1. // Espagne – Serie A 2015/16 – Présentation des équipes

La fiche du FC Séville

Le FC Séville fait partie des valeurs sûres de la Liga. Qualifiés directement pour la phase de poules de la Ligue des champions grâce à leur énième victoire en Ligue Europa, les Andalous vont tenter de progresser encore un peu plus. Et décrocher une quatrième place.

6 19

La carte postale de l'été

« Chère Ligue Europa,

Je t'envoie cette lettre d'Andalousie. Oui parce que, quand on habite en Andalousie, il n'y a pas besoin de partir en vacances. Cet été, j'ai bien réfléchi. Je sais que ce que je vais te dire va te faire du mal, mais je préfère être honnête. Je pense qu'il est tant de mettre un terme à notre relation. Attention, ce n'est pas à cause de toi, tu es parfaite, et tu m'as rendu tellement heureux. Le problème vient de moi. Ça fait maintenant deux ans qu'on vit ensemble et je pense qu'on est allés au bout de ce que l'on pouvait faire. Je me suis lassé. Et puis, il y a cette fille… Je ne te l'ai jamais dit, mais ça fait maintenant longtemps que je la regarde et que je n'ose l'approcher. Alors, c'est peut-être un peu fou, mais je vais tenter de la séduire. Elle est si belle, malgré ses grandes oreilles. En tout cas, c'est fait, dès le mois de septembre, je deviens un de ses prétendants. Je sais que je n'ai quasiment aucune chance de conclure avec elle, elle fait tourner la tête à tellement de monde… Mais je vais tenter ma chance. J'ai même fait un peu de muscu cet été pour tenter de lui plaire. Mes jambes ont pris du volume, je me suis découvert trois nouveaux muscles : Adil Rami, Michael Krohn-Dehli et Mariano. J'ai aussi travaillé les pecs : bienvenue Gaël Kakuta, Yevhen Konoplyanka et Steven N'Zonzi. En revanche, j'ai changé de coupe de cheveux et j'ai un peu peur que ça ne passe pas. Je suis passé d'une Bacca à une Immobile.

Bref, j'espère que tu ne m'en veux pas trop, je suis peut-être en train de faire une connerie. Au pire, on se redonnera une chance en février.

Ton FC Séville,

Zou-bi.
 »

La visite médicale

Monsieur Séville, vous comptez donc partir en Ligue des champions ? Vous n'êtes pas sans savoir qu'un voyage à l'étranger doit être précédé d'un check-up santé complet. Vous ne voulez quand même pas choper un méchant virus, non ? Je vois que votre colonne vertébrale Vidal/M'Bia/Bacca a fait son temps. Il est grand temps de renforcer votre densité osseuse. Pour la reminéraliser, je vous conseille un nouveau triptyque : Rami/Krohn-Dehli/Immobile. Avec ça, vous allez retrouver votre mobilité d'antan et éviter la fracture du bloc équipe. Pour éviter que vous soyez atteint de paludisme offensif, je vais vous injecter un nouveau vaccin, le Konoplyanka, afin que vous puissiez être toujours d'attaque. Dernier conseil : pensez à bien entretenir votre Beto. On est parvenu à garantir la solidité de vos cages l'an passée grâce à l'antibiotique Sergio Rico, mais l'efficacité de ce produit diminue à force de l'utiliser. Comme le dit si bien l'adage, mieux vaut prévenir que guérir, non ?

L'homme à ne pas suivre : Ciro Immobile

Au début de l'été, le FC Séville a obtenu le prêt de Ciro Immobile en provenance du Borussia Dortmund, sans que cela ne fasse trop de bruit. En même temps, le transfert d'un attaquant de pointe qui n'a marqué que trois buts en championnat, ça fait rarement du bruit. À part s'il s'appelle Mario Balotelli. D'ailleurs, l'Italie a tellement craché sur Super Mario lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil, qu'il ne lui restait plus assez de salive pour Immobile. Alors que les performances de Ciro ont été tout autant – si ce n'est plus – désastreuses. Le Napolitain fait partie de ces attaquants qui ont construit leur réputation sur pas grand-chose. Pas de vitesse, pas de technique, pas de physique, mais un vague sens du but et la nationalité qui va bien pour être considéré comme un « vrai neuf à l'italienne » . Ciro s'est révélé en Serie B à Pescara avec la génération de Marco Verratti et Lorenzo Insigne, qui sont intrinsèquement bien plus talentueux que lui. Alors oui, Immobile a fait une grosse saison 2013-2014 avec le Torino. Mais les attaquants italiens à avoir réussi hors de leur championnat se comptent sur les doigts de la main.

Pourquoi Séville va… envoyer Kevin Gameiro à l'Euro

« Comme c'est parti, j'ai plus de chances de regarder l'Euro 2016 à la télé. » Voilà ce que déclarait le Gameiro de 2014 à Europe 1. Mais ce Kevin abattu a laissé sa place à un attaquant combatif et revanchard à l'aube de l'exercice 2015-2016. Débarrassé de la concurrence de Carlos Bacca, désormais milanais, et de ses problèmes physiques, le Merlu espagnol va prendre les rênes de l'attaque sévillane. Et ce n'est pas Immobile qui va l'en empêcher. Loin du style de ses illustres prédécesseurs que sont Kanouté et Luís Fabiano, l'ex-Parisien va s'imposer grâce à l'efficacité de ses appels en profondeur et de son numéro d'équilibriste avec la ligne de hors-jeu. Ajoutez à cela l'expérience ainsi que la roublardise d'un homme de 28 ans et vous obtenez un joueur bien supérieur à un simple super-sub. Parfait complément d'un Karim Benzema meneur de jeu, la Desch' ne pourra se priver de l'embarquer dans la liste des 23 pour l'Euro 2016. Plus qu'une victoire, une revanche.

L'inexpertise de… Robert Pilès, torero

« Le propriétaire du stade José Maria Caldas de Séville est un éleveur de taureaux. Le FC Séville est un club très andalou, notamment au niveau de l'ambiance. Quand il y a un beau but, un beau geste, les gens applaudissent sur un rythme très particulier : "tac tac tac tac tac". C'est rythmé comme des pas de flamenco. Le public participe énormément aux matchs. Il aime les artistes, les dribbles, les amortis, etc. Quand un joueur réussit une passe, ils réagissent en hurlant "olé" comme on peut le faire pour un torero. C'est un public sensible, qui aime ironiser. Je dirais même que l'Andalou est moqueur. Quel joueur ferait un bon torero ? Je dirais Reyes. Il aime beaucoup la tauromachie, il adore ça. De plus, il a cette part d'irrégularité dans son jeu, mais il conserve un côté artistique, notamment quand il fait son crochet pour éliminer l'adversaire. Il possède aussi cette vista nécessaire à tout bon torero. Adil Rami en défense pourrait être le taureau. Il est fort, combatif et brave. Attention, quand je dis brave, ce n'est pas comme quand une fille te dit que tu es brave hein, je parle du sens noble du terme. La bravoure pour ainsi dire. C'est quelque chose d'important chez le taureau. »

Le mois après mois

Août : Sortis d'une préparation difficile et d'une grosse déception contre Barcelone en Supercoupe d'Europe (défaite 5-4), les Sévillans font une entame timide en Liga contre Málaga et l'Atlético. Une défaite et un match nul arraché contre les Colchoneros par Kevin « Solskjær » Gameiro.

Septembre : Séville profite d'un calendrier favorable en Liga et enchaîne quatre victoires de rang contre Levante, Celta Vigo, Las Palmas et le Rayo Vallecano. C'est plus compliqué en Ligue des champions, les Espagnols ont tiré le groupe de la mort, avec le Bayern Munich, Manchester United et La Gantoise.

Octobre : Au terme d'un match fou contre le Barça, le FC Séville s'impose 4-3. Doublé de Gameiro. À la fin du mois, les Andalous sont leaders du classement.

Novembre : Les Andalous se prennent un méchant 5-1 par le Real Madrid. Ciro Immobile marque son premier but en Liga. N'Zonzi, Kolodziejczak et Rami ont joué diminués après une semaine de diarrhée à cause d'un grec qui est mal passé.

Décembre : Le parcours en Ligue des champions est déjà terminé, puisque Séville termine logiquement troisième derrière United et le Bayern. Match nul 1-1 dans le derby contre le Bétis, but de Gameiro sur penalty. Sans trembler.

Janvier : À mi-parcours, Séville est deuxième de Liga, intercalé entre le Barça et le Real. Au mercato estival, les Andalous continuent leur recrutement made in Ligue 1. Andy Delort débarque de Caen. L'occasion pour Monchi de rencontrer son homologue du Calvados. « C'est donc lui, le Gravelaine d'Andalousie ? » , s'étonne Xavier Gravelaine.

Février : Le FC Séville retrouve son bébé : la Ligue Europa. Les Sévillans éliminent l'Ajax en 16es. Ciro Immobile marque son deuxième but contre Las Palmas, pas suffisant pour décrocher la victoire. 1-1.

Mars : « Nous n'avons reçu aucune aide, ni moi ni ma famille. Nous devons partager cet échec. Je ne parlais pas espagnol en arrivant et je m'attendais à plus d'aide de la part de mes coéquipiers. Mais tu ne peux pas t'attendre à changer la culture d'un pays. Tu te sens mal à l'aise si tu n'es pas habitué à un certain mode de vie. Et l'espagnol est une langue impossible à apprendre tout seul » , explique Ciro Immobile dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. Pendant ce temps-là, Beto prend un triplé de Neymar au Camp Nou.

