1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe A
  3. //

La fiche du supporter brésilien

Le supporter brésilien s'est ennuyé pendant près de 4 ans. Alors il attend de pied ferme le début de la compétition, qui plus est à domicile. Entre la caïpirinha, le flot des supporters adverses venant s'encanailler dans son pays de l'amour et un arrière-plan de manifestations. Un beau triptyque.

Modififié
13 1
  • 3 questions à ...



    Arthur, supporter brésilien et fan des Corinthians, un « loco » qui a hâte d'en découdre

    On fait quoi pendant 4 ans quand toute la planète foot, sauf votre sélection, joue des matchs à enjeux ?
    Honnêtement, on s'emmerde un peu. On joue des matchs amicaux sans saveur et on devient même super impatient de jouer la Coupe des confédérations. Je pense – et je ne suis pas le seul au Brésil – que le pays d'accueil devrait jouer les éliminatoires parce que pendant que vous, en France, vous vous battiez avec l'Espagne, nous on se faisait un peu chier… 
Surtout qu'avec 5 places à prendre, les éliminatoires de la zone AmSud sont toujours très disputés et toutes les équipes se donnent à fond pour accrocher les barrages derrière les gros. Où que t'ailles jouer, c'est un combat. Un combat sans oxygène même, au Pérou.

    Bon, les Corinthians t'auront au moins aidé à combattre ton ennui ?
    Malheureusement, depuis 2012 et notre titre de champion du monde des clubs, ça va un peu moins bien… Paulinho est parti et c'était vraiment l'âme du club, ce mec, depuis qu'il n'est plus là, on sent qu'il nous manque quelque chose. Pour te dire à quel point cette saison était insipide, on a fait plus de nuls que de victoires ou de défaites, c'est pas du tout notre style, ça ! On a eu cette saison la meilleure défense du championnat, mais si c'est pour être chiant, je préfère en prendre 3 par matchs, mais pouvoir m'exciter un peu ! La Coupe du monde tombe bien, j'ai bien besoin de retrouver l'excitation et l'engouement de voir son équipe lutter pour un titre. Le plus beau qui existe, qui plus est.

    Et tu serais prêt à faire quoi pour que le Brésil gagne sur ses terres ?
    C'est simple, ici une PS4 coûte 1350€, si je dois m'en acheter une et faire tous nos matchs de Coupe du monde sur FIFA pour qu'on gagne, je le ferai ! Je ferai aussi gagner le championnat brésilien aux Corinthians par la même occasion, tiens…


  • La fiche technique



    * Le portrait-robot
    37% Cofidis – À environ 400 reais la place pour un match de poule du Brésil, avec un salaire moyen de 1500 reais par mois, le crédit c'est la vie.
    25% Bernard Madoff – Si vous ne voyez pas de ressemblance entre le célèbre trader et Sepp Blatter, Romário, lui, la voit bien.
    11% Régime DukanNeymar se nourrira de blanc de poulet au p'tit dej' pendant la compétition, la faute à un bourrelet invisible pourtant découvert par le quotidien O Globo. Il pourra toujours se comparer à Ikay Gündoğan pour se rassurer…
    27% SFR – « Et c'est pas fini ! » Depuis la Coupe des confédérations remportée l'an dernier, joueurs et supporters de la Seleção ont pris l'habitude de continuer à chanter l'hymne national après que la musique s'arrête. Leur arme secrète selon Vicente del Bosque.

    * L'hymne non officiel
    Près de 27 millions de vues pour Pais de Futebol, le tube de MC Guime, le seul Brésilien qui ait oublié de bronzer. En bonus, l'ami Neymar fait le guest et accepte de perdre à FIFA pour les apparences.

    Youtube

    * L'apéro idéal
    Le jeudi 12 juin à 15h (heure locale), toute la planète aura les yeux rivés sur le Brésil. Alors, après une cérémonie d'ouverture durant laquelle on verra sûrement un enfant appelé « espoir » ou « paix » , déguisé en ballon arriver au centre du terrain en parachute jaune / bleu / vert, gagner son premier match contre la Croatie ce serait pas mal.

    * Le matériel du parfait supporter (schyzophrène)
    Peut-on être brésilien et manifester son mécontentement contre une Coupe du monde se déroulant sur ses terres ? Pas sans être complètement schyzo, type Léo dans Shutter Island. Les jours de match, on prend son maillot et son ticket de métro à 5€ et le reste du temps sa pancarte « Blatter fliho da p*ta » .

    * L'image qu'ils vont laisser au reste du monde
    Certainement pas celle d'un peuple de bronzés d'un pays chaud du Sud qui est content de recevoir tous les pays riches (et moins riches) de la planète sans broncher et en souriant. 
Tout ça promet de bien beaux - et incompréhensibles - débats entre Brésiliens et visiteurs beurrés à la caïpi au petit matin, enchaînements d'insultes et de câlins dans lesquels les Français joueront les premiers rôles : « Beute you laïke foutebol, ouaïe you manifeste countere foutebol ?? » Génie.

    * La galaxie du supporter
    Tous bienvenus jusqu'à ce que leur équipe élimine la Seleção. Et les Argentins aussi. Et ceux qui disent que Cristiano c'est le « vrai Ronaldo » aussi.

    * La trace de bronzage
    Pas de bronzage pour les Brésiliens, surtout pas quand leurs plages seront remplies de tous les peuples « plus blanc que blanc » . De bon augure pour Bernard, qui après 10 mois de climat ukrainien, pourra aller bronzer totalement incognito.

    En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

    Par Sâm Oftadeh
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Le Pérou joue ses matches à domicile à Lima, au niveau de la mer, donc je ne vois pas pourquoi les équipes rivales manqueraient d'oxygène ici...
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    13 1