La dernière équipe-type du dimanche

On ne va pas se mentir, entre le sacre fou de Manchester City, les 100 points du Real Madrid, le but d'Ait Fana, le doublé du Borussia Dortmund et les adieux de Del Piero, Inzaghi et Nesta, on vient de vivre là le dimanche le plus dingue de la saison. Putain, c'est déjà fini.

Modififié
0 18
Sur le banc
Balotelli

Balotelli

« Mario ne jouera plus avec Manchester City cette saison. C'est fini. » Roberto Mancini n’avait pas précisé que cette citation était sujette à une astérisque : *sauf si nous sommes menés 2-1 à la 90e minute lors de la dernière journée.

Hooper

Hooper

Pendant que City s’offre le sacre le plus fou de la saison, lui inscrit un quintuplé lors de la dernière journée du championnat écossais. Dommage, tout le monde s’en tape.

Jourdren

Jourdren

Après le désormais célèbre « Va te jeter à la mer ! » , voilà la version sensible du portier montpelliérain, incapable de répondre aux questions de Paga à cause d'un trop plein d'émotions. C'est beau.

Rondón

Rondón

La Ligue des champions, c'est pour Malaga. Le but décisif, c'est pour Rondón. L'appareil dentaire aussi, d'ailleurs.

Van
Wolfswinkel

Van Wolfswinkel

Même si son nom est très chiant à écrire et à prononcer, ce petit phénomène risque bien d'affoler les grands clubs cet été. Une révélation.

Helder
Postiga

Helder Postiga

Saragosse va aller en deuxième division. C'est écrit. Mais Postiga n'aime pas les choses déjà écrites. Deux buts dans les deux derniers matches, et Saragosse sera toujours là la saison prochaine. Obrigado!

Fülöp

Fülöp

Une sortie « Je la prends ou je la prends pas ? » pour offrir le premier but d’Arsenal, et une belle passe décisive pour Koscielny, qui permet aux Gunners d’assurer la troisième place. Et le pire, c’est qu’il n’est même pas Anglais.

Zambrotta

Zambrotta

Juste avant Cannes, c’était festival de larmes à la Scala del Calcio. Nommés pour la palme : Zambrotta, Van Bommel, Gattuso et Inzaghi. Mais l’ancien de la Juve et du Barça l’emporte haut la main.

Hummels

Hummels

L'esprit de famille. En plus de se payer un doublé Coupe-Championnat, le défenseur, buteur en finale contre le Bayern, a vengé son papa, viré il y a quelques semaines... du Bayern Munich. L'Oedipe à l'envers.

Danilo

Danilo

On a peu parlé de lui, mais ce Brésilien a réalisé une superbe saison à Udine pour ses débuts en Italie. Si l'Udinese s'est qualifiée pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, ce n'est pas seulement grâce à Di Natale. Si, si.

Pejčinović

Pejčinović

Il a marqué dans un but. Ca ne lui a pas plu. Il a marqué dans l’autre but. Ca lui a plu. C’est toujours un kiff, d’inscrire son nom des deux côtés du tableau d’affichage.

Özil

Özil

Deux gros yeux. Deux gros buts. Un gros record de points pour le Real Madrid. Et maintenant quoi ? Un gros Euro ?

Felipe
Melo

Felipe Melo

Chassé comme un pestiféré de Turin, le Brésilien s'est refait une santé en Turquie : un titre de champion obtenu ce week-end, et 12 buts marqués en championnat, soit plus que pendant ses trois saisons passées en Italie. Et comme la Juve est championne aussi, tout le monde est content.

Nene

Nene

La semaine dernière, aux micros de Canal, il se montrait sûr de son coup : « Oui, je crois bien que Paris va être champion » . Voilà un joueur qui se donne les moyens de transformer ses mots en actes. Ouais, mais c'était sans compter sur Aït-Fana...

Agüero

Agüero

Que s’est-il passé, dans sa tête, au moment où il élimine le dernier défenseur et qu’il se retrouve face au gardien ? A-t-il pensé aux 44 années d’attente depuis le dernier sacre de City ? Aux railleries des supporters de United si City avait laissé filer le titre ? À son beau-père ? À rien ? Peu importe. Il l’a mise au fond. Et a envoyé City au troisième ...

Falcao

Falcao

Cet homme est un sans cœur. Après avoir fait pleurer tous les joueurs de l’Athletic Bilbao mercredi soir, il envoie Villarreal en deuxième division. Et le pire, c’est qu’il a attendu la 88e minute pour le faire. Un monstre, dans tous les sens du terme.

Del
Piero

Del Piero

Non, mais sérieusement, le président Agnelli va annoncer que c’était une blague et que Alessandro reste encore cinq ans. Hein ? Hein, oui ?

Fülöp (West Bromwich) Une sortie « Je la prends ou je la prends pas ? » pour offrir le premier but d’Arsenal, et une belle passe décisive pour Koscielny, qui permet aux Gunners d’assurer la troisième place. Et le pire, c’est qu’il n’est même pas Anglais.

Zambrotta (Milan AC) Juste avant Cannes, c’était festival de larmes à la Scala del Calcio. Nommés pour la palme : Zambrotta, Van Bommel, Gattuso et Inzaghi. Mais l’ancien de la Juve et du Barça l’emporte haut la main.

Hummels (Borussia Dortmund) L'esprit de famille. En plus de se payer un doublé Coupe-Championnat, le défenseur, buteur en finale contre le Bayern, a vengé son papa, viré il y a quelques semaines... du Bayern Munich. L'Oedipe à l'envers.

Danilo (Udinese) On a peu parlé de lui, mais ce Brésilien a réalisé une superbe saison à Udine pour ses débuts en Italie. Si l'Udinese s'est qualifiée pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, ce n'est pas seulement grâce à Di Natale. Si, si.

Pejčinović (Nice) Il a marqué dans un but. Ca ne lui a pas plu. Il a marqué dans l’autre but. Ca lui a plu. C’est toujours un kiff, d’inscrire son nom des deux côtés du tableau d’affichage.

Özil (Real Madrid) Deux gros yeux. Deux gros buts. Un gros record de points pour le Real Madrid. Et maintenant quoi ? Un gros Euro ?

Felipe Melo (Galatasaray) Chassé comme un pestiféré de Turin, le Brésilien s'est refait une santé en Turquie : un titre de champion obtenu ce week-end, et 12 buts marqués en championnat, soit plus que pendant ses trois saisons passées en Italie. Et comme la Juve est championne aussi, tout le monde est content.

Nene (PSG) La semaine dernière, aux micros de Canal, il se montrait sûr de son coup : « Oui, je crois bien que Paris va être champion » . Voilà un joueur qui se donne les moyens de transformer ses mots en actes. Ouais, mais c'était sans compter sur Aït-Fana...

Agüero (Manchester City) Que s’est-il passé, dans sa tête, au moment où il élimine le dernier défenseur et qu’il se retrouve face au gardien ? A-t-il pensé aux 44 années d’attente depuis le dernier sacre de City ? Aux railleries des supporters de United si City avait laissé filer le titre ? À son beau-père ? À rien ? Peu importe. Il l’a mise au fond. Et a envoyé City au troisième ciel.

Falcao (Atlético Madrid) Cet homme est un sans cœur. Après avoir fait pleurer tous les joueurs de l’Athletic Bilbao mercredi soir, il envoie Villarreal en deuxième division. Et le pire, c’est qu’il a attendu la 88e minute pour le faire. Un monstre, dans tous les sens du terme.

Del Piero (Juventus) Non, mais sérieusement, le président Agnelli va annoncer que c’était une blague et que Alessandro reste encore cinq ans. Hein ? Hein, oui ?

Balotelli (Manchester City) « Mario ne jouera plus avec Manchester City cette saison. C'est fini. » Roberto Mancini n’avait pas précisé que cette citation était sujette à une astérisque : *sauf si nous sommes menés 2-1 à la 90e minute lors de la dernière journée.

Hooper (Celtic Glasgow) Pendant que City s’offre le sacre le plus fou de la saison, lui inscrit un quintuplé lors de la dernière journée du championnat écossais. Dommage, tout le monde s’en tape.

Jourdren (Montpellier) Après le désormais célèbre « Va te jeter à la mer ! » , voilà la version sensible du portier montpelliérain, incapable de répondre aux questions de Paga à cause d'un trop plein d'émotions. C'est beau.

Rondón (Malaga) La Ligue des champions, c'est pour Malaga. Le but décisif, c'est pour Rondón. L'appareil dentaire aussi, d'ailleurs.

Van Wolfswinkel (Sporting) Même si son nom est très chiant à écrire et à prononcer, ce petit phénomène risque bien d'affoler les grands clubs cet été. Une révélation.

Helder Postiga (Saragosse) Saragosse va aller en deuxième division. C'est écrit. Mais Postiga n'aime pas les choses déjà écrites. Deux buts dans les deux derniers matches, et Saragosse sera toujours là la saison prochaine. Obrigado!

Guy Roux (Vintage Auxerre) Ce soir, il est un homme seul. Courage, Guy, courage.



Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'aurai bien vu cette chaudasse de Paganelli sur le banc en spécialiste de la cravate de notaire.
dede62137 Niveau : DHR
en tant que lensois, guy roux je lui pisse au cul! C'est dommage pour un club comme auxerre mais pour lui... rien à foutre
LeisureSuitLaurent Niveau : Loisir
Vous parlez de Nene et d'Aït Fana, mais pas de Menez et Giroud qui ont fait tout le boulot pour qu'ils puissent marquer. Le football est un sport co, ne l'oublions pas. Arrêtons de donner aux buteurs plus d'attention qu'ils ne le méritent.
rossonerii Niveau : DHR
franchement PIPPO vous auriez pu le mettre aussi.
Note : 1
Pippo même au but il a sa place ici ! ;)
Ouais, je me dis la même chose pour Del Piero depuis hier. Ca semble perdu, mais j'y crois encore, ça serait tellement beau de le revoir avec ce maillot bianconero...
waynerooney Niveau : CFA
Pfff quelle tawelle ce Mancini, il se chiait dessus au point de faire rentrer Balotelli et de se couvrir de ridicule par rapport à sa déclaration. Aucune parole ces ritals..
Mancini avait dit ça parce qu'il pensait que Balotelli serait suspendu jusqu'à la fin de la saison. Il est rentré et a été décisif, coaching gagnant, City est champion, il doit surement être ridicule Mancini à l'heure qu'il est...
waynerooney Niveau : CFA
Il est ridicule oui.
Ryan Joseph Wilson Niveau : DHR
Faux, faux et faux Waynerooney a raison sur ce coup là, tiens cadeau, article de sofoot :

Incroyable à Manchester City.

Juste après la défaite sur la pelouse d’Arsenal (1-0), Roberto Mancini, le coach des Citizens, a annoncé que Mario Balotelli ne rejouerait plus cette saison. L’attaquant italien a été exclu en fin de rencontre. La goutte d’eau pour l’entraîneur italien. « Balotelli ne jouera plus lors de cette dernière partie du championnat. Et probablement, il sera vendu à la fin de la saison. Je ne peux plus me permettre de le faire jouer, car nous risquons toujours de finir les matches en infériorité numérique » a-t-il affirmé. Violent.

Mancini a même admis que l’attaquant « aurait mérité le carton rouge déjà après dix minutes de jeu », pour une grosse faute sur Alexandre Song.

Mancini pense avoir ainsi atteint le point de non-retour avec l’attaquant de la Squadra. « Je le défends toujours, parce que Mario est un bon garçon. Mais s’il ne change pas, il pourrait perdre tout son talent. S’il ne comprend pas ça, dans deux ans, il ne pourra plus rien faire. Un attaquant ne peut pas être exclu quatre ou cinq fois par an. Je l’aime, et j’espère qu’il pourra s’améliorer et comprendre qu’il ne peut pas continuer ainsi. Je le dis pour son futur et pour son talent. Je suis vraiment déçu pour lui » a-t-il déclaré.

Des paroles fortes, qui pourraient bien marquer un tournant dans la carrière de Supermario. En tous cas, s’il ne joue vraiment plus, la fin de saison en Premier League aura résolument moins de saveur.

Merci d'être honnête, Mancini n'a aucun parole, mais on le savait déjà depuis l'histoire Tevez c'est comme ça, il gagne ouais c'est cool, sauf qu'au fond, on sait ce que cet homme est...
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Note : 1
Les supporters des Red Devils sont en mode rageux là...
Mancini vous répondra que seule la victoire compte! Et même si vous avez raison sur le fait qu'il n'ait aucune parole, le titre de champion c'est lui qui l'a obtenu cette année et pas Sir Alex, qui va en faire des cauchemars pendant des nuits en se disant qu'il détestera dorénavant l'autre partie de Liverpool...
à l'attention des deux bénis oui-oui Mancuniens.

Franchement c'est tout ce qu'il vous reste pour vous rassurer ? Un "rital" qui aurait failli à sa parole ?

Pardonnez moi Waynegoret et Ryansisterinlawfucker mais c'est un peu léger. Certes Mancini avait dit que Tevez et Balo ne rejoueraient plus mais on peut imaginer que c'était une façon de motiver ou de mettre au pied du mur deux des plus grosses têtes de c.on du Foot actuel (qui compte pourtant de beaux spécimens). Et puis quant bien même le "rital", comme dirait Wayneraciste, se serait renié, Tevez a marqué des buts essentiels depuis son retour et Balo met une très belle passe décisive à Aguero sur le but qui offre le titre à City. Si ces deux joueurs n'avaient pas été utilisés en cette fin de saison City n'était pas champion. Donc je pense que Mancini a fait le bon choix (c'est probablement ce que pensent les supporters et le staff de City en tous cas).

Puis bon la parole en foot que ce soit pendant les Mercatos, pour les feuilles de match ou autre, n'a qu'une valeur assez superficielle. En plus il n'avait pas juré sur la tête de sa maman donc ça compte pas (ou peut être qu'il avait croisé!) ^^

Donc arrêtez de jouer les mauvais perdant et restez digne car votre argumentaire de caniveau me fait penser à ces mauvais politiques qui cherchent systématiquement la petite bête pour bâcher le clan d'en face.

Des loves aux deux RedRageux :)
Franchement Van Wolfswinkel, outre le nom imprononçable, c'est pour moi l'une des plus grosses arnaques du moment. Ce type ne marque que des buts foireux, c'est incroyable d'avoir une telle ch...., suffit de regarder son triplé contre Braga. Vous allez me dire Gerd Müller etc, mais là non, il a encore moins de talent que l'autre gros buzz batave, Bas Dost, qui lui au moins peut se prévaloir d'avoir un vrai point fort, son jeu de tête. En tout cas, ça fait pas rêver la future attaque des Pays-bas...
Mancini est une sacrée girouette quand même !
Ryan Joseph Wilson Niveau : DHR
EEES-le-nouveau-riche

On s'en branle de ça, et oui c'est peut-être mérité même sûrement pour City mais on parle de Mancini en l’occurrence là, et de ses promesses c'est tout, vous comprenez vraiment rien ici putain* dingue !
Sushi-Rossonero Niveau : District
WHERE THE FACK IS SUPER PIPPO YOU MONSTERS ?
Non mais Ryadultère je ne supporte pas du tout City ^^

Par contre j'admet avoir éprouvé une certaine joie en lisant les com' des aigris mancuniens, mais honnêtement, certes City pratique un beau jeu mais ça s'arrête là me concernant. Je ne fais pas parti de ces personnes qui idolâtrent le club d'une ville dans laquelle ils n'ont jamais mis les pied. Cela dit j'admet que la PL a été passionnante cette année et que City fait un très beau champion.

Plutôt que d'être dans le dénigrement permanent tu ferais mieux d'apprécier ce cru 2011-2012 exceptionnel.
meinkrampe
Euh... Mancini est humain ! Sur le coup de l'émotion, il arrive que l'Homme disent des paroles qui le dépasse.

Sur les cas Balotelli, il était très déçu du comportement de Super Mario j'imagine, c'est pour ça qu'il a dit qu'il ne jouerait plus cette saison. Mancini est intelligent, et il est revenu sur ses propos et à de nouveau mis Balo' sur la feuille de match. Tant mieux.

@Waynerooney et Ryan Joseph-mon-cul-sur-la-commode, c'était pas Paul Scholes, l'immondice roukmoute, larbin de Sir Pochard Fergu-Suze qui avait dit qu'il ne jouerait plus pour United en 2011 et qu'on retrouve à la deuxième place de la PL en 2012 ? Et vous osez parler de parole...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 18