Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // Présentation
  3. //

La fiche de Guingamp

L’En Avant petit poucet, village de la Ligue 1, Astérix du football français, lilliputien au milieu des gros ? De moins en moins. Guingamp reste certes une petite sous-préfecture, mais son club hôte ne s’est jamais installé aussi longtemps dans l'élite. Une cinquième saison de suite s’annonce, avec un entraîneur et une ossature de joueurs inchangés, mais une pointe d’exotisme tout de même pour ne pas sombrer dans la monotonie. Ce serait un comble pour un club qui a fait de « l’exploit permanent » son slogan.

Modififié

Le coup de soleil de l’été


« Beaucoup de clubs m'ont sollicité, dont Saint-Étienne. Mais je n'ai pas eu de contacts directement avec eux. J'ai tout botté en touche parce que j'ai un contrat et que je suis très content ici. Si on parle de nous, c'est parce qu'on a fait une bonne saison. On travaille pour la saison prochaine. » L’été n’avait même pas commencé en Bretagne, et les supporters guingampais pouvaient déjà être rassurés : non, le successeur du bien aimé Jocelyn Gourvennec n’allait pas lâcher l’EAG après avoir honoré seulement un an d’un plutôt juteux contrat (L’Équipe, dans son enquête annuelle, plaçait le Kanak au cinquième rang des entraîneurs les mieux payés de la Ligue 1 la saison dernière, avec un salaire bien plus élevé que ce que touche n’importe lequel de ses joueurs). De quoi passer l’été plutôt sereinement, d’autant que le capitaine et leader d’équipe Jimmy Briand a lui aussi décidé de poursuivre l’aventure – et finir sa carrière ? – dans les Côtes d’Armor en prolongeant son contrat. Autres cadres historiques du vestiaire, Jérémy Sorbon, Christophe Kerbrat et même ce bon vieux Thibault Giresse ont rempilé pour au moins une saison de plus. Une actualité plutôt rassurante pour les habitués du Roudourou qui vont retrouver en août face au PSG, à l’occasion du premier match de la saison à domicile, une ossature inchangée. On ne change pas trop trop une équipe qui perd pas très très souvent, comme dirait à peu près l’adage.


Attention talent !


Pour rester compétitif et que son effectif ne vieillisse pas de trop, il a bien fallu tout de même que l’En Avant pense à recruter. Pour cela, il a encore fait appel à Stéphane Carnot, son ancien maître à jouer devenu scout en chef. Le Monchi du Trégor avait réussi à dénicher Marçal il y a un an au Portugal, il tente de refaire le coup avec son successeur désigné Pedro Rebocho, international espoir lusitanien. Mais c’est surtout le talent de Lebogang Phiri qui est attendu dans l’entrejeu guingampais, un secteur qui manque un peu de génie depuis le départ de Younousse Sankharé. International sud-africain, Phiri débarque de Brøndby au Danemark, où il a joué cinq ans et où il était le chouchou du public. Ce box to box de petit gabarit semble avoir pas mal la classe sur le terrain comme en dehors, déjà très mature malgré ses 22 ans seulement. Il a un beau coup à jouer comme pointe haute d’un milieu à trois, dans un système tactique qui a progressivement évolué du 4-4-2 fidèle à Gourvennec vers un 4-3-3 plus couramment utilisé la saison dernière.


L’équipe type


Johnsson – Ikoko, Kerbrat, Sorbon, Rebocho – Deaux, Didot, Phiri (ou Diallo) – Camara, Briand, Coco (en anticipant le départ probable de Salibur).


Coefficient de solubilité dans une République en marche : 5,01 %


Dans la bourgade de Guingamp – 4191 inscrits –, Manu Macron s’est retrouvé en tête du premier tour avec 27,46 % des suffrages, avant d’atomiser la fofolle du débat de l’entre-deux-tours avec 74,1 % des bulletins exprimés en sa faveur. Un triomphe à surveiller sur la durée quand même, car l’EAG est ancré dans une terre de tradition « rouge » , une couleur qui ne s’affiche pas seulement sur les maillots, mais aussi sur les bonnets symboles de la fronde paysanne publiquement soutenue par le club en 2014 (via ses panneaux publicitaires). L’En Avant est le club de la ruralité bretonne, des insoumis, des rebelles qui n’aiment pas trop le jacobinisme et qui se plaisent à dire aux touristes de passage se plaignant des intempéries que la pluie, elle ne tombe que sur les cons. Moins un incubateur de start-ups qu’un terreau pour les bonnes vieilles PME à l’ancienne, celles qui financent la grande majorité du capital d’un club qui fonctionne lui aussi comme une bonne petite entreprise familiale : filiation à la présidence (l’actuel, Bertrand Desplat, est le gendre de Noël Le Graët) et respect des anciens (Nicolas Laspalles, Stéphane Carnot, Ronald Thomas et Coco Michel, qui a finalement intégré le staff de Kombouaré après un vrai-faux départ au printemps : ex-joueurs restés employés de la maison rouge et noir). Résultat des courses ? Un coefficient d’à peine plus de 5 %, juste de quoi rentrer dans les frais de campagne.



Taux de résistance à Killian Mbappé : 99 %

Killian Mbappé n’a pas marqué lors des deux confrontations entre Guingamp et Monaco la saison dernière. À Louis-II lors de la première journée, il était titulaire, mais a dû sortir sur blessure, touché à la mâchoire lors d’un choc avec Kerbrat. Au retour, de peur sûrement de se retrouver encore face au Franco Baresi de la West Coast, il n’a fait qu’une courte apparition au Roudourou en sortie de banc. C’est évident : Mbappé craint l’EAG plus que l’inverse. S’il a les miquettes, on peut le comprendre : Kerbrat n’a jamais été aussi rayonnant (hashtag #Kerbrat2018) et son amant du rectangle vert Sorbon en a vu d’autres, des espoirs du football, du haut de ses 269 matchs de L1. Donnez-lui du Killian à l’heure du repas, il le cuisinera façon Yoann Gouffran, avec des petites pommes rissolées en accompagnement. À taaaaable !


Le quiz




Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 24 il y a 4 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger
À lire ensuite
La fiche du SCO Angers