Avril : Qualification en quarts de finale de Ligue Europa contre l'AS Saint-Étienne avec un but de la Gameir' en prolongation. N'Zonzi, Kolodziejczak et Rami ressortent le barbecue. Deux semaines d'indisponibilité.

Mai : Séville chute contre Liverpool en demies. Au classement de la Liga, c'est la dégringolade. Gameiro et Reyes permettent tout de même au club d'accrocher la sixième place qualificative pour les poules de la Ligue Europa lors de la dernière journée. Retour aux fondamentaux.

Le onze type

Beto / Benoît TrémoulinasAdil RamiSergio Escudero - Mariano / Éver Banega – Grzegorz Krychowiak / Victor VitoloVicente IborraJosé Antonio Reyes / Ciro Immobile (ou Kevin Gameiro)

La charade

- Mon premier est une pagaie.
- Mon deuxième est le contraire du mode « Off » .
- Mieux vaut que mon troisième ne soit pas contaminé.
- Mon quatrième est utile pour s'asseoir.
- Mon cinquième est souvent responsable de la mauvaise odeur du métro parisien.
- Mon sixième est une ville de la Loire plus connue pour son club de basket que son club de foot.

- Mon tout est le théâtre des exploits du FC Séville.

Par Kevin Charnay et Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
Cierge déposé pour Gael Kakuta, il a intérêt à faire une Drogba cette saison.
Séville qui évoluera donc en Serie A cette année.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 6
Seville peut faire mal cette année. Ils ont tout de même les deux meilleurs latéraux du monde dans leur effectif...
C'est Rouen la ville de Basket sur la "LOire" ou bien quelqu'un à détourné son lit...
La seule chose impossible lors de cette saison serait un éventuel quart contre l'ASSE. Si les verts atteignent les poules en ne finissant pas dernier il sera là l'exploit.

Sinon Sevilla a tout pour jouer le top 4 cette saison une équipe renforcée avec plus d'expérience malgré les départs de Vidal ou Bacca. Konoplyanka pourrait être la révélation de la saison en Liga et confirmer son énorme potentiel. Banega semble enfin être arrivé à maturité avec Emery qui est le seul coach qui a réussi à le formater aussi bien chez nous au VCF que depuis son retour en Europe, quand il se décide à ne pas sortir et à être concentré sur le foot il a de l'or dans les pieds ce joueur.

La Champions League contrairement à l'Europa League ne leur a jamais réussi ce sera un 8e tout au plus.
Message posté par garagnas
C'est Rouen la ville de Basket sur la "LOire" ou bien quelqu'un à détourné son lit...


JE me suis posé la même question... puis je me suis dit que ça devait être Orléans mais bon ça fait beaucoup tiré par les cheveux quand même !
Message posté par garagnas
C'est Rouen la ville de Basket sur la "LOire" ou bien quelqu'un à détourné son lit...


Mea Culpa, je suis un boulet, j'ai lu trop vite

Sinon J'espère pour Séville qu'Immobile se sentira mieux accueilli là-bas qu'à Dortmund
Note : 1
Message posté par Bendaut


JE me suis posé la même question... puis je me suis dit que ça devait être Orléans mais bon ça fait beaucoup tiré par les cheveux quand même !


Non c'est Roanne, une ville du département de la Loire, comme c'était bien écrit dans la charade.. avec sa Célèbre Chorale de Roanne.
Ailier Gauche Niveau : DHR
Ramon Sanchez Pizjuan!

ramme-ON sang-chaise-pisse-Roanne
moi ce qui me fait marrer c'est les ptits journalistes Fransozen qui te mettent un MU plus fort en poules de LDC ...

Bwahahaha.

le genre de club qui sfait virer comme un malpropre par Bâle ça.


Et Liverpool en demie...
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 2
Message posté par zitka
moi ce qui me fait marrer c'est les ptits journalistes Fransozen qui te mettent un MU plus fort en poules de LDC ...

Bwahahaha.

le genre de club qui sfait virer comme un malpropre par Bâle ça.


Et Liverpool en demie...


Ca va dépendre des chapeaux.. Si M.U finit dans le chapeau 3, je ne les vois pas passer les poules (à moins qu'ils ne tirent le PSV).

Séville, ils ont Trémoulinas et Mariano donc ils peuvent tout exploser !
Message posté par garagnas


Non c'est Roanne, une ville du département de la Loire, comme c'était bien écrit dans la charade.. avec sa Célèbre Chorale de Roanne.


