Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation
  3. //

La fiche de Saint-Etienne

L’herbe peut-elle être encore plus verte à Saint-Etienne ? Après un septennat de rigueur sous Christophe Galtier, plus marqué par le retour de l’ASSE au premier plan que par le spectacle, les Foréziens espèrent passer un cap avec Oscar Garcia aka « le fils de Cruyff » . Pas une mission aisée au sein de ce qui devrait être la Ligue 1 la plus relevée de la décennie.

Modififié

Le coup de soleil de l’été


Plutôt un bon coup de balai. Dans le 42, on a troqué le nettoyage de printemps contre un ménage d’été. Une vraie bonne idée : stabilisée, l’ASSE avait besoin de neuf. Dans l’élite depuis 2004-2005 et sous la houlette de Christophe Galtier depuis décembre 2009, les Verts ne sont pas sortis du top 10 depuis 2010-2011 et ont fini au moins 5e lors de trois saisons consécutives entre 2012 et 2015. Un retour sur le devant de la scène qui commençait à s’essouffler été après été, rythmé par les départs avortés du coach maison. Le mercato 2017 aura finalement été celui du changement. Arrivé tout droit du Red Bull Salzbourg, Oscar Garcia, aka « le fils de Cruyff » , a pris dans ses valises des préceptes de jeu fondamentalement différents de ceux qui ont ramené une Coupe de la Ligue dans le Forez. «  Notre philosophie de jeu repose sur le ballon et ce que nous en faisons. J’aime que mes joueurs aient la même philosophie que moi. Je leur dis : "je déteste perdre, mais s’il y a une chose que je déteste encore plus, c’est perdre en jouant mal" » , a-t-il notamment avoué au micro de RMC. Seul bémol à cette jolie philosophie barcelonaise aux allures d’éclaircie dans le ciel stéphanois : la réalité de l’effectif. Si Loïs Diony est arrivé et que Nolan Roux est parti, les départs de Kevin Malcuit, Fabien Lemoine, ou de Neal Maupay appauvrissent une escouade qui n’était déjà pas forcément riche. Les ultimes jours du mercato seront donc importants pour que Garcia et son staff puissent polir comme ils le souhaitent une équipe qui mérite d’avoir le niveau de ses supporters. Mais dans une Ligue 1 plus compétitive que jamais, cette saison pourrait bien être celle que les fans n’aiment pas : celle de la transition.


Attention talent !


Don’t give up ! Peter Gabriel l’a chanté avec Kate Bush. Ronaël Pierre-Gabriel l’a compris avec l’AS Saint-Etienne. Abandonner, il aurait pourtant pu le faire. 21 mars 2016, jour du printemps, Ronaël n’en a que 18 et il est en déplacement à Sens avec l’équipe réserve des Verts. La rencontre est tendue et à l’issue des 90 minutes, le latéral droit est tabassé dans le couloir menant aux vestiaires par cinq ou six joueurs bourguignons selon France Bleu Saint-Étienne Loire. Une affaire qui « l’atteint psychologiquement » d’après 20 Minutes mais qui ne l’empêche pas de rejoindre Clairefontaine et la sélection U18 dans la foulée. Car le garçon passé par le Centre de Formation de Football de Paris, ses avions d’Orly dans le ciel et son célèbre Mc Donalds, a du talent à revendre. En tout cas suffisamment pour que l’ASSE aille le chercher en 2014 et pour que l’Inter Milan lui fasse les yeux doux. Apparu à vingt-deux reprises avec les Verts depuis 2016, RPG a tout pour réussir son jeu de rôle : vitesse, technique, capacités physiques et cerveau qui marche bien. Très bien même, comme celui de l’autre pépite verte, Kenny Rocha Santos, sur qui il faudra également garder un oeil lors de l’exercice 2017-2018. Titularisé onze fois la saison passée, Pierre-Gabriel, 19 piges, aura tout le loisir d’apprendre un autre football avec Oscar Garcia sur le banc. Les jardiniers de Geoffroy-Guichard n’ont pas fini de retracer les lignes blanches cette année : Ronaël va les manger jusqu’à plus faim. Et le Parisien d’origine a la dalle. Recruté à ce poste, Saidy Janko est prévenu.

Vidéo


L’équipe type


Ruffier - Janko, Perrin, Lacroix, Théophile-Catherine - Pajot, Dabo, Tannane - Bamba, Diony, Hamouma


Coefficient de solubilité dans une République en marche : 24,82%


Ce n’est ni le pourcentage de frappes cadrées de Nolan Roux, ni le pourcentage de cheveux bruns dans la tignasse du capitaine légendaire Loïc Perrin. C’est tout simplement le nombre de Stéphanois qui ont voté pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle. Un score qui ne lui a pas permis de sortir en tête de la préfecture de la Loire puisque c’est Jean-Luc Mélenchon qui s’est imposé avec 24,94% des suffrages. Et si les Verts ont vu rouge, c’est certainement en l’honneur de Joseph Sanguedolce, maire communiste entre 1977 et 1983, qui a dirigé la ville en plein dépôt de bilan de Manufrance - et accessoirement en plein scandale de la caisse noire de l’ASSE. Cité ouvrière fière de ses valeurs et de son club - essayez donc de prendre le T2 un jour de match -, l’ASSE ne se soumettra pas à la République en Marche : elle roulera à vélo. En Hirondelle, de préférence. Et si Monsieur Macron se demande si la ville est assez dynamique, il n’a qu’à faire un tour du côté de la cité du design avant d’aller se boire une pinte sur la place Jean Jaurès. Non, la rue des Martyrs ou le Bul, ce n’est pas pour le président.


Taux de résistance à Kylian Mbappé : 1%


Comme le dit l’adage, « qui aime bien châtie bien » . Manque de bol, Kylian Mbappe adore l’ambiance de Geoffroy-Guichard. Et ça se voit.


Vidéo

Le quiz




Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 58

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 9 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 66