Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // 33e journée
  4. // Course à la montée

La fête nationale

En Ligue 1, la course aux places européennes s'annonce relevée et devrait animer les deux dernières journées. En Ligue 2, si Troyes a assassiné tout suspense pour le titre, les places pour l'élite devraient également donner lieu à un beau combat. Mais c'est un feu d'artifice total en National avec deux chocs entre des équipes du top 5, chacune à la lutte pour le titre ou la remontée.

Modififié
Le championnat de National a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps, notamment grâce à la remontée du mythique Red Star en Ligue 2. Mais derrière la belle saison des Audoniens, ce sont plusieurs autres équipes qui se battent afin d'accrocher l'une des précieuses places pour le deuxième échelon national. Ainsi, le Paris FC, Bourg-Péronnas, Strasbourg et Luçon (classés dans l'ordre de la 2e à la 5e place du championnat) se tiennent en 6 points et peuvent encore rêver de montée. Et une semaine après l'inhabituel coup de projecteur sur le championnat de National dû au Red Star, le calendrier offre une nouvelle occasion de se plonger dans la troisième div'. Le PFC et Bourg-Péronnas peuvent mathématiquement encore prétendre au titre. Et mieux encore, ces quatre clubs s'affronteront ce vendredi soir dans un ordre hiérarchique parfait. Paris FC–Bourg-Péronnas et Luçon–Strasbourg. Oui, derrière ces noms de trajets de TER se cachent les chocs au sommet de cette haletante 33e journée de National.

L'alignement des planètes


Une affiche « quitte ou double » tout d'abord, entre Luçon (5e du classement) et le RC Strasbourg (4e). S'ils veulent continuer d'espérer voir la Ligue 2, les deux clubs n'ont qu'une seule option : gagner. Ce que ces deux équipes savent faire, elles qui sont sur une série de cinq victoires consécutives chacunes et qui affichent les deux meilleurs bilans de la phase retour du championnat. Luçon est même invaincu depuis 17 journées (11 victoires et 6 nuls), et l'entraîneur adjoint strasbourgeois, Sébastien Roi, a déclaré au quotidien L'Alsace que leur adversaire pratiquait « le meilleur football de National » .

Du côté du stade Charléty, le Paris FC (2e à 2 points du leader) accueillera l'équipe surprise de ce haut de classement, Bourg-Péronnas (3e). En cas de victoire, les Parisiens valideraient définitivement leur montée, et pourraient toujours espérer chiper le titre au voisin à l'étoile rouge. À Péronnas, dans les trois premiers sans interruption depuis décembre alors que le club pensait plutôt jouer le maintien au début de la saison, on se sent pousser des ailes. « Il faut se souvenir d'où l'on vient, même si ne pas obtenir la montée serait frustrant » annonce le coach, Hervé Della Magiore, au site foot-national.

Ancien champion et stades non homologués


Lors de la phase aller du championnat, Luçon et Strasbourg s'étaient quittés sur un score nul (1-1) qui n'arrangerait personne ce vendredi soir. Petit avantage pour les Luçonnais, lors de la 32e journée, les Alsaciens avaient peiné à s'imposer et avaient dû attendre la 89e minute et un penalty de Jérémy Blayac pour battre petitement Amiens 2 à 1. En outre, Luçon évoluera à domicile. Strasbourg, qui possède au stade de la Meinau la meilleure affluence du championnat (plus de 11 000 spectateurs de moyenne), sera donc privé d'une partie de son fidèle public. Triste pour un club qui évoluait encore en Ligue 1 en 2008, et qui est le seul de National à avoir déjà obtenu un titre de champion de France en première division (en 1979, avec Raymond Domenech en latéral gauche. Souvenirs, souvenirs).

La deuxième affiche, elle, devrait offrir un match offensif en raison de l'obligation de victoire, mais aussi car elle oppose la deuxième à la troisième meilleure attaque du championnat. Bourg-Péronnas a également eu la bonne idée de se faire prêter Pape Sané. L'attaquant sénégalais est aujourd'hui seul leader du classement des buteurs avec 21 réalisations, et a affirmé sans peur être « prêt pour la Ligue 2 » dans les colonnes de France Football. Des Péronnassiens aux ambitions non dissimulées qui, leur stade municipal n'étant pas aux normes pour la Ligue 2, cherchent déjà une solution pour pouvoir évoluer la saison prochaine dans la division supérieure.

La ligue des aventuriers


Le Red Star dispose lui d'un calendrier plus clément, et jouera à l'extérieur contre Fréjus-Saint-Raphaël (7e), qui n'a plus d'intérêts au classement. Lors de la dernière journée, toutes ces équipes joueront contre des clubs de milieu ou de bas de tableau, rendant d'autant plus importants les résultats de ce vendredi soir. Le National est ce championnat d'équipes dont on entend parler seulement lorsque l'une d'elles se permet une aventure en Coupe de France. Ce vendredi, il réussira à rendre sexy des matchs dans lesquels jouent des clubs de villes de moins de 10 000 habitants.

T.G.I.F.


Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions