En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

La débâcle de Klaudios

Juste avant de réaliser l’un des plus insoupçonnables exploits de l’histoire du football à la tête de Leicester, Claudio Ranieri a connu le plus grand échec de sa carrière. À l’été 2014, le technicien italien devient sélectionneur de la Grèce. Cela a duré trois mois et demi. Mais l'important, ce n'est pas la chute...

Modififié
Dix ans après le sacre imprévisible des hommes du « général » Otto Rehhagel sur le continent européen, la Grèce a encore donné raison à Winston Churchill. « Les Grecs se battent comme des héros, et les héros se battent comme des Grecs » , notait le sage britannique. Lors du Mondial brésilien, la bande à Giorgios Karagounis – le dernier rescapé de 2004 avec Kóstas Katsouránis – n’est pas allée au bout de la compétition, mais elle a transmis de l’émotion. Sans star ni beau jeu, mais avec de la solidarité et des vertus morales. À la faveur d’un penalty de ce bon vieux Samaras à la 93e minute contre la Côte d’Ivoire, la Grèce a arraché sa qualification pour les huitièmes de finale. Et c’est encore dans le temps additionnel qu’une banderille plantée par Sokratis Papastathopoulos a permis aux Grecs d’arracher la prolongation contre le Costa Rica, avant une fin cruelle lors de la séance de tirs au but. Sortie avec les honneurs.


De sélection nationale de troisième zone (l’Euro 2004 n’était que la troisième participation de la sélection à une phase finale de compétition internationale après l’Euro 80 et la World Cup 94 – deux éliminations au premier tour à la clé sans la moindre victoire), la Grèce était devenue un habitué des rendez-vous internationaux (participations aux phases finales de l’Euro 2004, 2008 et 2012 et des Coupes du monde 2010 et 2014). C’est cette nation qui s’offre à Claudio Ranieri à l’été 2014. Fraîchement remercié par l’AS Monaco malgré une qualification directe pour la Ligue des champions acquise par le promu monégasque, l’Italien prend le relais du futur champion d’Europe, Fernando Santos, fidèle successeur d’Otto Rehhagel en matière d'idées de jeu. Si les règnes cumulés de l’Allemand et du Portugais pèsent treize années à la tête des Hellènes, Ranieri, lui, dirigera à peine quatre rencontres de la sélection en l’espace de trois mois et demi.

Première sélection nationale et phase de poules easy


Le coach italien de soixante-deux ans est le premier choix de la Fédération grecque. Même s'il n'a encore jamais été à la barre d'une sélection nationale, voilà un technicien au CV bien garni à la tête de la Grèce. Derrière le souhait du président de la HFF Giorgos Sarris lors de la présentation officielle que « le nouveau coach poursuive sur les traces qui ont défini l’équipe nationale » , il y a la volonté de se détacher des critiques qui émaillent le jeu rudimentaire de la sélection. « J'ai toujours été quelqu'un qui, au début, essaie d'entrer dans le tissu de l'équipe. Ensuite, petit à petit, j'amène cette équipe vers là où je souhaite qu'elle aille. Mais toujours en respectant l'endroit où je me trouve » , confiait Claudio Ranieri à So Foot en décembre 2012. Bonne nouvelle, la poule des éliminatoires de l’Euro 2016 s’annonce comme une formalité : Roumanie, Hongrie, Finlande, Irlande du Nord et îles Féroé. En bref, des victimes en puissance, exceptés les Roumains pour qui la dernière qualification vers une phase finale (Euro 2008) commence à dater.


Sauf que non. En septembre, la Roumanie s’impose à Athènes (0-1). Un mois plus tard, la sélection enchaîne un match nul sans gloire en Finlande (1-1) et une nouvelle défaite à la maison devant l’Irlande du Nord. Pire, le 14 novembre, avec un onze largement calqué sur celui du Mondial auriverde (neuf joueurs sur onze étaient dans le groupe au Brésil), la Grèce est humiliée chez elle par les îles Féroé (0-1) ! Premier surpris de cette défaite, le sélectionneur ne « trouve pas les mots » . Le couperet tombe dès le lendemain : Ranieri est viré. À l’heure du bilan : zéro victoire, un nul et trois défaites. « J’ai eu droit à quatre matchs. Et pour chacun de ces matchs, j’ai entraîné les joueurs pendant trois jours. Ça fait douze jours d’entraînement. Je devais reconstruire une équipe en douze jours ? Qu’est-ce que je pouvais faire ? Je ne suis pas un magicien » , se défendra plus tard Ranieri pour le Leicester Mercury.

« Je suis comme les Japonais »


Après son expérience grecque en coup de vent, l’Italien apparaît bien décidé à ne pas conclure sa carrière sur cet échec cuisant. Même après trente ans de carrière sur un banc, le mister profite de son temps libre pour s’enrichir de ses confrères, en allant notamment à la rencontre de Jürgen Klopp durant un stage de Dortmund à La Manga, dans le sud de l’Espagne. « Je suis allé le voir durant la trêve hivernale et j’ai passé une semaine avec lui. J’ai observé sa manière de travailler, de faire jouer son équipe, explique Ranieri. Je suis comme les Japonais. Je photographie et je m’améliore. Au début, les voitures japonaises n’étaient pas terribles, mais maintenant, ce sont les meilleures ! »

Pendant que le naufrage du Bateau Pirate se précisera un peu plus – le nouveau sélectionneur Sergio Markarián jettera l’éponge après une nouvelle défaite contre les îles Féroé –, Ranieri aura l’opportunité de rebondir à Leicester avec le succès que l’on connaît. Et rappellera une évidence après le titre de champion des Foxes au printemps dernier : « Je tiens à souligner que je suis le même homme qui était sélectionneur de la Grèce. Je n’ai pas changé. » Il était juste devenu un héros. Un Grec.

Par Florian Lefèvre Propos de Claudio Ranieri tirés du Leicester Mercury, So Foot #102 (à retrouver dans le hors-série tactique) et de conférences de presse.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16