Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Sankt-Pauli

La fête à Sankt-Pauli

Modififié
Il y a un peu plus de dix ans, le 27 novembre 2001, le Bayern Munich gagnait la Coupe Intercontinentale face à Boca Juniors, Samuel Kuffour était élu homme du match et repartait avec la Toyota qui lui était promise.

Quelques semaines plus tard, le 6 février 2002, le FC Sankt-Pauli s’imposait face au grand Bayern sur le score de 2-1 dans son Millerntor. L’occasion pour le club gauchiste de sortir des t-shirts avec l’inscription « Weltpokalsiegerbesieger » , soit « vainqueur du vainqueur de la Coupe Intercontinentale » .

Hier soir, on fêtait les dix ans de cette fameuse victoire. Pour cela, le « Kiezclub » avait décidé d’organiser une jolie fête. Initialement, il devait y avoir une retransmission du match légendaire au stade, mais il faisait trop froid.

Alors on a fait ça dans un bar à côté. La prévente coûtait 6,02 euros (7 euros sur place), et les fans devaient s’habiller exactement comme il y a dix ans. La bière et les saucisses coûtaient à nouveau le même prix qu’il y a dix ans, autrement dit que dalle, et il était interdit de se ramener avec le t-shirt « Weltpokalsiegerbesieger » , celui-ci ayant été imprimé après la rencontre.


Des tarés. Mais de bons tarés. AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE