Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation
  3. //

La fiche de Montpellier

À Montpellier, depuis le titre de champion 2012, chaque nouvelle saison est un pas de plus vers le ventre mou. La saison dernière, le club a finalement échappé au stress du fond de tableau. Mais avec le mercato actuel, cette fois-ci, on se demande comment la Paillade va faire pour ne pas y plonger.

Modififié

La carte postale de l'été


« Chère Ligue 1,

Je sais pas toi, mais moi, j’ai pas passé l’été le plus apaisant de ma vie. Alors ouais, en prépa, on en a claqué trois au Betis et on a accroché Sunderland (oublie qu’on s’est fait défoncer par Toulouse, hein), mais à côté de ça, nos bons gaillards comme Dabo et Martin ont décidé d’aller voir ailleurs et je pète de trouille qu’on vienne encore me chercher Boudebouz, Mounié ou même Skhiri… Pour contrer la perte sportive, j’ai décidé d’aller choper un taré qui ose enfin me tenir tête. Oui, car les autres font vraiment les tafiolles. Du coup, j’ai sauté sur l’opportunité Vanden Borre à Anderlecht : un mec qui s’habille en rouge pour provoquer le Standard quand il vient de les battre, un gars qui aurait crié « Bombe » à l’aéroport il y a deux mois, le même qui insulte ses coéquipiers de « Jeannette » … Et le tout avec du talent. Je peux te dire qu’à côté de ça, Zlatan et ses « conseils à Hollande » pourront aller se rhabiller ! J’allais presque oublier le plus important : Sissoko nous a filé entre les doigts. Pas Moussa, hein, non, Momo. Le mec n’a plus de club correct depuis deux ans, mais il parvient quand même à m’emmerder pour du fric. Je m’en fous, qu’il aille à Nancy, il aura froid !

Allez, vivement le 21 septembre qu’on se poile en tribunes avec Jean-Mich' !

Ton Jabba la Butte,
Loulou

PS : J’ai ramené l’autre Sanson, Killian, près de son frère, Morgan. Avec Lolo, ça nous faisait marrer. Pas toi ?
 »

La visite médicale


Sur le papier, Montpellier ressemble à un vieillard en train de guérir d’une sale grippe, mais qui décide de se passer de Dafalgan et surtout de repos… Pour avoir laissé filer Bryan Dabo et Jonas Martin, le MHSC va devoir cicatriser longtemps la plaie laissée par cette superbe paire à 76 matchs, neuf buts et surtout douze bristols jaunes sur l’ensemble de la saison dernière. Ils ont été suivis par une kyrielle de joueurs inutiles dont l’énumération serait inutile et fastidieuse. À côté de ça, Steve Mounié semble avoir pigé que son année en Ligue 2 n’était pas une punition : il est revenu en forme à la Mosson. Reste à voir ce que donneront les coups de poker Vanden Borre et Kilian Sanson… Parce que niveau séduction, on ne peut pas dire que le titre de 2012 serve encore à grand-chose. Momo Sissoko, Jérémy Clément et Arnold Mvuemba n’ont pas donné suite à l’intérêt des Héraultais, seul Rémi Gomis pourrait le faire… Encore un peu cheap, même pour une équipe à 19 défaites l’an dernier.

L'homme à ne pas suivre : Casimir Ninga


Par pur esprit de contradiction, Vanden Borre est beaucoup trop souvent annoncé comme un futur flop pour rentrer définitivement dans cette catégorie. Du coup, c’est le grand Casimir Ninga qui va trinquer. Alors oui, le mec a planté six buts en neuf matchs de Ligue 1 l’an dernier. Superbe. Mais c’était quand déjà ? En automne, quand le soleil et le gloubi-boulga ne lui manquaient pas encore de trop. En conclure que Casimir préfère le printemps serait toutefois incorrect, vu que le bonhomme est resté inefficace depuis le mois de décembre. Au point que Fred Hantz concéda alors ne plus trop attendre grand-chose de sa part jusqu’à la reprise de la saison… suivante. Disons-le tout de suite : Ninga va bien commencer, va faire taire momentanément les critiques en marquant deux fois contre Monaco, puis arrêtera tout net sa saison. En même temps, n’oublions pas qu'il y aura aussi un hiver cette année. Winter is coming.

