En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

La Fédération espagnole de football demande la démission de son président

Modififié
Nuit de crise hier pour le football espagnol.

Le conseil de direction de la RFEF (Real Federación Española de Fútbol) s’est réuni tard dans la nuit à la suite des accusations de malversations visant plusieurs de ses hauts dirigeants, dont son président Ángel María Villar. Ce dernier aurait mis en place une structure lui permettant de détourner des fonds à son profit. Le conseil de direction a émis tard dans la nuit un communiqué officiel témoignant de l’accord trouvé sur les mesures à prendre pour répondre à la crise rencontrée au sein de la Fédération espagnole de football.

Tout d’abord, Juan Luis Larrea, qui assure l’intérim depuis que le Conseil supérieur des sports (CSD) a suspendu Villar de sa présidence, a été confirmé dans ses fonctions. Le communiqué assure de facto du bon fonctionnement de la RFEF et de ses organes, appuyant ainsi Monsieur Larrea dans ses fonctions de président. D’autre part, le conseil exécutif transmet à Villar, présent lors de la réunion de cette nuit, son absolue nécessité de présenter sa démission, et ce, dans les plus brefs délais. Cela donnerait alors lieu à de nouvelles élections déterminant l’identité du futur président de la Fédération espagnole de football. Le comité exécutif réitère cependant sa volonté que la présomption d’innocence s'applique à toutes les personnes soupçonnées, et exprime son entière collaboration avec la justice pour contribuer à la bonne réalisation de l’enquête. Par ailleurs, il faut également ajouter que les représentants du football professionnel espagnol avec la LFP et le foot amateur avec les différentes fédérations des communautés autonomes étaient également présents lors de cette réunion, témoignant de l’unité du football espagnol autour de cette décision.


Cette affaire, qui a débuté le 18 juillet dernier avec l’arrestation de Villar, constitue un véritable séisme pour la Fédération espagnole de football, qui avait compté sur ce même président depuis son élection en 1988. LG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:35 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3 Hier à 23:25 Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement Hier à 23:23 Suivez SoFoot.com sur Facebook jeudi 15 février 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 2
Hier à 21:45 Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 15 février Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2 jeudi 15 février L'étrange penalty de Cristiano Ronaldo 59
À lire ensuite
La LFP répond à Tebas