La fable de Bologne

0 0
Alberto Malesani est un homme heureux. Il y a quelques semaines, on ne donnait pas cher de la survie de Bologne en Serie A. Tout proche de la faillite, pénalisée d'un point au classement, le club était au bord du précipice.



Mais le coach a toujours cru en son équipe, et a su remotiver ses troupes même quand la situation était désespérée. Résultat, après sa victoire hier face à Bari (2-0), Bologne apparaît pour la première fois de la saison dans la première moitié de tableau. « C'est le fruit d'un travail de groupe qui s'est uni face à l'adversité. Les joueurs me considèrent comme leur père. Ensemble, nous faisons de belles choses. Ce n'était pas facile de changer radicalement l'effectif, de devoir insérer des jeunes et cinq ou six "anciens". Et pourtant, ce qui est né, c'est une belle fable » a déclaré Malesani sur Radio anch'io sport. Entraîneur idéaliste, il aime pouvoir miser sur le cœur de ses joueurs. Et ça paye.



Bologne construit également son maintien avec les buts de Marco Di Vaio, 34 ans. L'ancien de Monaco marque quasiment à chaque match. « Il est la preuve vivante qu'un athlète qui s'entraîne bien peut avoir un très haut niveau malgré l'âge » a commenté l'entraîneur.



Il faudra continuer à bien s'entraîner. Lors des trois prochains tours, Bologne affrontera l'Inter, la Lazio et l'AS Rome. Une prière pour Saint-Di Vaio?


EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
"Je serai ton numéro 1 !"
0 0