Pourquoi Montpellier va… se casser la gueule


Arrivé la saison dernière pour sauver le monde héraultais d’une culbute en L2 quatre ans après le titre, Frédéric Hantz a débarqué avec son défibrillateur dans les mains pour relancer la machine montpelliéraine. Ça a bien fonctionné, mais dans l’état actuel des choses, on ne voit pas comment cette arythmie cardiaque pourrait se prolonger... De gros départs, quelques petites arrivées, et surtout une ambition presque démesurée. Ambition d'ailleurs dévoilée par celui qui a visiblement très faim après un an et demi de chômage, et qui laisse supporters et joueurs pantois lorsqu'ils doivent déchiffrer ses propos comme : « Pour moi, une bonne saison à Montpellier c’est un classement entre un et cinq. […] Maintenant, je n’ai aucune certitude au niveau sportif par rapport à notre niveau comparé aux autres équipes. » Fred Hantz. L’exemple typique du mec qui s’en est bien sorti en fin d’année, alors qu’il filait vers le redoublement, et qui fanfaronne dès son retour de vacances.

L'inexpertise de Sylvie, vendeuse au magasin d'électro-ménager « Vanden Borre » d'Anderlecht


« Écoutez, moi et le foot, ça fait deux. Je vous propose d'appeler la centrale au 02/334 00 00, vous trouverez certainement des personnes plus haut placées... Moi, personnellement, je ne connais Montpellier que de vue parce que j'y suis passé en vacances avec mes parents quand j'étais petite. En revanche, pour Anthony Vanden Borre, je savais qu'il avait joué au Sporting d'Anderlecht parce que mon père adorait le foot. Mais je ne sais rien dire de plus, je ne parle pas foot avec les clients. Et personne ne nous fait de remarque par rapport à notre nom. On existait avant le joueur, donc personne ne se demande si on lui appartient ou quoi... On n'a même jamais envisagé de faire une collaboration avec lui, à ma connaissance. Bon, alors, mon idée sur Montpellier cette année ? Je ne sais même pas s'ils sont bons ou pas... Allez, soyons fous : ils termineront troisièmes ! »

Le mois après mois


Août : Le MHSC se loupe d’entrée à domicile face à des Scoïstes qui se remettent dans le même mode « surprise » que l’an dernier. Hantz vise toujours la cinquième place.

Septembre : Hilton fête ses 39 balais contre Nice. Cédric Barbosa donne le coup d’envoi.

Octobre : Début d’automne de rêve : une défense imprenable, des offensives flamboyantes, et même une apparition de Kilian Sanson qui vient épauler son frère pour trois minutes de bonheur contre Dijon. Hantz vise la quatrième place.

Novembre : Casimir Ninga plante son septième but de la saison contre le TFC.

Décembre : On se rend compte que Casimir Ninga a planté son dernier but de la saison contre le TFC.


Janvier : Douzième à la trêve, la Paillade perd ses trois matchs de reprise. Nicollin tape « MHSC 2012 » sur Copains d'avant. Cyril Jeunechamps ressort les crampons.

Février : Montpellier perd 4-5 contre Saint-Étienne suite à un pointu de Nolan Roux dans les dernières minutes. Le panier de crabes se rapproche. Et en plus, il neige.

Mars : Excédé par une nouvelle défaite contre Nantes, Vanden Borre pète un plomb en sortant du terrain. Venu calmer son joueur, Loulou Nicollin évite un front contre front grâce à son bide. L'altercation se termine au muscat de Mireval, rue de Liège.

Avril : Montpellier prend un point au Parc, où le PSG est déjà champion depuis trois semaines. La zone rouge est à deux points.

Mai : La saison se termine comme elle avait commencé, par une défaite contre Angers. La Paillade se fait souffler sa 17e place par Metz. 2012 est définitivement oublié.

Le onze type


Jourdren – Vanden Borre, Hilton, Congré, Roussillon - Saihi, Marveaux, Sanson, Boudebouz – Mounié, Ninga

La charade


- Les Balkany sont les heureux propriétaires de mon premier à Marrakech. Ou pas.
- Mon second est un synonyme du mélange d’eau, de limons et d’argile dans lequel Petula Clark espérait faire un pique-nique.
- Mon troisième est, en moyenne, le nombre de mots doux que Jourdren adresse à un attaquant venu le faire chier sur un corner.
- Si vous n'y prétez pas attention, mon quatrième peut vous flinguer une partie de sexe champêtre.

- Mon tout ne sera peut-être plus à Montpellier lorsque tu liras ces lignes.

Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:36 Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 6 Hier à 13:40 Gourcuff out jusqu'en 2019 51
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 13:26 L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 15
À lire ensuite
La fiche du FC Lorient