La Femme : « On a vu surfer Lizarazu, il se démerde »

En terrassant Lyon, la Real Sociedad s'est offert une petite hype et pas seulement chez les haters de Jean-Michel Aulas. À tel point qu'on se demande pourquoi on joue bien mieux au foot du côté espagnol du Pays basque alors que côté français, ce n'est folichon. « La Femme » , collectif monté par des Biarrots et très en vue cet été, tente de répondre.

16 5
Sacha, avant de passer derrière les claviers, tu as joué au foot étant môme...
Sacha : Je ne suis pas le seul. Sam (bassiste, ndlr) est de Marseille, donc il en a fait là-bas, forcément. Sans être à fond, il suit le truc, c'est naturel. Moi, en fait, j'en ai fait qu'un an, quand j'étais tout petit à Biarritz. Normalement, on doit faire du rugby, mais moi, j'ai fait du foot, je voulais tout essayer. C'était à l'époque de la Coupe du monde 98. Tout le monde ne jurait plus que par le foot. Je regardais ça à la télé, surtout les matchs de l'après-midi, quand il faisait trop chaud pour sortir. Pour la finale, j'ai le souvenir d'être chez mon oncle... et d'être privé du match. J'entendais les voisins gueuler, ça m'avait frustré. Je me suis dit : « Il faut faire du foot, faut que je les joue, ces finales. »

Et alors ?
Sacha : Ça m'a vite gavé de devoir me lever à 7 heures du matin le week-end pour faire des tournois à Pétahouchnok ! Le surf, au moins, tu y vas quand tu veux. Après, un match entre potes de temps en temps, ça fait toujours plaisir. C'est un peu notre esprit, d'ailleurs, dans le groupe. On sait que seul, on ne gagne pas. Alors certains peuvent permuter et jouer à plusieurs postes. Et à la fin du concert, l'adrénaline redescend pour la troisième mi-temps. Bon, par contre, on n'a pas d'adversaires sur scène.
Noé (batterie) : Et parfois, on oublie aussi qu'il faut marquer.
Marlon (guitare) : En fait, La Femme, sur scène, c'est plus comme du ping-pong en free space. Une discipline avec pas trop de règles et peu de traditions.

Comment expliquer que du côté espagnol du Pays basque, ça joue vachement au foot, et que ça ne soit pas trop le cas à Biarritz ?
Noé : Parce qu'à Biarritz, on joue au rugby. Ça, c'est un sport d'hommes.
Marlon : Non à Biarritz, ça joue au foot. Mais les gens sont plus dans la déconne. Moi, par exemple, je me souviens d'un match que j'ai disputé dans le seul but d'attendre le moment où tout le monde allait être à fond pour subtiliser la balle et aller m'enfermer dans les chiottes avec. Tous les autres avaient la rage. Forcément, dans cette ambiance-là, personne ne peut faire carrière.
Sacha : Le football, c'est le sport le plus connu. Même au fin fond de la Tchétchénie, tu verras des mecs avec un ballon. Mais dans le Sud-Ouest, c'est plutôt rugby et surf, tu le vois avec la réponse de Noé. Au Pays basque, il y a un côté chauvin aussi. Dès que tu dépasses les frontières de la région, c'est comme si tu étais chez les Ch'tis. En plus, en Espagne, il y a une culture du football proche du Brésil. Pas vraiment le cas de la France...

Valbuena vient d'acheter un camping dans le Sud-Ouest. Il va peut-être vous demander de faire un featuring sur le prochain album, histoire de se rapprocher encore plus de sa région natale...
Sacha : On est preneurs. Regarde Lizarazu. Je l'ai vu surfer à Biarritz, il se démerde, ce n'est pas seulement pour faire le malin à la télé en disant : «  Ouais, je monte sur une planche. » C'est la preuve de ce que l'on disait tout à l'heure. Apparemment, le rugby, c'est la convivialité, la troisième mi-temps ... Sauf qu'à Biarritz, il existe une vraie rivalité entre rugby et surf. Mais pas avec les footeux, qui sont plus ouverts.

Au fait, pourquoi La Femme ?
Sacha : On ne sait pas trop. On cherchait un nom de groupe, on voulait un truc cool, original et qui sonne bien. C'est venu comme ça, c'était fédérateur. Les autres trucs étaient trop compliqués. Enfin, quand on dit fédérateur, on ne se serait pas appelé « le football » pour autant, hein! Quand je dis La femme, je suis sûr que ça te donne plus envie qu'un ballon.

Youtube


Propos recueillis par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Très bon groupe... Bon dans l'interview, il dit on ne joue pas perso à La Femme... sauf que leur femme dans le groupe ben elle est infidèle un peu quand même nan?
http://www.youtube.com/watch?v=2mS2JAthusA
Je me répète et reposte le lien de la rencontre entre Agoria et Gourcuff, dans un article plus à-propos. Un joueur de foot qui écoute de la musique de qualité, ça court pas les rues quand même.

http://www.tsugi.fr/magazines/2013/09/1 … micile-920
"Moi, par exemple, je me souviens d'un match que j'ai disputé dans le seul but d'attendre le moment où tout le monde allait être à fond pour subtiliser la balle et aller m'enfermer dans les chiottes avec."

La perle de l'interview, sans conteste.
Sinon, je connais pas le groupe, et après écoute du morceau choisi, je le retiendrais vraiment pas...
cimer sofoot pour la découverte !

http://www.youtube.com/watch?v=3y_nP8GGGdY

j'adore le nom et c'est très bon tout ça (et dire que depuis Magma j'avais oublié qu'il existait de la musique française audible...^^)
Enorme claque à Rock en Seine. Je ne les connaissais pas du tout.
Vivement samedi à Scopitone :D
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
16 5