Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation
  3. //

La fiche de l’Olympique lyonnais

Deuxièmes du championnat la saison dernière, les Lyonnais espèrent encore accrocher le podium de la Ligue 1 cette année. Emmenés par un Bruno Génésio qui a gagné en expérience, les Gones visent la place de dauphin du PSG, assortie d’un beau parcours en Ligue des champions.

Modififié

La carte postale


« Mon très cher championnat de France,

L’heure de la rentrée approche à grands pas et j’ai beaucoup trop hâte de te retrouver. Certes, nous avons pu patienter avec l’Euro 2016, mais c’était trop dur de voir Christophe en pleurs le soir de la finale. Heureusement, Anthony était là pour le réconforter après la rencontre. Je crois qu’il a passé un très bel été, Anthony, d’ailleurs... Il est parti avec ses copains portugais et bam, champions d’Europe les gars ! C’est sûrement grâce à leurs deux matchs disputés au Parc Olympique lyonnais ça. Qu’est-ce que ça va être beau de jouer la Ligue des champions dans ce formidable outil ! J’espère quand même qu’on réussira à faire meilleure figure que l’an passé. Pour ça, on aura bien besoin d’Alexandre.

C’est embêtant, des Anglais frappent tous les jours à notre porte avec des valises pleines de billets pour l’emmener dans leurs bagages. Mais nous, on refuse. Papy Jean-Michel et Tonton Bruno ont dit qu’il resterait à Lyon. Tout comme Corentin d’ailleurs. Il m’a mis les larmes aux yeux le petit Gone. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir faire à Naples de toute façon ? Si Rachid décide de rester lui aussi, on pourrait avoir une belle équipe, tiens. Et pourquoi pas finir champion ? Enfin champion de l’autre Ligue 1, tu sais, celle à 19 équipes. On devine facilement que tu fileras dans la capitale pour la cinquième fois de suite à la fin de la saison, surtout depuis la rouste qu’on a ramassée en Autriche. Papy Jean-Mi se tue à répéter que ce n’est pas du jeu, mais pas grand monde ne l’écoute. S’il arrêtait de retweeter des vidéos de Rihanna aussi…

Ton joli dauphin,

L’OL
 »

La visite médicale


Le patient Olympique lyonnais est dans un état stable. Seule véritable inquiétude pour les docteurs : une fissure de la colonne vertébrale consécutive au départ de Sam Umtiti vers le Barça. Les infirmiers lyonnais ont su vite réagir avec les piqûres Nkoulou et Mammana pour faire passer la douleur. Reste à savoir si Yanga-Mbiwa ne va pas faire une réaction allergique face à ces injections. Rien à signaler sur le poumon de l’équipe Gonalons-Darder-Tolisso, il est en parfait état. Concernant l’attaque lyonnaise, les avis des médecins divergent. Certains préconisent un 4-4-2 losange matin, midi et soir, avec les gélules Valbuena ou Grenier en soutien des antibiotiques Lacazette et Fekir. Quant au docteur Génésio, il prescrit plutôt deux cuillères à soupe de 4-3-3 avec les comprimés Cornet ou Ghezzal en lieu et place des gélules Valbuena. Attention quand même à ne pas choper une vilaine grippe à l’automne. Il fait parfois froid sur la scène européenne.

Le joueur à ne pas suivre : Rafael


La guerre des latéraux n’aura pas lieu. Arrivé l’été dernier en provenance de Manchester United, Rafael ne s’est encore jamais véritablement imposé dans le onze lyonnais. Bloqué par un Christophe Jallet rarement décevant dans son couloir droit, le Brésilien de 26 ans pouvait espérer gagner sa place lors des matchs de préparation, en l’absence du « divin chauve » encore en vacances après l’Euro 2016 (lors duquel il n’est pas entré en jeu une seule fois). Sauf qu’après deux bonnes prestations contre le Sporting et le Benfica, Rafael a complètement sombré lors du Trophée des champions contre le PSG. Fautif sur les quatre buts parisiens, l’international brésilien devrait avoir un temps de jeu sensiblement égal à celui de Maciej Rybus, le latéral gauche polonais recruté cet été par les Gones, qui a passé pour l’instant plus de temps dans les cliniques lyonnaises qu’au Groupama OL Training Center de Décines.

