En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation
  3. //

La fiche du Montpellier HSC

Le 5 août prochain, le Montpellier HSC recevra Caen pour sa neuvième saison d'affilée en Ligue 1. Une nouvelle vie pour la Paillade, tant la perte de son être le plus cher, Louis Nicollin, pèse dans les consciences héraultaises. Depuis son gros nuage, Loulou va scruter la saison de son club de toujours, qui va soit subir un coup de mou monumental, soit honorer la mémoire du baron par une saison XXL. Un défi de taille.

Modififié

Le coup de soleil de l’été


« Il était heureux, hypercontent de fêter son soixante-quatorzième anniversaire en compagnie de sa femme Colette et de ses proches. Et ce, bien que ses fils ne soient pas là. Ils étaient en petit comité, une dizaine de personnes. Il avait privatisé la grande salle. Il a bu une coupe à l'apéro, dehors sur la terrasse, puis durant le repas il n'a pas fait d'excès. Ils ont tous été raisonnables. Je n'en reviens toujours pas. J'ai tout fait pour le rendre heureux aujourd'hui et ça se termine comme ça. C'est de la folie. » Michel Kayser était le dernier hôte du Roi Louis. Doublement étoilé avec son restaurant Alexandre à Garons, jolie commune du Gard, le chef raconte au Midi Libre les dernières heures de Loulou Nicollin, loin de son fief montpelliérain, mais entouré des siens.


À l’heure où ses poulains s’entraînaient tranquillement au centre de Grammont afin de préparer la saison 2017-2018 dans les meilleures conditions, cette triste nouvelle a mis une sacrée claque dans le dos de la Paillade. Louis Nicollin, c’était une présidence commencée en 1974 et terminée le 29 juin 2017. Louis Nicollin, c’était le repreneur d’un club en DH qui termine son mandat avec un titre de champion de France dans la poche. Louis Nicollin, c’était beaucoup de Montpellier. Et forcément, c’est un départ qui brûle la peau.


Attention talent !


C’était la première recrue du MHSC pour la saison prochaine, et ce sera la grande révélation de la saison à venir. Latéral droit venu de l’AJ Auxerre, Ruben Aguilar a vécu une saison collective compliquée dans l’Yonne. Malgré cela, le natif de Grenoble est devenu un pion essentiel de la défense auxerroise, au point de participer à 30 rencontres avec l’AJA et d’attiser la convoitise de certaines écuries de Ligue 1. Plus prompt sur le dossier, Montpellier a fait signer sa recrue fin mai, avant le rush du mercato. 900 000 euros bien dépensés, car le joueur de 24 ans doit maintenant franchir le palier de la cour des grands. Ça tombe bien, Ruben s’apprête à nettoyer son couloir et distiller des caviars en pagaille. Roulez jeunesse !



L’équipe type


Lecomte – Aguilar, Djourou, Mendes, Congré – Lasne, Shkiri, Sessègnon, Boudebouz – Camara, Sio


Coefficient de solubilité dans une République en marche : 74,34%


Tout comme le nouveau parti politique à la tête de l’État, Montpellier se lance dans une nouvelle ère, sans son emblématique président, mais avec de nouvelles têtes. Dans les cages languedociennes, l’intérim de Laurent Pionnier prend fin. Le Parisien de naissance Benjamin Lecomte est recruté pour prendre une revanche sur la saison dernière, ponctuée d’une descente collective avec le FC Lorient malgré des qualités individuelles évidentes. En défense, Aguilar et Mendes, qui doit lui aussi prendre la succession du taulier Hilton, seront les nouveautés de la forteresse pailladine, où Daniel Congré apparaît toutefois sur le départ et suscite encore des interrogations. Au milieu, Ryad Boudebouz reste l’élément clé à conserver pour animer une attaque où Giovanni Sio devra justifier sa prise de bec avec la direction rennaise. En clair, Montpellier peut faire une saison satisfaisante si le groupe fait preuve de tempérament et gonfle ses « olivettes » , comme le disait Loulou. Résultat : 74 comme l’âge de départ du père spirituel, et 34 pour le département.




Taux de résistance à Kylian Mbappé : 62,12%


La saison dernière, Mbappé a gratifié le stade de La Mosson d’une accélération fulgurante côté droit pour déposer Vitorino Hilton, puis d’une frappe entre les jambes de Geoffrey Jourdren pour la 24e journée de Ligue 1 (1-2). Deux hommes qui font plus partie du passé du club que de l’avenir. Montpellier a profité de l’été pour se remettre une bonne dose de vitamine dans les jambes, et les prestations face au facteur X monégasque devrait pouvoir s’améliorer de manière visible. Après, si Kyky se trouve dans un état de forme similaire au match à Louis-II, avec un penalty obtenu, son premier but de la tête en Ligue 1 et une passe décisive pour une violente gifle (6-2), il sera compliqué d’arrêter le phénomène.


Le quiz





Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88
À lire ensuite
La fiche du FC Metz