Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Éliminatoires CM 2014
  2. //
  3. //

La famille Tehau se met en quatre

De l’autre côté du globe, Tahiti, île de la Polynésie française, dispute actuellement les éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Bon dernier de sa poule, l’équipe compte pourtant dans ses rangs une sacrée particularité : quatre membres de la même famille.

Modififié
C’était le 1er juin dernier. Lors d’un match de qualification de la zone Océanie, Tahiti écrase les Samoa, 10-1. En regardant le tableau d’affichage, on croit à une blague. Ou à la berlue. « 8’ Tehau, 17’ Tehau, 19’ Tehau, 38’ Tehau, 54’ Tehau, 60’ Chong Hue, 78’ Tehau, 83’ Tehau, 84’ Tehau, 85’ Tehau » . Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? Un joueur aurait claqué un nonuplé pour un match de qualif ? Pas du tout. Derrière le nom Tehau se cache en réalité quatre membres de la même famille. Trois frangins et leur cousin. Il y a l’aîné, Jonathan, auteur d’un doublé, les jumeaux Lorenzo et Alvin, 23 ans, respectivement auteur de quatre et deux buts, et donc le petit cousin, Teaonui, 20 ans, qui a planté lui aussi son petit but. Et comme les parents Tehau ont bien fait les choses : Jonathan est défenseur, Lorenzo et Alvin milieux de terrain et Teaonui attaquant. Il ne manque plus qu’un gardien et on peut faire une équipe de foot à cinq. Bref. La famille Tehau a réalisé là un exploit inédit dans l’histoire du football. Jamais quatre personnes de la même famille n’avaient marqué dans le même match, qui plus est lors d’un match officiel, et doublement qui plus est sous le maillot de l’équipe nationale. Un coup à vous faire passer les frères De Boer, Laudrup, Koeman et Ayew pour des petits joueurs. Et même les trois frangins Dalmat, tiens. Coup de projecteur sur cette fratrie improbable, qui, dans quelques mois, ira se frotter à l'Espagne et au Brésil. Si si.

Alvin et les Chipmunks

À la base, si les frères Tehau ont commencé à faire du football et non pas du taekwondo, comme leurs parents l’auraient souhaité, ce n’est pas forcément par passion, mais plutôt par commodité. De fait, le club de foot de leur ville, l’AS Tefana, se trouve juste à côté de leur lieu d’habitation et de leur école. Du coup, ce sera le foot. Tour à tour, les quatre gamins débutent avec le maillot de l’AS Tefana, mais ils ne suivent pas la même voie. L’aîné, Jonathan, se tire au Tamarii Faa’a, avec trois « a » , Lorenzo et Alvin deviennent les piliers de l’AS Tefana et le petit cousin Teaonui, que le reste de sa famille surnomme « filou » , part faire ses armes à l’AS Venus Mahina. Mais cet été, Jonathan rentre au bercail et rejoint les jumeaux dans son club de formation. Un peu comme si les trois frangins étaient inséparables. « Nous formons une unité au sein de l’équipe et je crois que c’est bénéfique pour tout le monde » , explique Alvin lors d’une interview au site officiel de la FIFA. Et cette unité familiale se poursuit donc en équipe nationale.


Lors des premières phases éliminatoires de la zone Océanie de la Coupe du monde 2014, les quatre Tehau ont littéralement explosé les statistiques, en plantant 14 buts en 3 matchs (!), permettant ainsi à Tahiti de terminer premier de sa poule et de se qualifier pour le tour suivant. Tahiti a ensuite réalisé un exploit sans précédent : remporter la Coupe d’Océanie des nations, en battant en finale la Nouvelle-Calédonie. 39 ans que cette Coupe était trustée par l’Australie et la Nouvelle-Zélande… Résultat : les Toa Aito iront se frotter au Brésil et à l’Espagne, dans quelques mois, à l’occasion de la Coupe des confédérations 2013. Un rendez-vous incroyable pour les frères Tehau, qui pourront ainsi croiser la route de certaines de leurs idoles, comme Xavi ou Iniesta. « Même si Barcelone n’a pas gagné le championnat l’an dernier, Messi est clairement le meilleur joueur du monde » , ajoute Alvin. Et même pas Marama Vahirua ?

Dernier espoir en Nouvelle-Zélande

Une question peut néanmoins se poser. Comment gérer la relation avec ses frères et cousins au sein d’une même équipe ? Jonathan tente de donner un semblant d’explication. « Ce qui se passe dans la vie de tous les jours n’a pas à s’immiscer dans le football » , assure-t-il. Lorenzo, lui, préfère mettre en avant le côté « unité » de la famille. « On est toujours là pour la famille, mais on ne va pas réagir de manière négative, l’arbitre est là pour s’occuper de ça. Je suis content de jouer avec eux, il nous a fallu longtemps pour être réunis dans une même équipe » , détaille le milieu de terrain. Mardi, à 8h35 du matin heure métropolitaine, les frères Tehau et leurs coéquipiers de Tahiti se déplaceront en Nouvelle-Zélande, pour tenter d’entretenir un mince espoir de qualification à la Coupe du monde 2014. En effet, lors des trois premiers matchs du troisième tour de qualification, Tahiti a concédé trois défaites et aucun Tehau n’est parvenu à marquer le moindre but. Il y en a bien un sur les quatre qui va finir par planter son petit but, merde !

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 45 minutes Le but exceptionnel d'un joueur de Portland en MLS 1 il y a 1 heure Fulham de retour en Premier League 9
Hier à 16:26 Platini non poursuivi, « un signe positif » pour Blatter 7
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:09 Michel Platini non poursuivi par la justice suisse 20 vendredi 25 mai Le fair-play financier renforcé 20