Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

La Femme : « On a vu surfer Lizarazu, il se démerde »

En terrassant Lyon, la Real Sociedad s'est offert une petite hype et pas seulement chez les haters de Jean-Michel Aulas. À tel point qu'on se demande pourquoi on joue bien mieux au foot du côté espagnol du Pays basque alors que côté français, ce n'est folichon. « La Femme » , collectif monté par des Biarrots et très en vue cet été, tente de répondre.

Modififié
Sacha, avant de passer derrière les claviers, tu as joué au foot étant môme...
Sacha : Je ne suis pas le seul. Sam (bassiste, ndlr) est de Marseille, donc il en a fait là-bas, forcément. Sans être à fond, il suit le truc, c'est naturel. Moi, en fait, j'en ai fait qu'un an, quand j'étais tout petit à Biarritz. Normalement, on doit faire du rugby, mais moi, j'ai fait du foot, je voulais tout essayer. C'était à l'époque de la Coupe du monde 98. Tout le monde ne jurait plus que par le foot. Je regardais ça à la télé, surtout les matchs de l'après-midi, quand il faisait trop chaud pour sortir. Pour la finale, j'ai le souvenir d'être chez mon oncle... et d'être privé du match. J'entendais les voisins gueuler, ça m'avait frustré. Je me suis dit : « Il faut faire du foot, faut que je les joue, ces finales. »

Et alors ?
Sacha : Ça m'a vite gavé de devoir me lever à 7 heures du matin le week-end pour faire des tournois à Pétahouchnok ! Le surf, au moins, tu y vas quand tu veux. Après, un match entre potes de temps en temps, ça fait toujours plaisir. C'est un peu notre esprit, d'ailleurs, dans le groupe. On sait que seul, on ne gagne pas. Alors certains peuvent permuter et jouer à plusieurs postes. Et à la fin du concert, l'adrénaline redescend pour la troisième mi-temps. Bon, par contre, on n'a pas d'adversaires sur scène.
Noé (batterie) : Et parfois, on oublie aussi qu'il faut marquer.
Marlon (guitare) : En fait, La Femme, sur scène, c'est plus comme du ping-pong en free space. Une discipline avec pas trop de règles et peu de traditions.

Comment expliquer que du côté espagnol du Pays basque, ça joue vachement au foot, et que ça ne soit pas trop le cas à Biarritz ?
Noé : Parce qu'à Biarritz, on joue au rugby. Ça, c'est un sport d'hommes.
Marlon : Non à Biarritz, ça joue au foot. Mais les gens sont plus dans la déconne. Moi, par exemple, je me souviens d'un match que j'ai disputé dans le seul but d'attendre le moment où tout le monde allait être à fond pour subtiliser la balle et aller m'enfermer dans les chiottes avec. Tous les autres avaient la rage. Forcément, dans cette ambiance-là, personne ne peut faire carrière.
Sacha : Le football, c'est le sport le plus connu. Même au fin fond de la Tchétchénie, tu verras des mecs avec un ballon. Mais dans le Sud-Ouest, c'est plutôt rugby et surf, tu le vois avec la réponse de Noé. Au Pays basque, il y a un côté chauvin aussi. Dès que tu dépasses les frontières de la région, c'est comme si tu étais chez les Ch'tis. En plus, en Espagne, il y a une culture du football proche du Brésil. Pas vraiment le cas de la France...

Valbuena vient d'acheter un camping dans le Sud-Ouest. Il va peut-être vous demander de faire un featuring sur le prochain album, histoire de se rapprocher encore plus de sa région natale...
Sacha : On est preneurs. Regarde Lizarazu. Je l'ai vu surfer à Biarritz, il se démerde, ce n'est pas seulement pour faire le malin à la télé en disant : «  Ouais, je monte sur une planche. » C'est la preuve de ce que l'on disait tout à l'heure. Apparemment, le rugby, c'est la convivialité, la troisième mi-temps ... Sauf qu'à Biarritz, il existe une vraie rivalité entre rugby et surf. Mais pas avec les footeux, qui sont plus ouverts.

Au fait, pourquoi La Femme ?
Sacha : On ne sait pas trop. On cherchait un nom de groupe, on voulait un truc cool, original et qui sonne bien. C'est venu comme ça, c'était fédérateur. Les autres trucs étaient trop compliqués. Enfin, quand on dit fédérateur, on ne se serait pas appelé « le football » pour autant, hein! Quand je dis La femme, je suis sûr que ça te donne plus envie qu'un ballon.

Vidéo


Propos recueillis par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68