Bien vu ! Je paie ici mon inculture !
Donc selon vous, Konoplyanka va cirer le banc ?
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
Avec la probable arrivée de Llorente, ça va encore être une saison compliquée pour Kevin Gameiro, qui ne verra donc pas l'Euro.
Je sens un des 2 grands d'Espagne se planter cette année et faire une saison blanche(d'ailleurs depuis 2 saisons un des 2 fait une année civile blanche) de là à pointer la Casa Blanca c'est un pas que je ne ferais pas.
crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
Si je comprend bien, tout l'article est fait pour chier sur Immobile. en plus, le constat est définitif et certain ! ça ne peut absolument pas marcher, il est nullissime...
pas de Physique, pas de technique, pas de vitesse... mais pourquoi donc les recruteurs de Dortmund et Klopp ont misé sur lui ? eux qui ont la réputation d'être très mauvais dans ce domaine, Klopp qui a visionné des centaines de matchs de lui..., Seville aussi l'ont pris parce c'est une brèle, d'ailleurs ils sont aussi mauvais que le Borussia dans les choix des joueurs.


Et puis ce jugement se base sur des fait solides, pas sur une saison catastrophique dans un nouveau championnat, nouveau pays, dans une équipe qui a complètement sombré en championnat, et s'est retrouvé dernier, mais il ne s'est pas imposé dans ce climat qui était tellement sain et propice à l'explosion ! et puis parlons-en de la coupe du monde 2014 où il a joué... 0 matchs en titulaire. mais on peut aussi en tirer des conclusions vraiment solides sur le niveau global d'un joueur.

Et sinon, à part dénigrer des cibles faciles se basant uniquement sur des à priori, y a de l'analyse quelque part ? vous auriez au moins pu être moins tranché, dire qu'il a tout a prouver. mais non ! on le met d'office dans le camp des nuls !! et après ça va nous parler de Balotelli qui a un "énorme talent" !
mmm... ils sont sur le point d'obtenir le prêt de Fernando Llorente apparemment, ça peut aussi changer la donne. Séville progresse et a sans doute l'un des meilleurs entraîneurs de la Liga, donc top 4 tout à fait envisageable. Avec les cinq clubs de l'Espagne en Ligue des Champions (à moins que Monaco...) la Liga va être vraiment intéressante, le champion en titre s'est affaibli et ses concurrents se sont renforcés (surtout l'Atlético)
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Message posté par Bernard Fa
Donc selon vous, Konoplyanka va cirer le banc ?


J'allais le dire. Vous mettez pas Konoplyanka titulaire ???
Dragan Stojkovic Niveau : Loisir
Message posté par crabunjourcrabtoujours
Si je comprend bien, tout l'article est fait pour chier sur Immobile. en plus, le constat est définitif et certain ! ça ne peut absolument pas marcher, il est nullissime...
pas de Physique, pas de technique, pas de vitesse... mais pourquoi donc les recruteurs de Dortmund et Klopp ont misé sur lui ? eux qui ont la réputation d'être très mauvais dans ce domaine, Klopp qui a visionné des centaines de matchs de lui..., Seville aussi l'ont pris parce c'est une brèle, d'ailleurs ils sont aussi mauvais que le Borussia dans les choix des joueurs.


Et puis ce jugement se base sur des fait solides, pas sur une saison catastrophique dans un nouveau championnat, nouveau pays, dans une équipe qui a complètement sombré en championnat, et s'est retrouvé dernier, mais il ne s'est pas imposé dans ce climat qui était tellement sain et propice à l'explosion ! et puis parlons-en de la coupe du monde 2014 où il a joué... 0 matchs en titulaire. mais on peut aussi en tirer des conclusions vraiment solides sur le niveau global d'un joueur.

Et sinon, à part dénigrer des cibles faciles se basant uniquement sur des à priori, y a de l'analyse quelque part ? vous auriez au moins pu être moins tranché, dire qu'il a tout a prouver. mais non ! on le met d'office dans le camp des nuls !! et après ça va nous parler de Balotelli qui a un "énorme talent" !


Totalement.
Je dois dire que je crois pas énormément en ce joueur, mais le présenter comme un médiocre tout domaine confondu c'est n'importe quoi. Dans ce cas là faudra m'expliquer comment il plante son but face au Milan, après avoir fait l'amour à Bonera (pas une référence mondiale, certes, mais quand même), comment il a réussi à planter cette volée du gauche sur une passe de 60 mètres face à la Roma, etc.

Et en attendant, premier match avec Séville, premier (joli) assist face au barca.

M'enfin c'est beaucoup plus simple de raisonner en se disant "saison pourrie à dortmund=joueur médiocre".

Et je vous rejoins sur Konoplyanka, j'ai du mal à concevoir par quel miracle il pourrait ne pas etre titulaire rapidement. Mais ce n'est que mon avis.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 19