1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe D
  3. //

La fiche du supporter costaricien

Parce qu'une Coupe du monde, c'est surtout avant le coup d'envoi et après le coup de sifflet final que ça se vit. Parce que les supporters à la Coupe du monde, c'est comme les Pit Girls en F1, dans les teasers de match, ils sont mis en avant une image sur quatre. Et parce qu'un Mondial, c'est surtout une immense soirée déguisée qui dure un mois, on s'est dit qu'à l'instar des équipes, les fans aussi méritaient leur fiche. Place au Costa Rica.

Modififié
0 3

Trois questions à...

Fabian, supporter patriote

Tout bons ces éliminatoires, non ?
Le premier tour de qualification a été un peu décevant, surtout les matchs contre les pays des Caraïbes, qui sont plutôt faibles, et contre qui nous ne faisions jamais de gros scores. En plus, l'équipe ne semblait pas en forme, il y avait beaucoup de critiques envers le coach qui utilisait une défense à 5. Le pire fut sans doute les défaites contre le Mexique. C'est toujours quelque chose ici, car ce sont nos traditionnels rivaux. Heureusement, le deuxième tour des qualifications a été bien meilleur, avec cette qualification acquise aux États-Unis. Pour nous, c'était une revanche du match aller perdu 1-0 dans des conditions climatiques terribles : il y avait 2cm de neige sur le terrain. En 2010, la Fédération et plusieurs joueurs avaient fait de nombreuses erreurs avant de se faire éliminer lors des play-offs contre l'Uruguay. L'équipe nationale nous devait donc ce retour en Coupe du monde !

Et en club ça se passe comment ?
Dans le championnat, mon équipe, c'est la Liga Deportica Alajuelense, qui a gagné quatre des six derniers championnats. On ne peut pas dire que notre championnat est bon, même s'il est considéré comme le 3e le plus relevé derrière le mexicain et l'américain. De toute façon, on a beaucoup moins d'argent que dans ces championnats, et comme on n'est même pas 4 millions d'habitants, les clubs locaux forment leurs jeunes pour essayer de les vendre dans de meilleurs championnats. En revanche, quand « la Sele » joue, tout le monde doit s'impliquer. Parfois, les bureaux publics sont fermés uniquement pour qu'on regarde le match. Et peu importe pour qui vous êtes, quand « la Sele » joue, tout le monde est un Tico et on se marre ensemble.

Tu donnerais quoi pour gagner la Coupe du monde ?
Bon, déjà, je ne pense pas que le Costa Rica a de très grandes chances de gagner la Coupe du monde, donc c'est dur de dire ce que je donnerais. Mais si c'était une option, je donnerais toutes mes économies pour voir le match sur place !

La fiche technique


* Le portrait-robot
30% neutre - Les Suisses d'Amérique s'en foutent des autres.
27% écolo
20% café Tarrazu
10% chauvin
7% Ronald Gómez - Le dernier héros, car buteur en Coupe du monde.
5% indigène
0,6% immigrés - Grecs, Russes et Roumains, mais pas foutus de sortir un Hagi ou même un Charisteas…
0,4% Christophe Colomb - Bah ouais, il a aussi été là avant que l'Espagne ne mette le grappin dessus.
0% armée - Pas besoin.

* L'hymne non officiel
Il y était presque, Michel. Il a juste oublié de rajouter Costa, mais on a bien compris qu'il faisait une référence subtile aux Latinos alliés en 40-45. En plus, il est dans le même esprit capillaire que Yeltsin Tejeda.

Youtube

* Le matériel du parfait supporter
Sur le torse, le maillot national. Sur la tête, le « chonete » , le chapeau traditionnel que portaient les fermiers au début du XXe siècle. Dans la bouche, des chants spéciaux, des trucs comme ça : « Oeeee oee oe oe Ticos Ticosssss » .

* La galaxie du supporter
Les Mexicains font un peu chier, mais bon, ils ont une meilleure équipe. Et puis les Ticos sont trop contents d'être là pour foutre la merde, donc après avoir été foutus dehors, ils ne se cacheront pas pour faire la fête avec ceux qui feront plus que trois matchs…

* L'apéro-type
Hot-dog ketchup-moutarde, bières anglaises et lunettes de soleil, les Costariciens vivent la vraie aventure occidentale… Bah non ! Rassemblés devant un grand écran au bureau, ils vivront le match à coups de bocas et de chicharrones arrosés de café tout en se retapant pour la énième fois le film sur leurs héros de 1990 qui avaient atteint les huitièmes de finale. Le tout la larme à l'œil, sachant ce qui les attend cette année. Malgré une première victoire surprenante contre l'Uruguay.

* L'image qu'ils vont laisser aux Brésiliens
Peut-être celle de mecs qui espèrent l'impossible. Quelques-uns croient à un remake de 1990.

* La trace de bronzage
Bornés à préserver leur nature et leur biodiversité, les Costariciens laissent le bronzage et les plages balnéaires à leurs voisins mexicains. Pas de crème donc quand ils s'attaqueront à la flore brésilienne après leur élimination à Belo Horizonte.

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je vous invite à venir visiter mon tout nouveau blog. http://hadrienfoot.canalblog.com/
100 % de "Pura Vida" :)

J'espère qu'ils vont battre l'Italie ce soir !
100 % de "Pura Vida" :)

J'espère qu'ils vont battre l'Italie ce soir !

Tu peux toujours rêver pinche gringo
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3