En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31ème journée

La décote de Manchester City

City a encore sauvé les meubles ce week-end mais sans doute que la table basse. En offrant pour la première fois de la saison des points à leurs visiteurs (3-3), les Citizens laissent une nouvelle opportunité à Man United de creuser son écart et d’embarquer la prochaine vitrine.

Modififié
« La différence, c’est que United a déjà gagné 19 championnats. Chaque année, ils sont habitués à être là où ils sont. Pour nous, c’est différent. C’est la première fois et probablement que nous ressentons plus la pression » . Paroles de Roberto Mancini, prémonitoires, vendredi en conférence de presse. Ses hommes ont longtemps déjoué face à Sunderland et ses remontées de balles rapides, face à un très bon Sessegnon, et oui, pourvoyeur de galettes pour les Scandinaves Bendtner et Larsson, auteur d’un doublé. L’Etihad Stadium eut même le droit à une relance en talonnade du tricard des pubs Lee Cattermole ou d’un coup du foulard de Kilgallon. Tout ça sentait clairement le sapin pour City, où Balotelli et Kolarov, pour une histoire de coups-francs, se faisaient la gueule. Les deux embrouillés sauveront pourtant l’essentiel. Par fierté sans doute, pour Balotelli au moins, auteur d’une fulgurance pour réduire la marque. Par chance et réussite enfin pour Kolarov, qui canarde à 20 mètres un ballon qui traîne, entre les jambes de tout le monde. 3-3, un point et c’est tout. « Mon inquiétude pour Manchester City, c’est qu’on ait le bras court » , disait vendredi coach Roberto. Encore prémonitoire.

Adel Taarabt, première !
Pour le derby de Londres du jour, au Loftus Road, QPR a une nouvelle fois surpris. Capables aussi du pire, les Rangers ont plutôt sorti le meilleur contre Arsenal, en grosse difficulté à supporter la pression de toute l’équipe adverse et du public. Même Adel Taarabt est sorti de sa boîte, avec un petit pont - frappe enchaînée pour ce qui est aujourd’hui son premier but de la saison, en 69 tentatives de frappes. Il n’est jamais trop tard. Les Gunners s’arrêtent donc sur cette série de sept victoires consécutives et se retrouvent désormais à portée de Tottenham, qui joue demain contre Swansea. Les équipes de la région de Birmingham ont quant à elles flanché. A Villa Park, déjà choqués par l’annonce de la leucémie de son international bulgare Stilian Petrov, aux arrêts forcés, les Villans ont fait ce qu’ils ont pu face à Chelsea, toujours fragile mais fichtrement plus efficace, à l’image d’Ivanovic, toujours placé comme un renard sur les corners offensifs (un doublé pour lui) et d’un but dans le temps additionnel de Fernando Torres. Les Blues sont toujours loin d’Arsenal, mais ils arrivent à gratter trois points. Birmingham ne se consolera pas non plus avec la piètre défaite de West Brom à Goodison Park. Les Baggies maladroits n’ont bien eu qu’un poteau pour croire sérieusement sortir vivants de Liverpool. Avec le tarif classique depuis trois matches (2-0), avec sérieux et réussite aussi (frappe plus que déviée d’Osman sur l’ouverture du score), les Toffees s’assurent une bonne fin de saison en roue libre, à ne rien jouer en championnat. Avec 43 points, à 15 de la relégation, à 7 de l’Europe, avec un goal-average de 0, on n’en voudra pas à la troupe de David Moyes de n’avoir la tête qu’au 15 avril, cette demi-finale de Cup contre les Reds.

Bolton au top, Wolverhampton le flop
Dans le bas de laine du championnat, match de costauds entre Wolverhampton et Bolton, à la santé différente. Les Wolves ont tout donné à Molineux mais sortent encore la tête basse avec une cinquième défaite consécutive et une tombe qui se creuse, lanternes rouges à 6 points de la surface de respiration. La dynamique est bien différente à Bolton, où Muamba a twitté une photo d’un sourire avant la rencontre, où Martin Petrov, buteur, donne ses encouragements à son homonyme Stilian. Avec un match en moins dans ses bagages, les Wanderers sont les mieux placés dans la course au maintien.


Man City / Sunderland : 3-3
Buteurs : Balotelli (43’ sp, 85’), Kolarov (86’) pour les Citizens ; Larsson (31’, 55’), Bendtner (45+4’) pour les Black Cats

QPR / Arsenal : 2-1
Buteurs : Taarabt (22’), Diakité (66’) pour les Rangers ; Walcott (37’) pour les Gunners

Aston Villa / Chelsea : 2-4
Buteurs : Collins, Lichaj (80’) pour les Villans ; Sturridge (9’), Ivanovic (51’, 83’), Torres (91’) pour les Blues

Everton / West Bromwich : 2-0
Buteurs : McAuley (18’, csc), Anichebe (68’) pour les Toffees

Fulham / Norwich : 2-1
Buteurs : Dempsey (2’), Duff (13’) pour les Cottagers ; Wilbraham (77’) pour les Canaris

Wigan / Stoke : 2-0
Buteurs : Alcaraz (54’), Moses (90’) pour les Latics

Wolverhampton / Bolton : 2-3
Buteurs : Kightly (53’), Jarvis (88’) pour les Wolves ; M. Petrov (63’ sp), Alonso (80’), K. Davies (84’) pour les Wanderers


Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40