1. //
  2. // Gr. E
  3. // Suède-Belgique (0-1)

La dernière du Z

Il a raté son Euro dans les grandes largeurs, malgré un match bien plus réussi que les deux premiers. Mais ce mercredi soir, personne en Suède ne pensera à le reprocher à Zlatan Ibrahimović. Chez les Scandinaves, il n’y a que de la gratitude et un sentiment de vide.

Modififié
695 26
Il a salué avec nonchalance ses adversaires dans le couloir, comme souvent il a souri à l’enfant qui l’accompagnait pour son entrée sur le terrain. Comme d’habitude, il n’a pas chanté l’hymne. Et puis il a commencé son match indolemment comme toujours, en marchant entre les défenseurs centraux adverses sans forcer. Il a beaucoup engueulé Berg, Olsson, Durmaz, Ekdal et les autres, et, sur quelques coups de pattes, il a montré qu’il était au-dessus du lot. Bref, n’importe quel observateur non averti aurait pu croire qu’il s’agissait d’un match classique de Zlatan Ibrahimović. Un match comme il en a tant disputé depuis 4 ans aux quatre coins de l’Hexagone. Pourtant, ce mercredi soir, dans la chaleur niçoise, l’homme de Rosengård a disputé le dernier match de sa carrière avec la sélection suédoise. Une sélection qu’il a portée sur ses larges épaules et pour laquelle il a marqué 62 buts en 116 matchs. Voilà sans doute pourquoi l’homme peu coutumier du fait est allé saluer son public à la fin du match. Des au revoir, sans effusions, du Zlatan dans le texte en somme, même si on a parfois senti perler l’émotion sur le visage du géant suédois.

En rage après le but de Nainggolan


Qu’on se le dise, les adieux d’Ibra avec la sélection n’ont pas été réussis. L’homme a effectué un Euro moyen, tout juste sauvé par une seconde mi-temps face aux Belges où il a failli écrire sa légende. C’était peu de temps après l’heure de jeu, quand, après une déviation de Berg, il a levé son pied plus haut que tout le monde pour marquer. Sauf que Monsieur Brych avait sifflé. Hors-jeu ou jeu dangereux, peu importe. Malgré ses efforts, les ballons qu’il est allé chercher très bas par moments, cette offrande non convertie par Berg ou encore cette ultime tentative passée au ras du montant de Courtois, le Z n’a pas su inverser le cours de l’histoire. C’est sans doute pour cela qu’il s’est agacé, qu’il est devenu fou de rage après le but de Nainggolan, car il ne voulait pas que cette histoire-là se termine. Le public suédois non plus, qui chantait à sa gloire durant tout le match, couvrant les moqueries des tribunes belges d’où sont descendus d’ironiques « Bye bye Ibrahimović » .

Un homme qui a bougé la Suède


Bye bye donc, et même s’il avait dit en conférence de presse : « Espérons que cet Euro durera le plus longtemps possible pour la Suède. Car finir sur une déception, ça… jamais » , il y a de la déception ce mercredi soir dans le camp suédois. De la déception, car en dépit des forfanteries, le Z avait aussi dit : « Ou que j’aille, j’amènerai le drapeau suédois avec moi. Il n’y aura que de la fierté et de la gratitude. » De la gratitude rendue par les Suédois présents à Nice ce mercredi soir, qui savent que rien ne sera plus jamais pareil. Marian Svab, journaliste de Sydsvenskan : « Dans ma vie, je ne verrai pas un autre joueur suédois comme Zlatan Ibrahimović. Une équipe nationale sans Zlatan est-elle possible ? » Un sentiment ressenti par les spectateurs suédois croisés qui disent se sentir orphelins. Il n’y avait pas grand monde ce soir à Nice pour critiquer Ibra : « Un homme qui a fait changer les choses en Suède. Parce qu’il ne se comporte pas comme un Suédois, dans son attitude, son arrogance il n’est pas suédois, mais il a montré qu’en étant mort de faim, on pouvait faire bouger les lignes » , dixit Magnus, croisé aux abords du stade. Même si ce soir, il n’a pas réussi.

Par Arthur Jeanne, à Nice
Modifié

Dans cet article

Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Oui.
Ca sent la fin pour le Z.
Il sera à MU l'an prochain, mais ça sera plus le même joueur, la même stature. Le temps aura fini par l'avoir, lui aussi.

Et, n'en déplaise aux haineux qui se sentent exister parce qu'ils arrivent à clasher virtuellement et sans relâche un personnage adulé, une certaine idée du foot mourra (en partie) avec lui.

Le foot devient de plus en plus aseptisé, et le sera d'autant plus sans lui.
Et quand je dis aseptisé, je parle évidemment pas du point de vue médiatique. Ses petites saillies étaient marrantes en Italie, il est devenu trop "grandiloquent" en France.

Je parle de terrain.
Zlatan est l'un des derniers "grands" joueurs à être spectaculaire.
A rechercher le beau avant l'efficacité. A privilégier la technique plutôt que la rigueur.

Ce genre de joueur disparait.
Aujourd'hui, on veut des marathoniens taillé comme des colosses grecs qui peuvent sprinter à 33 km/h pendant 90 minutes et déplacer une montagne d'un coup d'épaule. Et peu importe que ces types là ne sachent pas jouer en petits espaces.
Les Bale, CR7, El Shaarawy, Perisic, Hazard, De Bruyne, Aubameyang sont les nouvelles stars.
Où sont la fantaisie, la folie, la technique ?
Oubliées. Dépassées. Appartenant à un foot d'une autre époque.

Les joueurs romantiques n'ont aujourd'hui plus de place pour s'exprimer au milieu de tout ça.
Les Ozil, Sneijder, Isco, Silva, Pastore etc sont cantonnés à des seconds rôles.
Même Messi, alors qu'il est de très très loin le meilleur joueur au monde, se retrouve condamné à livrer des prestations à peines meilleures que celles du second meilleur joueur au monde, à savoir CR.

Il n'y a que le foot italien qui contient encore de nombreux vrais beaux joueurs. Le reste des championnats les a sacrifiés sur l'hôtel de la performance.
On le dira jamais assez, mais c'était mieux avant.
Message posté par Georgesleserpent 2.0
Oui.
Ca sent la fin pour le Z.
Il sera à MU l'an prochain, mais ça sera plus le même joueur, la même stature. Le temps aura fini par l'avoir, lui aussi.

Et, n'en déplaise aux haineux qui se sentent exister parce qu'ils arrivent à clasher virtuellement et sans relâche un personnage adulé, une certaine idée du foot mourra (en partie) avec lui.

Le foot devient de plus en plus aseptisé, et le sera d'autant plus sans lui.
Et quand je dis aseptisé, je parle évidemment pas du point de vue médiatique. Ses petites saillies étaient marrantes en Italie, il est devenu trop "grandiloquent" en France.

Je parle de terrain.
Zlatan est l'un des derniers "grands" joueurs à être spectaculaire.
A rechercher le beau avant l'efficacité. A privilégier la technique plutôt que la rigueur.

Ce genre de joueur disparait.
Aujourd'hui, on veut des marathoniens taillé comme des colosses grecs qui peuvent sprinter à 33 km/h pendant 90 minutes et déplacer une montagne d'un coup d'épaule. Et peu importe que ces types là ne sachent pas jouer en petits espaces.
Les Bale, CR7, El Shaarawy, Perisic, Hazard, De Bruyne, Aubameyang sont les nouvelles stars.
Où sont la fantaisie, la folie, la technique ?
Oubliées. Dépassées. Appartenant à un foot d'une autre époque.

Les joueurs romantiques n'ont aujourd'hui plus de place pour s'exprimer au milieu de tout ça.
Les Ozil, Sneijder, Isco, Silva, Pastore etc sont cantonnés à des seconds rôles.
Même Messi, alors qu'il est de très très loin le meilleur joueur au monde, se retrouve condamné à livrer des prestations à peines meilleures que celles du second meilleur joueur au monde, à savoir CR.

Il n'y a que le foot italien qui contient encore de nombreux vrais beaux joueurs. Le reste des championnats les a sacrifiés sur l'hôtel de la performance.
On le dira jamais assez, mais c'était mieux avant.


Je te trouve un peu dur vis-à-vis de la jeune génération. Des joueurs spectaculaires, il y en aura toujours, des attaquants un peu nonchalents qui traînent la patte pendant 89 minutes avant de t'ébahir d'une inspiration géniale aussi.

Cet Euro fait d'ailleurs la part belle à ces joueurs un peu fous. Notons que si les buts y sont rares, ils sont souvent très jolis. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu autant de buts venus d'ailleurs lors du dernier mondial ou du précédent euro, par exemple.
d equateur Niveau : DHR
D'accord avec toi.

Il n'y aura plus de Zlatan, mais il y aura autre chose. Di Maria, par exemple est taillé comme un clou, et c'est un putain de chirurgien.

Les joueurs atypiques existeront toujours, même si le niveau d'exigence qui augmente sans cesse tend naturellement à uniformiser les styles.

Zlatan, paradoxe vivant (souple et très agile malgré sa taille) aurait été un extra-terrestre à n'importe quelle époque.

Je ne pense pas qu'on puisse déduire quoi que ce soit de sa retraite concernant l'évolution du foot.
Message posté par d equateur
D'accord avec toi.

Il n'y aura plus de Zlatan, mais il y aura autre chose. Di Maria, par exemple est taillé comme un clou, et c'est un putain de chirurgien.

Les joueurs atypiques existeront toujours, même si le niveau d'exigence qui augmente sans cesse tend naturellement à uniformiser les styles.

Zlatan, paradoxe vivant (souple et très agile malgré sa taille) aurait été un extra-terrestre à n'importe quelle époque.

Je ne pense pas qu'on puisse déduire quoi que ce soit de sa retraite concernant l'évolution du foot.


Tout à fait d'accord avec toi, tout au long de sa carrière, des Zlatan je n'en ai pas vu des masses, d'ailleurs, il y'en a eu qu'un seul tant dans sa façon de jouer que de son personnage qu'il a reussi à façonner à son image.
Il part avec une certaine idée du football (pourquoi je parle de lui au passé?) mais ça a toujours été comme ça, tous les joueurs sont assez singuliers et ont leur propre façon de voir, de vivre et de jouer son football.
Zlatan ceci, Ibra cela... Rien du tout. Joueur régulièrement absent dans les matchs à enjeu.
Note : -1
Message posté par Georgesleserpent 2.0
Oui.
Ca sent la fin pour le Z.
Il sera à MU l'an prochain, mais ça sera plus le même joueur, la même stature. Le temps aura fini par l'avoir, lui aussi.

Et, n'en déplaise aux haineux qui se sentent exister parce qu'ils arrivent à clasher virtuellement et sans relâche un personnage adulé, une certaine idée du foot mourra (en partie) avec lui.

Le foot devient de plus en plus aseptisé, et le sera d'autant plus sans lui.
Et quand je dis aseptisé, je parle évidemment pas du point de vue médiatique. Ses petites saillies étaient marrantes en Italie, il est devenu trop "grandiloquent" en France.

Je parle de terrain.
Zlatan est l'un des derniers "grands" joueurs à être spectaculaire.
A rechercher le beau avant l'efficacité. A privilégier la technique plutôt que la rigueur.

Ce genre de joueur disparait.
Aujourd'hui, on veut des marathoniens taillé comme des colosses grecs qui peuvent sprinter à 33 km/h pendant 90 minutes et déplacer une montagne d'un coup d'épaule. Et peu importe que ces types là ne sachent pas jouer en petits espaces.
Les Bale, CR7, El Shaarawy, Perisic, Hazard, De Bruyne, Aubameyang sont les nouvelles stars.
Où sont la fantaisie, la folie, la technique ?
Oubliées. Dépassées. Appartenant à un foot d'une autre époque.

Les joueurs romantiques n'ont aujourd'hui plus de place pour s'exprimer au milieu de tout ça.
Les Ozil, Sneijder, Isco, Silva, Pastore etc sont cantonnés à des seconds rôles.
Même Messi, alors qu'il est de très très loin le meilleur joueur au monde, se retrouve condamné à livrer des prestations à peines meilleures que celles du second meilleur joueur au monde, à savoir CR.

Il n'y a que le foot italien qui contient encore de nombreux vrais beaux joueurs. Le reste des championnats les a sacrifiés sur l'hôtel de la performance.
On le dira jamais assez, mais c'était mieux avant.


Ronaldo n'est pas le second meilleur joueur du Monde : Müller, Neuer et quelques autres sont bien plus réguliers et réellement décisifs donc meilleurs que lui.
Zlatan s'est autozlatané.
Depuis hier soir, Denis Balbir mange de la Haagen-Dazs en matant l'intégrale des Grey's Anatomie.
dizzymusictv Niveau : CFA
Lui et Charo,
je le l'ai dit, que l'arnaque qu'ils représentent (à leur niveau actuel) serait enfin revélée au grand jour pendant cet euro.

Lui c'est fait, Blaise je ne sais pas pourquoi, il est de loin le joueur le plus faible de l'EDF, mais continue de jouir d'une certaine côte.

On a parlé un certain temps de Sissoko, mais j'y crois pas. Peut être faut il qu'il se viande et coûte deux buts à la France (tkt y aura un triplé correcteur de Dimdim), pour que l'opinion, le sélectionneur et ses coéquipiers prennent enfin conscience.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
@tout le monde
Ce que je voulais dire par là c'est que les joueurs qui, comme Zlatan, privilégient le beau à l'efficace sont de moins en moins mis en valeur.
Il reste effectivement des exceptions par ci par là, notamment Di Maria (encore que lui aussi est quand même un gros bosseur), mais la tendance est à l'efficace.
Après, évidemment, Zlatan a un profil très particulier, mais je le place dans la catégorie des joueurs fantaisiste, comme il y en eu tant dans les années 80-90.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par dizzymusictv
Lui et Charo,
je le l'ai dit, que l'arnaque qu'ils représentent (à leur niveau actuel) serait enfin revélée au grand jour pendant cet euro.

Lui c'est fait, Blaise je ne sais pas pourquoi, il est de loin le joueur le plus faible de l'EDF, mais continue de jouir d'une certaine côte.

On a parlé un certain temps de Sissoko, mais j'y crois pas. Peut être faut il qu'il se viande et coûte deux buts à la France (tkt y aura un triplé correcteur de Dimdim), pour que l'opinion, le sélectionneur et ses coéquipiers prennent enfin conscience.


Waw. Je vais prendre une photo de ton message et le faire encadrer.

Zlatan parmi les arnaques ?
A titre purement indicatif, alors qu'il est allé dans ton club, au PSG, pour une pré-retraite dorée, il s'est démmerdé pour en terminer meilleur buteur de l'histoire. Alors, c'est comme ça qu'on traite les légendes de son club ?
Ensuite, le mettre au niveau de Matuidi, no comment, c'est ridicule.

Mais le plus beau, la partie qui est juste fantasmagorique, je cite: "je le l'ai dit, que l'arnaque qu'ils représentent (à leur niveau actuel) serait enfin revélée au grand jour pendant cet euro."
Alors là...
Déjà, effectivement, un type qui joue un euro à 35 ans, dans une équipe médiocre au possible, voit souvent l'ensemble de sa carrière jugée sur ses seules performances lors de cet euro. C'est évident. Et logique. Bien vu.
Ensuite, cette phrase est d'une arrogance assez ahurissante.
Prendre un ton de prophète pour débiter une telle connerie, c'est vraiment fantastique.
Je suis très impressionné.
dizzymusictv Niveau : CFA
Message posté par Georgesleserpent 2.0
@tout le monde
Ce que je voulais dire par là c'est que les joueurs qui, comme Zlatan, privilégient le beau à l'efficace sont de moins en moins mis en valeur.
Il reste effectivement des exceptions par ci par là, notamment Di Maria (encore que lui aussi est quand même un gros bosseur), mais la tendance est à l'efficace.
Après, évidemment, Zlatan a un profil très particulier, mais je le place dans la catégorie des joueurs fantaisiste, comme il y en eu tant dans les années 80-90.


Tu parles de qui de la génération 90 au juste ? R9, Figo, Del Piero, Rivaldo ?

Parce que entre Neymar, Messi, Iniesta, Pastore, Di Maria, Isco, CR7, Dibala, Dimitri Payet, et j'en passe et des meilleurs,

des joueurs spectaculaires, t'en as tout un tas.

Le problème c'est peut être même que y en a beaucoup trop, à une époque ou des défenseurs comme Marcelo ou Thiago Silva pourraient être 10 dans certaines équipes. Ce qui donne le sentiment que personne ne sort du lot.

Après, le problème de "mise en avant" dont tu parles, c'est simple, 2 types ont confisqué cette notion depuis presque une dizaine d'années maintenant en alignant des saisons à 50 buts. Qu'elle soit légitime ou pas, la question "que veux tu qu'on ait à faire d'un Iniesta champion du monde quand Messi a planté 90 patates" mérite d'être posée.
dizzymusictv Niveau : CFA
Je pense qu'une seule phrase suffira à répondre à ton commentaire condescendant :

Il est le capitaine et leader d'une équipe qui a fini dernière de son groupe en marquant 1 but pour 0 tir cadré.

Tu peux l'encadrer aussi celle-là.

J'ai parlé de niveau actuel. Je l'ai pas mise au hasard cette expression.
Il est le meilleur joueur de l'histoire du PSG, et j'ai scandé son nom à chacun de ces matchs.

Et après ? Je respecte la légende qu'il a été, mais continuer de l'attendre comme le sauveur aujourd'hui, c'est ni plus ni moins une arnaque.

Un grand joueur est celui qui répond présent dans les grands matchs. Il en a été capable dans le passé, et ce n'est plus le cas aujourd'hui.

J'ai vu CR7 mettre un triplé quand son équipe était menée 2 buts à 0.
J'ai vu le même CR7 hier qualifier son pays à lui tout seul après qu'on lui ait jeté des tomates il y a 3 jours pour son penalty raté.

Il a été un grand joueur, il est venu le temps de se retirer. Y a aucun mal. Personne n'attendait qu'il joue jusqu'à 40 ans a part Raiola
Une fin un peu triste mais finalement "logique", la Suède en dépit d'avoir eu quelques joueurs exceptionnels, n'a jamais eu les moyens de gagner une compétition internationale, la "tradition" continue avec cette fois pour dernier héros malheureux Zlatan Ibrahimovic.

A la nouvelle génération d'essayer de prendre le relai pour que ça change, il serait temps, je ne comprend pas pourquoi çà stagne.

En tout cas difficile de reprocher quoi que ce soit à Zlatan, il a toujours fait de son mieux avec le maillot Suédois, il lui aura manqué d'autres joueurs plus en confiance, plus audacieux.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par dizzymusictv
Tu parles de qui de la génération 90 au juste ? R9, Figo, Del Piero, Rivaldo ?

Parce que entre Neymar, Messi, Iniesta, Pastore, Di Maria, Isco, CR7, Dibala, Dimitri Payet, et j'en passe et des meilleurs,

des joueurs spectaculaires, t'en as tout un tas.

Le problème c'est peut être même que y en a beaucoup trop, à une époque ou des défenseurs comme Marcelo ou Thiago Silva pourraient être 10 dans certaines équipes. Ce qui donne le sentiment que personne ne sort du lot.

Après, le problème de "mise en avant" dont tu parles, c'est simple, 2 types ont confisqué cette notion depuis presque une dizaine d'années maintenant en alignant des saisons à 50 buts. Qu'elle soit légitime ou pas, la question "que veux tu qu'on ait à faire d'un Iniesta champion du monde quand Messi a planté 90 patates" mérite d'être posée.


Bah justement.
Neymar, par exemple, a du changer son style de jeu pour s'en sortir en Europe. Il joue beaucoup plus sobrement qu'avant.
Messi, Iniesta et ADM (on peu aussi ajouter Modric) font figure d'exception.
Pastore et Isco sont remplaçants dans leur club.
Dybala est un jeune qui n'a qu'une saison dans les jambes.
Payet joue à West Ham.
Et CR n'est plus du tout un joueur spectaculaire.

Tout ça pour te dire qu'actuellement les meilleurs joueurs du monde ne sont plus des joueurs fantaisistes, mais des bosseurs qui sont parfois moyennement techniques.
Contrairement à avant.
Et pour la génération 90, je peux te citer, outre les noms que tu as cités, Baggio, Mancini, Stojkovic, Prosinecki, Boban, Savisevic, Romario, Stoichkov, Hagi etc. D'autres temps.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
695 26