Pourquoi... Nabil Fekir va terminer meilleur buteur de Ligue 1 ?


Zlatan Ibrahimović parti en Angleterre du côté de Manchester United, les autres buteurs de Ligue 1 peuvent repointer le bout de leur nez. Lors de ses quatre saisons dans l’Hexagone, le buteur suédois avait marché sur la Ligue 1, remportant à trois reprises le titre de meilleur buteur du championnat. Alors qui pour succéder au Z cette saison ? Cavani, qui devrait retrouver la pointe de l’attaque au PSG ? Falcao, qui pourrait renaître de ses cendres sur le Rocher ? Bafé Gomis, qui ferait la panthère au Vélodrome ? Non, le futur meilleur buteur de L1 porte une grosse barbe et ce n’est pas Rodéric Filippi. Parfaitement remis de sa blessure qui l’a tenu éloigné des terrains pendant huit longs mois, Nabil Fekir va éclabousser les pelouses du championnat de son talent et de sa classe. Les défenseurs adverses, martyrisés à coups de crochets courts et autres frappes enroulées du gauche, voient la pépite lyonnaise finir meilleur buteur de la saison avec 27 buts au compteur. Fekir devance ainsi Hatem Ben Arfa, Alexandre Lacazette, Alassane Pléa et Farès Bahlouli. Formidable académie.

L’inexpertise de Guillaume Oudni, directeur-adjoint du Ninkasi Gerland.


« Je n’ai pas trop suivi l’actualité du mercato mais je pense qu’on a une belle carte à jouer cette saison. Avec le retour de Nabil Fekir, et si Alexandre Lacazette reste au club, on va pouvoir faire quelque chose. Mais bon, on sait que ça sera difficile d’aller chercher le PSG, même s’ils vont avoir besoin d’un temps de rodage avec leurs nouveaux joueurs et leur nouvel entraîneur. Pour la Coupe d’Europe, je pense qu’on devrait pouvoir sortir des poules, on a l’équipe pour. Après, on ne va pas se faire d’illusions, les demi-finales et la finale, ce n’est pas pour nous.
C’est intéressant de constater ça mais depuis que l’OL a déménagé à Décines, on fait un meilleur chiffre d’affaires que lorsqu’ils jouaient à Gerland. C’est une autre clientèle qu’on accueille maintenant. Même s’il y a toujours des supporters nostalgiques qui se donnent rendez-vous chez nous avant et après les matchs, on est resté leur QG. D’ailleurs, on a même reçu la visite de Grégory Coupet qui est venu boire un coup mercredi. Il s’occupe des jeunes du club maintenant et il vient souvent nous faire un petit coucou. Les Lyonnais, ils restent attachés au Ninkasi.
 »

Le mois après mois


Août : Plus aoûtiens que juilletistes, les Lyonnais réalisent un départ canon en championnat et affichent neuf points au compteur après trois victoires contre Nancy, Caen et Dijon. Mais le PSG est déjà leader avec un goal average de +17.

Septembre : Retour compliqué au Vélodrome pour Nicolas Nkoulou. Comme attendu, le défenseur camerounais est conspué par le public marseillais, qui scande le nom de Bafétimbi Gomis, triple buteur contre ses anciens partenaires. Auteur d’un match apocalyptique à Marseille, Yanga-Mbiwa se rattrape trois jours plus tard contre le Barça en Ligue des champions. Transcendé par le chant des supporters à sa gloire, Mapou mange Leo Messi pendant tout le match. L’Argentin, excédé, lui assène un violent coup de tête et prend le rouge. L’OL pense l’emporter dans les arrêts de jeu mais Umtiti sauve les siens en repoussant la frappe de son pote Lacazette sur sa ligne.

