En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

La « dernière goutte de sang » du Honduras

Modififié
On vit ensemble, on meurt ensemble.

Le Honduras, premier adversaire de la France dans le groupe E de la Coupe du monde avec la Suisse et l'Équateur, donnera tout malgré le nombre important de blessés dans son effectif. Trois joueurs majeurs manqueront en effet le Mondial. Touchés respectivement à la cuisse, à l'ischio-jambier et au mollet, Arnold Peralta, Luis Garrido et Boniek Garcia seront absents.

Cependant, cela n'entame pas la détermination du sélectionneur Luis Fernando Suárez. « Une chose est complètement sûre : même si on devait perdre nos trois matchs, les joueurs honduriens vont tout donner, jusqu'à la dernière goutte de leur sang dans ces rencontres, a déclaré mercredi le sélectionneur en marge du stage de préparation de son équipe à Washington. Cela serait une expérience plus que positive d'aller plus loin que les 8es de finale et de continuer à gagner des matchs, même si les gens pensent que c'est un peu naïf de penser comme cela. »


Il reste tout de même lucide, puisqu'il a admis qu' « être éliminé serait logique » . CK
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
il y a 11 heures Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs