre gardien de toujours, s'embrouille avec Queiroz et se barre, et que Karimi décide de (re)prendre sa retraite, je peux te dire que l'espoir ne coulait pas à flots à Téhéran. Et pourtant, le match le plus dur à Séoul devient le plus beau moment de cette campagne, alors que le sélectionneur coréen avait une haine sans fin contre nous et contre Queiroz. Ils ont réussi à se qualifier avec un collectif de feu, du courage et de la grosse grosse solidarité défensive… Être à la Coupe du monde alors que personne n'y croyait, c'est le rêve.

Ton club de Persepolis, c'est une institution en Iran
Oui, avec son grand rival Esteghlal. Pendant longtemps, tous les joueurs de la sélection venaient de ces deux clubs, encore pire que l'Espagne avec le Real et le Barça ! D'ailleurs, comme le Real, Esteghlal était le club de la royauté à l'époque du Shah - son nom avant la révolution signifiait « couronne » - et Persepolis était le club du peuple. Le derby, c'est vraiment le moment que tout le monde attend. Le peu de notoriété internationale qu'a le foot iranien vient de ce derby, de son intensité. Une semaine avant et une semaine après, tout le monde ne parle que de ça à Téhéran, dans la rue, au travail, en cours, dans la presse. C'est comme si rien d'autre ne se passait. Franchement, c'est incroyable. Il y a même des provinciaux qui viennent camper quelques jours avant devant la billetterie du Stade Azadi, pour faire partie des 100 000 privilégiés qui le transformeront en fournaise…

Et tu serais prêt à quoi pour que l'Iran remporte la Coupe du monde ?
Tu me prends de court, c'est tellement loin cette idée, je ferais tout ce que je peux ! Mais bon, déjà, gagnons un match pour commencer…

La fiche technique


* Le portrait-robot
33% anti-filtres - Pour tweeter ses émotions.
10% Huis-clos - Pour ne pas risquer de diffuser des images « bizarres » venant des tribunes, la télé iranienne coupera tous les plans des gradins. De quoi se croire à Louis-II.
18% fan de Duga - Sur qui d'autre Carlos Queiroz aurait-il pu copier son magnifique geste à l'encontre du banc coréen le jour de la qualif ?

Youtube

39% 12e homme - Parce qu'en Iran, le foot se joue parfois à 12 contre 11.

Youtube

* L'hymne non officiel
Basé à Los Angeles, le chanteur/rappeur iranien Arash n'a pas pour autant oublié ses racines et nous délivre Iran Iran dans le thème des hymnes de Coupe du monde, kitsch mais entraînant.

Youtube

Sinon, son clip avec Sean Paul peut faire saigner du nez.

Youtube

* Le matériel du parfait supporter
Une voiture avec un klaxon qui marche, et bien. Mahmoud peut en prêter d'ailleurs, lui qui n'a toujours pas rendu les 26 voitures de fonction de son temps de président.

* L'apéro type
Avec un gouvernement pas franchement favorable à la diffusion des matchs en public, et les deux matchs les plus durs à l'heure du dîner, cette Coupe du monde va surtout être l'occasion de se retrouver entre amis et en famille autour d'un bon riz safrané. Et puis si l'impossible se produit, on remplacera peut-être le thé par d'autres boissons.

* L'image qu'ils vont laisser aux Brésiliens
Pour pouvoir sortir du territoire, un homme iranien doit avoir effectué ses 21 mois de service militaire obligatoire, autre chose que de mater des diapos pendant trois heures avec le petit dej' offert… Alors, c'est sûr qu'ils ne se bousculeront pas sur les plages de Rio, mais ceux qui y seront montreront à la planète foot - et au reste - l'enthousiasme du peuple perse. Après tout, les mecs espèrent quand même se qualifier dans le groupe de l'Argentine, du Nigeria et de la Bosnie. Optimistes.

* La galaxie du supporter
Après les tensions lors du dernier match de qualif contre la Corée du Sud, Rio risque d'assister à une guerre des gangs d'un nouveau type. Moins violente que celle des favelas, plus dans le style « Dirty Dancing » entre fans iraniens et coréens… À part ça et quelques joutes verbales dans un anglais bancal avec les Yankees, les fans iraniens se verront sûrement remettre la coupe du fair-play, qu'ils disputeront ardemment aux Australiens et Honduriens. Le gratin quoi.

* La trace de bronzage
Trois possibilités en fonction de l'adaptation aux mœurs brésiliennes :
1. Pas du tout adapté, bras, jambes, et visage carbos. Le reste comme avant.
2. Le mec gère la transition, petit bronzage net à l'occidentale, pile-poil.
3. Craquage complet à la vue des tenues de plage brésiliennes et bronzage intégral, in-té-gral… Avec la petite GAV qui suit évidemment.

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

Par Sâm Oftadeh
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Loscinternational Niveau : District
Oui fin la c'est pas saigner du nez et hémorragie et destruction total des tympans!!
la montre Niveau : DHR
J'avais jamais remarqué mais l'Iran ils ont un vagin stylisé sur leur maillot
la montre Niveau : DHR
* drapeau oh le fail de la blague dur le matin...
Ah ca fait plaisir un article sur la Team Melli.

Moi j'y crois a cette qualif. On a une defense qui tiens la route et la Bosnie va etre demobilisee.

Pire scenario : Le Nigeria perds 1-0 et l'Iran gagne 1-0. La qualification se jouera au tirage au sort.
nononoway Niveau : CFA
Le club Persepolis est de Téhéran, pas de Persepolis (qui n'a pas d'équivalent moderne, pas de nouvelle ville autour des ruines) qui se trouve à plus de 1000 bornes au sud de la capitale
nononoway Niveau : CFA
Le club Persepolis est de Téhéran, pas de Persepolis (qui n'a pas d'équivalent moderne, pas de nouvelle ville autour des ruines) qui se trouve à plus de 1000 bornes au sud de la capitale
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
22 6