Octobre : Premier derby de l’histoire au Parc OL. Les Stéphanois avaient quitté Gerland sur un triplé de Lacazette et un cuisant 3-0. Même tarif pour la première dans le formidable outil. Doublé de Fekir et CSC de Berić qui envoie le cuir dans ses filets après un regard noir de Jordan Ferri. L’OL est deuxième du championnat.

Novembre : Forts de leur succès contre Tottenham et l’APOEL Nicosie en C1, les hommes de Génésio sortent un match extraordinaire contre le PSG au Parc OL, forteresse toujours imprenable. Darder régale face à Thiago Silva, Cornet et le jeune Timothé Cognat finissent le travail. Seul point noir de la soirée, la grave blessure de Nicolas Nkoulou au genou.

Décembre : Nkoulou sur le flanc, c’est Emanuel Mammana qui le remplace en charnière centrale. Le défenseur argentin sort un gros match au Camp Nou, mais l’OL s’incline 2-1 et termine à la deuxième place du groupe D. Un match qui laisse des traces puisque les Gones s’inclinent contre les Gourcuff à Rennes, puis perdent au Parc OL pour la première fois contre Monaco. L’OL tombe à la sixième place du championnat.


Janvier : Les Lyonnais prennent leur revanche contre Marseille en éliminant les Phocéens dès les 32e de finale de Coupe de France. Rebelote dix jours plus tard en Ligue 1 grâce à Rachid Ghezzal, revenu au mercato d’hiver après cinq mois passés avec la réserve de West Ham.

Février : Souvent en difficulté lors des derbys à Geoffroy-Guichard, Tolisso sort une performance exceptionnelle contre les Verts et signe un doublé face à Ruffier. Doublé pour Lacazette également qui inscrit même un quadruplé quinze jours plus tard au Roudourou et balance des bras d’honneur, façon sarabande, au public guingampais qui scande le nom de Claudio Beauvue.

Mars : Lacazette suspendu par l’OL, c’est Gaëtan Perrin qui occupe la pointe de l’attaque lors du huitième retour de Ligue des champions contre le Borussia Dortmund. Battus 1-0 à Décines à l’aller, les Gones s’inclinent sèchement 4-1 au retour. Nouvelle lourde défaite quatre jours plus tard au Parc des Princes. Lyon est troisième de L1, à six points de Monaco.

Avril : Alexandre Lacazette, de retour, signe un triplé retentissant contre Lorient au Parc OL. Fekir tape le Sporting Club de Bastia à lui tout seul la semaine suivante. Les deux attaquants sont de nouveau décisifs sur deux jolis caviars délivrés par Rachid Ghezzal lors de la 34e journée contre Monaco. Le PSG savoure son titre tandis que Lyon revient à un point de son adversaire du soir.

Mai : Les hommes de Bruno Génésio ne tremblent pas dans le sprint final et alignent trois victoires de rang contre Nantes, Montpellier et Nice pour ravir sur le fil la deuxième place de Ligue 1 à Monaco. Les Monégasques se vengent en finale de la Coupe de France et tapent l’OL 1-0 en prolongation sur un but de Falcao, déjà décisif en demi-finale contre l’équipe C du PSG.

Le onze type


Lopes – Jallet, Yanga-Mbiwa, Nkoulou, Morel – Gonalons, Darder, Tolisso – Cornet, Lacazette, Fekir

La charade


- Mon premier va par trois sur le « Santiano » de Hugues Aufray.
- Mon deuxième a marqué l’histoire de Sarajevo.
- Mon troisième peut être soufflé, au lait, béry ou même hanna.
- Comme les trains, mon quatrième est toujours en avance ou en retard, mais jamais à l’heure.

- Mon tout possède un gros point commun avec Robert Lewandowski.



Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 7 heures NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement ! il y a 5 heures Le but contre son camp lunaire d'un Russe en finale de futsal aux JOJ 18 il y a 13 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1
il y a 8 heures Un coin de pelouse du Mondial 1998 mis aux enchères 13
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
il y a 11 heures Enzo Zidane rate un tir au but, son équipe éliminée 29
À lire ensuite
La fiche de Lille