Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

La déprime Mahrez

Pas dans ses baskets depuis le début de la saison, Riyad Mahrez traîne son spleen sur les pelouses de Premier League. Mais la CAN arrive à point nommé pour celui qui vient d’être élu joueur de l’année africain.

Modififié
Assis sur son banc, il assiste, impuissant, à la nouvelle défaite des siens au King Power Stadium. Une de plus. La neuvième en cette première partie de saison. La deuxième à domicile. Son Leicester est alors seizième, au bord de la zone rouge. Mais son cas personnel demeure encore plus inquiétant que l’état de son club. Car si on pouvait s’attendre à un déclin logique du champion d’Angleterre, il n’en était pas de même pour son homme fort. Pas dans de telles proportions, en tout cas. Lorsqu’il se lève peu après l’heure de jeu, personne n’ose trop croire à un exploit devenu habituel l’an dernier. Lui-même n’a pas trop d’espoir. Cela fait des semaines que Riyad Mahrez s’est transformé en ombre. Alors, ces vingt-cinq minutes, il les passera sans faire de différence décisive. Un tir contré ici, un dribble là, un tacle, un duel aérien remporté, et puis c’est tout. «  Il n’est pas en grande forme en ce moment et je veux le stimuler, déclare après l’échec de son équipe Claudio Ranieri pour justifier l’absence de l’Algérien dans le onze de départ. Je ne le vois pas faire des bonnes choses à l’entraînement et il doit donner plus pour l’équipe. Je veux plus. » Un haussement de ton un peu désespéré pour l’entraîneur, qui ne sait plus trop quoi faire pour rebooster le meilleur joueur de Premier League 2015-2016. Les deux matchs suivants verront Mahrez aligné d’entrée, mais incapable de montrer toute l’étendue de son talent. Comme s’il fallait une coupure pour relancer la machine.

Leicester toujours dépendant


En novembre, Ranieri pointait déjà le manque de rendement de son joyau, tout en essayant de le défendre. « Les adversaires nous connaissent bien et on ne peut pas continuer toute la saison à se reposer sur Riyad qui prend toutes les responsabilités. (...) Regardez les matchs. Chaque fois qu'il a le ballon, il essaie de faire quelque chose de spécial avec. Chaque fois, il a au moins trois adversaires sur lui. Je lui ai dit de jouer simple, mais il prend parfois la responsabilité de faire des choses pour l'équipe parce qu'il est notre joueur de qualité. » D’autant plus frustrant que quand le joueur offensif est bon, donne des offrandes (trois seulement contre six au même stade l’an passé en championnat) ou marque des buts (trois également contre treize), les Foxes obtiennent bien souvent un résultat positif. Contre Manchester City, la prestation énorme de l’ailier a permis à sa bande de sortir sa meilleure partition de la saison (4-2). Ses pions contre Watford et Bournemouth ont été salvateurs (victoire 2-1 et match nul 2-2 après avoir été mené 2-0). En Ligue des champions, même constat : quand Mahrez brille, sa team en profite plus que de raison (doublé à Bruges, puis un goal au retour pour des succès 3-0 et 2-1, passeur décisif pour l’unique réalisation de la confrontation avec Porto, seul buteur contre Copenhague...). Voilà pourquoi son coach italien s’inquiète de son irrégularité chronique.

Il a besoin de sa CAN


Alors, que faire pour retrouver le vrai Riyad Mahrez, celui qui faisait lever les foules sur un geste, une frappe ou un contrôle anodin quasiment tous les week-ends ? Du repos, un peu. Du calme, beaucoup. Et de la confiance, surtout. Si les deux premiers éléments seront compliqués à obtenir, le troisième pourrait revenir plus vite que prévu. D’abord, parce que son continent lui a rappelé qu’il constituait un talent rare en le sacrant joueur africain de l’année (avec 361 voix), devant Pierre-Emerick Aubameyang (313) et Sadio Mané (186). Un titre important et symbolique de ses capacités, même s’il n’a réussi que la première moitié de son année 2016. Ensuite, parce que l’Afrique, encore, et le Gabon vont l’accueillir le temps d’un mois pour la Coupe d’Afrique des nations. Une compétition qui motive énormément le bonhomme et dont le titre final est dans les cordes des Fennecs. En compagnie d’Islam Slimani et de Rachid Ghezzal, mais sans Sofiane Feghouli, Mahrez aura à cœur de montrer qu’il n’est pas une arnaque, comme certaines voix commencent à doucement l'affirmer, et qu’il peut faire gagner une Algérie considérée comme l’une des sélections favorites de la compétition.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT)
Hier à 20:07 Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) Hier à 19:05 La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) Hier à 18:05 Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) Hier à 17:56 C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 14:33 Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 Hier à 13:05 La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:03 La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:02 La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 12:38 L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 Hier à 11:00 Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 14 lundi 21 mai Nainggolan prend sa retraite internationale 98 lundi 21 mai Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi