Rétro - Ce jour-là - 19 novembre 1969

Par Marcelo Assaf

La face cachée du 1000e but de Pelé

Le 19 novembre 1969, le roi Pelé inscrivait le 1000e but de sa carrière. Un but concédé par le gardien argentin, Edgardo Andrada. La victime d'O Rei sera accusée bien après son retrait des terrains d'avoir effectué des basses œuvres pour la junte militaire.

Note
8 votes
8 votes pour une note moyenne de 3.63/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Edgardo Andrada
Edgardo Andrada
Le 19 novembre est le jour national du drapeau brésilien. C'est aussi l'anniversaire de la maman de Pelé. Une date idéale pour qu'O Rei marque à nouveau l'histoire du football. Ce jour de 1969, 80 000 personnes bravent la pluie dans l'espoir de voir Pelé franchir la mythique barre des 1000 buts. La rencontre entre Vasco de Gama et Santos se déroule au Maracanã. Bien décidés à contrarier l'idole, les Cariocas finissent par le rendre nerveux. « Tu ne marqueras pas aujourd'hui » susurrent-ils à son oreille. À la 78e minute, Santos obtient toutefois un pénalty. Auparavant, O Rei avait frappé sur la barre, et un défenseur du Vasco avait semblé préférer marquer contre son camp plutôt que de laisser Pelé entrer dans la légende.

Au moment d'exécuter la peine maximale, Pelé se remémore la stratégie de Didi. L'idole de Botafogo affectionnait de marquer un coup d'arrêt, avant de frapper, pour mieux anticiper le mouvement du gardien. En appliquant cette formule, le référent de Santos trompe le gardien argentin, Edgardo Norberto Andrada, et inscrit son 1000e but. Pelé court vers les filets, saisit le ballon, l'embrasse, et la pelouse est envahie. Le match est interrompu vingt minutes, le temps de fêter l'évènement comme il se doit. O Rei enfile un maillot célébrant son 1000e but et effectue un tour d'honneur. Edgardo Andrada a tout le temps de penser qu'on ne cessera de lui rappeler ce moment jusqu'à ce que sa vie sente le sapin. Ses amis, les amateurs de football qu'il croisera et les journalistes...

Junte militaire et enlèvement

Si la presse se penche à nouveau sur le cas de ce gardien international, la raison n'a toutefois rien à voir avec ce pénalty. En 1997, une plainte l'identifie comme un ex-agent de l'armée, sous le sanglant régime de la junte militaire (1976-1983). Parmi les crimes qui lui sont reprochés, l'enlèvement et la mort d'Osvaldo Cambiasso et d'Eduardo Pereyra, membres du groupe péroniste « Montonero ». Les faits remontent à 1983. Le gardien international (20 capes) avait pris sa retraite depuis un an. Mais selon ses accusateurs, il effectuait déjà de basses œuvres pour le régime dictatorial depuis son retour en Argentine, en 1977, sous les couleurs de Colon. Au moment où les premières suspicions commencent à escorter ses journées, Andrada travaille comme coordinateur au centre de formation de Rosario Central, club pour lequel il avait joué de 1960 à 1969, et dont il est une idole.

Il faudra attendre 2011 pour que l'ex-gardien renonce à ses fonctions au sein de son club de cœur. Andrada, qui a toujours nié avoir travaillé au service de la dictature, vient alors d'être officiellement accusé par la justice de son pays. Le 3 février 2012, Andrada échappe finalement à un procès, « faute de preuves ». Parmi ses co-accusés figuraient notamment l'ancien dictateur Reynaldo Bignone (1982-1983). À Rosario, où l'on a appliqué avec rigidité le principe de présomption d'innocence, ce qui faisait grincer des dents au sein du club, on avait promis que l'on ferait disparaître toute trace du passage d'Andrade, s'il était reconnu coupable. Mais pour le moment, malgré les moult suspicions qui l'entourent, il n'est officiellement coupable que d'avoir encaissé le 1000e but de Pelé...

Par Marcelo Assaf


 





Votre compte sur SOFOOT.com

7 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Yomey le 19/11/2012 à 21:49
      

    "La face cachée du 100ème but de Pelé"

    Il manque un zéro dans le titre non ?

  • Message posté par virgyxx le 19/11/2012 à 22:20
      

    vu tous les buts que s'est inventés Pelé vous auriez pu laisse l'ancien titre "le 100ème but.."

  • Message posté par Le prince des ténèbres le 19/11/2012 à 23:21
      

    Virgyxx,

    +1 !

  • Message posté par batinas le 20/11/2012 à 00:30
      

    Pelé est tout de même le mec qui comptabilise ses buts en matchs amicaux (en club), mais qui ne pense pas à le mentionner dès qu'il fait référence à son record!
    Sur sa période à Santos, ça fait tout de même 444 buts à retirer et 27 au Cosmos...
    Au moins, on ne pourra pas lui enlever le fait qu'il est et restera sûrement le meilleur buteur de matchs amicaux de l'histoire du football!

    Mais finalement, peut être qu'un illustre inconnu jouant professionnel au Cambodge a planté plus de buts que lui en amical?


  • Message posté par VicZo le 20/11/2012 à 00:33
      

    Pelé est né le 23 Octobre

  • Message posté par bakarocco le 20/11/2012 à 09:43
      

    Merci Sofoot pour cette anecdote Sofootienne.
    Laissez les rumeurs de transfert à la con* aux autres sites.

  • Message posté par Simpson009 le 20/11/2012 à 17:29
      

    Messi est de loin meilleur que Pelé.


7 réactions :
Poster un commentaire