1. //
  2. // Sankt-Pauli

La fête à Sankt-Pauli

Modififié
0 15
Il y a un peu plus de dix ans, le 27 novembre 2001, le Bayern Munich gagnait la Coupe Intercontinentale face à Boca Juniors, Samuel Kuffour était élu homme du match et repartait avec la Toyota qui lui était promise.

Quelques semaines plus tard, le 6 février 2002, le FC Sankt-Pauli s’imposait face au grand Bayern sur le score de 2-1 dans son Millerntor. L’occasion pour le club gauchiste de sortir des t-shirts avec l’inscription « Weltpokalsiegerbesieger » , soit « vainqueur du vainqueur de la Coupe Intercontinentale » .

Hier soir, on fêtait les dix ans de cette fameuse victoire. Pour cela, le « Kiezclub » avait décidé d’organiser une jolie fête. Initialement, il devait y avoir une retransmission du match légendaire au stade, mais il faisait trop froid.

Alors on a fait ça dans un bar à côté. La prévente coûtait 6,02 euros (7 euros sur place), et les fans devaient s’habiller exactement comme il y a dix ans. La bière et les saucisses coûtaient à nouveau le même prix qu’il y a dix ans, autrement dit que dalle, et il était interdit de se ramener avec le t-shirt « Weltpokalsiegerbesieger » , celui-ci ayant été imprimé après la rencontre.

Des tarés. Mais de bons tarés. AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sankt-Pauli est un vrai club de fou... A quand la signature de Balotelli???
Nan nan, Balotelli il est beaucoup (mais beaucoup) trop hype et fashion freak pour Sankt-Pauli.

(Il est pas rebelle, il n'a pas de conscience politique, je suis sûr qu'il boit même pas de bière,... il est juste benêt).
J'adore. Ca, c'est un club avec une âme, ça se sent chaque fois que vous écrivez sur eux.
Je pense pas que tous les joueurs de Sankt-Pauli aient une grosse conscience politique !

Après, cela dit, quand un joueur signe là-bas, il le fait aussi en connaissance de cause.
@bunk
Sankt-Pauli est encore plus "branché" que ta soirée étudiante à République.
Club de gauche, si on veut, mais déserté par les punks et les ouvriers.
@tonton
c'est vrai que StPauli change...
parce qu'être "alternatif" attire toute sorte de suiveur de modes et autre branchouilloux qui se croient "cools" et "rebelles" et bouffent grave du marketing reducteur, ce qui est risible parce que justement ils se croient "cools" et "rebelles" etc... .
Mais StPauli essaye de conserver son authenticité, c'est difficile et peut-être à un moment donné impossible d'être reellement honnete quand on a pleine conscience que ses propres caracteristiques attirent et donc generent differents pouvoirs...

Donc à StPauli se cotoient des branchouilloux (dont un certain nombre de "touristes" attirés par les reportages comme celui-ci sur le club) et quelques originels (qui souvent veulent moins de "pub" autour de leur club et même qu'il reste en 2ème BL voire descende...).

Et puis, il me semble que "le club de gauche" avait quelques skins dans ses supporters il y a qques annees. Ou j'ai du le rever, suis pas sur...
Tu as raison @bunk, une forme d'authenticité, voire de cohérence, demeure. Reste à savoir à qui appartient un club de football, par qui ses valeurs supposées peuvent être revendiquées, dans quelle mesure on crée sa propre légitimité de supporter, etc. Il me semble simplement que Pauli représente justement le club "branché" par excellence et que les initiatives telles que celle du T-Sheart ou de la fête correspondent aussi à de véritables stratégies marketing ciblant, avec succès, le hipster. Ce qui, dans la ville la plus riche d'Europe, fait sens.
Huuu??? Tonton, t'arrives presque à faire dire à Bunk ce qu'il n'a pas dit, mais bon...

Parler d'un club branché à la stratégie marketing visant les hipsters, pour le peu que j'en sais, ça serait tout de même énoooorme! Ou alors Sankt Pauli a bien changé : pour ce que j'en ai entendu dire, c'est un "club de gauche", avec beaucoup de supporters antifa, y compris des skins dans ces derniers -inutile d'aller plus loin en ce qui les concerne vu le raccourci qu'il me semble avoir lu-. Il me semble d'ailleurs que parmi les touristes qui se rendent à Sankt Pauli pour les matches, il y a beaucoup d'antifas d'autres clubs, d'autres championnats, d'autres gauchistes quoi, et plutôt rasés que hipsters ce me semble.

Bref, sans vraiment suivre ce club, je crois que vous êtes un peu à côté, même si Bunk est à mon humble avis plus proche de la réalité (bien entendu, ma naïveté ne me fera pas croire que les mecs de Sankt Pauli ne font pas de marketing, mais bon, s'il faut être un hipster au nouveau sens du terme pour avoir la nostalgie d'une époque, alors...).
@Hem69
je me suis mal exprimé sur les skins, je voulais dire : "il me semble qu'il y a qques années il y avait des skins d'extreme-droite parmi les fans de Pauli". Pas des antifa quoi.

Parce que, arrete moi si je me trompe, Pauli était (est) un club rebelle et attirant tout un tas de rebelles mais pas forcement toujours été un club antifa et aux supporters tous marqués gauche radicale. Je pense que c'est une lecture tronquée de la réalité...
tokouille Niveau : DHR
Pourtant le club et ses supporters sont réputés pour avoir toujours mis un point d'orgue à lutter contre l'extrême droite.

L'origine vient, je pense, du fait que Sankt-Pauli borde le port de HH et qu'au début du XXe siecle, c'est souvent là qu'émergeaient les mouvements bolchéviques, donc d'extrême gauche.
Evidemment, pour survivre, ils ont dû se mettre au marketing puisque tous les autres le faisaient. Ca n'empêche, ça reste et restera le club le plus alternatif, ou du moins, le moins conventionel en Allemagne.

ps à Ali Farhat: tous les bars du quartier y ont participé ou seulement ceux de la Reeperbahn ou ceux de 'Schanze ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 15