Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation
  3. // Stade Rennais

La fiche de Rennes

Cinq saisons d’affilée passées entre la treizième et la huitième place. Un fond de jeu décevant. Un ras-le-bol des supporters qui en demandent plus. C’est peu dire qu’il y a du boulot du côté de Rennes cette saison. Conscients de ce qui les attend, les dirigeants n’ont pas eu peur de mettre la main à la poche cet été. Pour quel résultat ? Réponse dans 38 journées.

Modififié

Le coup de soleil de l’été


Un peu de Biafine pour le chéquier du Stade Rennais ? Car pour oublier la saison passée, les dirigeants ont fait péter leur Livret A. Ou leur PEL, c'est selon. Ismaila Sarr, Faitout Maoussa, Benjamin Bourigeaud, Hamari Traoré, Jordan Tell, Brandon... Au total, trente millions d’euros ont été dépensés par les Bretons. « Si vous investissez dix millions sur un joueur qui a de grandes chances d’en valoir trente dans deux ans, vous ne prenez pas un risque plus grand que d’investir sur un joueur de deux ou trois millions qui n’a aucune perspective de valorisation » , expliquait Christian Gourcuff, pragmatique. Parce que non, le coach breton n’est pas le genre d'homme à être atteint de fièvre acheteuse. Quand il dépense, c’est de manière réfléchie. Les départs de l’hiver (Paul-Georges Ntep et Kamil Grosicki) ont permis aux Rouge et Noir d’être actifs l’été venu et d’effectuer un recrutement cohérent. De la jeunesse et du talent en devenir : voici les principaux critères recherchés par Gourcuff père. Quasiment rassasié au niveau des recrues, et après avoir géré ses « lofteurs » , le Stade Rennais a pu sereinement préparer la saison à venir. Oubliée la triste neuvième place de la saison dernière, les joueurs bretons ont pu se réconcilier avec leurs supporters grévistes du printemps dernier. Et si l’optimisme était finalement la plus grande recrue du mercato rennais ?



Attention talent


Il voulait redécouvrir la Ligue 1 avec son club de toujours. La fin de saison dernière en a décidé autrement. Homme fort du dernier exercice lensois avec son acolyte John Bostock, Benjamin Bourigeaud s’est résolu, à vingt-trois ans, à quitter Lens pour tenter de s’imposer dans l’élite. C’est en juin que le milieu de terrain débarque à Rennes depuis son nord natal, sans faire de bruit. Malgré les dix-sept millions lâchés par-ci pour Ismaïla Sarr, les sept millions lâchés par là pour Faitout Maouassa, c’est sans doute le Ch’ti qui va régaler toute l’Ille-et-Vilaine cette saison. Formé chez les Sang et Or, le néo-Rennais n’a connu qu’un seul public. En Bretagne, le Calaisien de naissance va devoir se mettre ses nouveaux supporters dans la poche. À en croire ses débuts sous le maillot rouge et noir, Bourigeaud sait comment s’y prendre. Rien de tel qu’un magnifique coup franc en pleine lucarne pour faire les présentations. « Et les coups francs, tu les aimes mes coups francs ? » , pourrait bientôt demander BB au public rennais.



L’équipe type


Diallo – Danzé, Gnagnon, Bensebaini, Baal - Bourigeaud, André – Sarr, Maouassa, Gourcuff - Mubele


Coefficient de solubilité dans une République en marche : 66%


Avec un Emmanuel Macron en tête au premier tour à Rennes, les Rouge et Noir se sont mis à appliquer les préceptes de son parti. François Bayrou, homme fort de la campagne présidentielle, mais devenu gênant, se voit indiquer la porte de sortie ? Christian Gourcuff fait de même avec Giovanni Sio, meilleur buteur de la dernière campagne rennaise en Ligue 1. En marche propose des candidats sans expérience pour les législatives ? Pas de problème, le Stade Rennais mise sur un recrutement autour d'une moyenne d'âge de 21 ans. Le club brétillien fait donc des efforts pour se fondre dans la République en marche, mais un point de rupture demeure : les Gourcuff père et fils vont continuer à collaborer cette saison malgré la loi sur la moralisation de la vie publique. Heureusement que le Canard Enchaîné chasse davantage ses infos au Palais Bourbon qu'à la Piverdière.



Taux de résistance à Kylian Mbappé : 3%


Comme le nombre de buts inscrits par le jeune monégasque pour son premier rencard avec les Rennais. Daniel Lauclair peut d'ailleurs remercier ces derniers. Grâce à eux, il ne confond plus Kylian Mbappé et Taylor Moore. Depuis ce soir de décembre 2016, c’est d’ailleurs toute la France du ballon rond qui ne peut plus confondre le Monégasque avec un quelconque autre joueur. Il traîne déjà une petite réputation de jeune prodige, mais c’est face aux Bretons en Coupe de la Ligue que Kyky attire toute la lumière. Il suffit d’un triplé, le premier de sa carrière en pro, pour que la machine Mbappé soit lancée. Un 7-0 et quatre-vingt dix minutes plus tard, les Rennais ont servi d’épouvantail au futur champion de France. Les Bretons peuvent toujours se consoler en se rappelant que le gamin est resté muet face à eux lors de la confrontation suivante. En même temps, était-ce nécessaire d'en rajouter ?

Vidéo


Le quiz




Maeva Alliche
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
À lire ensuite
Le Prague de Rio