La der de Martino ?

Les médias argentins sont catégoriques : si l’Argentine ne se réveille pas contre le Brésil et la Colombie, Tata Martino pourrait être remercié. Rien d’étonnant, au pays de l’instabilité. Privée de ses meilleurs atouts, l’Albiceleste joue déjà une grande partie de son avenir dès ce jeudi soir.

19 5
« Mourir pour des idées, l’idée est excellente… » D'ailleurs, Tata Martino est sur la sellette. Débarqué pour rassembler les pièces éparpillées par une finale de Coupe du monde perdue, l’ancien entraîneur du Barça est en train de perdre son pari. Celui qui a voulu faire jouer l’Argentine se voit totalement désavoué. D’abord, parce que le projet de jeu qu’il brandit comme excuse à chaque conférence de presse n’est aujourd'hui qu’un mirage. Aussi, car l’Argentine s’est habituée à gagner sans briller (Alejandro Sabella est passé par là). Depuis son intronisation, son idée tournait autour de quelques axes, aujourd'hui tous remis en cause. Bref, pas sûr que l’ancien de Newell’s résiste à l’orage.

Une défense encore en chantier


L’ère Sabella laissait quelques certitudes pour le futur de l’Albiceleste. En défense d’abord. Demichelis vieillissant, Garay en perte de vitesse au Zénith Saint-Pétersbourg, Tata Martino se devait de reconstruire une ligne de quatre digne de ce nom. Et le natif de Rosario semble toujours chercher sa défense type. S’il a lancé Ramiro Funes Mori (défenseur axial d’Everton) ou Emmanuel Mas (arrière gauche de San Lorenzo), Martino s’entête encore avec un Rojo catastrophique depuis son transfert à Manchester United. Seule certitude, Nicolas Otamendi semble enfin répondre aux attentes placées en lui et peut devenir le patron de l’arrière-garde bleu et blanc. Aujourd'hui, une autre question se pose en Argentine : pourquoi Mascherano ne joue pas en défense avec la sélection ? À Barcelone, le Jefecito évolue très rarement au milieu de terrain. S’il peut encore apporter au mitard, le vice-capitaine de la sélection pourrait stabiliser la défense argentine. Lors de la Copa América, le jeu de la Selección tournait uniquement autour de Masche. L’ancien de Liverpool se retrouvait entre les centraux, sans aucun lien autour de lui. Avec l’obligation de faire le jeu, rôle qui devrait logiquement retomber sur les frêles épaules de Javier Pastore. Ici, l’apport de Biglia et de Pastore est aussi un point noir du mandat de Martino.

De la réhabilitation de Pastore à l’avènement de Kranevitter ?


Blessé au mollet, le numéro 27 du Paris Saint-Germain ne devrait pas disputer le match face au Brésil. L’opportunité pour Martino d’imposer Kranevitter au milieu ? A priori, non. Le sélectionneur argentin devrait ressortir son besogneux milieu à trois composé de Mascherano, Biglia et Banega. Là encore, comme face au Chili en finale de la Copa América, Martino abandonnerait sa philosophie et embrasserait le rôle d’un entraîneur pragmatique, comme l’a fait Sabella auparavant. Aujourd'hui, force est de constater que Martino n’a pas su donner les clés du jeu à Pastore comme il le prétendait. Toujours au milieu, Kranevitter (qui rejoindra l’Atlético Madrid après le Mondial des clubs avec River Plate) apparaît aujourd'hui comme la solution aux nombreux maux de l’Argentine. Le milieu défensif pourrait stabiliser l’équipe et décharger Mascherano de cette contrainte qui lui est imposée de faire le jeu.

Pour les deux prochaines rencontres, Martino devra se passer de Messi, d’Agüero, Tévez. L’ancien du Barça doit donc reconstruire une équipe en quelques heures. En attendant, les critiques et railleries pleuvent. Martino est ici un entraîneur qui crashe des Ferraris (le Barça, la sélection), là un « pecho frío » (trop gentil, voire sans couilles), insulte suprême dans le monde du football argentin. Ce soir, l’Argentine affronte le Brésil et ses propres doutes. Les médias argentins ont évoqué un licenciement de Martino si l’Argentine ne glanait pas au moins un point face au Brésil et à la Colombie. La dernière danse du Tata ?

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

le dos de la cuillère Niveau : Loisir
Forcément quand on annonce faire "jouer" l'Argentine et qu'on ressort les compositions de Sabella, certes en partie à cause des nombreux joueurs sur le flan, faut pas s'étonner que cette équipe manque de cohérence...
Du coup ça sent le bétonnage pour éviter de se faire virer et donc renier encore ses fameuses idées. Dommage pour l'Argentine.
Concernant Sofoot déja pas convaincu par le jaune mais alors si on enlève AdBlock pour vous aider la c'est carrément horrible. J'ai l'impression ne mater le soleil !! Et puis l'appli mobile va falloir faire quelquechose, ça plante sur presque tous les articles !!
Bon courage, il y a encore du travail !!
elfoundo07 Niveau : DHR
Et pour Dunga, on en est ou? Parce que c'est une farce.

Sinon le new site c'est pas beau.
Autant Tata Martino n a rien fait avec un Barça qui cherchait un 2nd souffle, autant il ne fait rien avec un football argentin en manque total de talents.
Il manque 2 latéraux + un 8 + un 7 + un 10. Ss parler du réservoir censé apporter de la concurrence, des nouveautés et des surprises...

Ajoutons à cela une ribambelle de solistes (svt gauchers) et/ou des mecs bons qu'à courir tête baissée: Di maria; Messi, Lamela, Gaïtan + Lavezzi, Aguero. Je ne connais pas assez Dybala ms il a l air altruiste et buteur à la fois.
Au milieu de cette floppée, Tevez avait l air d être un joueur Old school lors des 2 1ers matchs de qualification! Le seul vrai joueur de football en fait.

++ Aucun défenseur qui n a la relance de Ayala ou de Heinze... Prtt, c était pas leur point fort

On obtient un foot argentin en pleine crise. C est catastrophique.
Ça me rappelle la période Post-Maradona: on osait lui chier dessus et dire qu il n était pas un entraîneur de foot. Batista lui a succédé, il a pris quasiment les mm joueurs et a eu les mêmes résultats als qu il avait gagné les J.O avt.
Maradona avait une équipe coupé en 2 pck il n avait pas de 8, ni de 7, ni de 10. Il a sorti Pastore (qui n était pas et qui ne sera jms Riquelme, Aimar ou Gallardo), Otamendi, Clemente Rodriguez et ressorti Palermo du grenier pr arracher la qualification à la CDM 2010. Maradona a tjs un sélectionneur puisqu il a choisi les joueurs de Naples, des inconnus.

Personnellement, je suis pr un football "dégueulasse" à la Sabella. Football que je trouvais pas si dégueulasse que ça: c était huilé, les joueurs avaient un esprit commun, un style de jeu adapté à leurs caractéristiques, avec du liant et des tâches bien réparties.

Il faut un grand entraineur pr réussir à faire de cette génération une équipe forte, pr cacher la misère quoi.
Frenchies Niveau : CFA
"Ajoutons à cela une ribambelle de solistes (svt gauchers) et/ou des mecs bons qu'à courir tête baissée: .. Messi"

je me suis arrêté là.

genre Messi n'est pas à la fois le meilleur buteur et le meilleur 10 qui existe quoi.
mort de rire

"faire rien" en allant en finale de la copa america,
c'est un concept qu'il faudrait expliquer à Dunga ...
Juni Anderson Niveau : District
Génération misérable avec Messi, Aguero, Tévez, Higuain, Pastore, Di Maria, Banega, Ottamendi, Mascherano,... qui a gagné les JO (ok c'est pas la référence ultime mais ça veut dire quelque chose quand même), qui a fait récemment finale de cdm + finale de copa America... Ok!

Et puis réduire Messi a un simple soliste ou un mec qui court tête baissée, no comment.

Bon maintenant c'est vrai qu'avec Tata ils ont jamais fait un match entier extraordinaire, juste des passages voire des mi-temps, dommage. Est-ce que Tata a été trop frileux? Peut-être, c'est en tout cas ce que regrettait Markus pendant la copa avec la non-utilisation (ou du moins utilisation insuffisante) de Pastore, qui aurait pu apporter plus en ayant plus de temps de jeu aux côtés des Messi & co. J'avais l'impression qu'une entente se formait...

Bref, on va voir comment ça se passe mais si Tata doit partir, soyons fou, rêvons du retour de Marcelooooooo !! (oui c'est un espoir un peu vain mais ça fait du ben de rêver)
Et me sortez pas un truc du genre "oui mais avec ces défenseurs là il pourra rien faire" parce que ce génie a réussi à envoyer du jeu avec Dja Djé Djé, Morel, Sparagna et Aloé je vous rappelle... Quelle folie en y repensant!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
19 5