La deadline de Hazard

2 2

Fin du suspense. Et des rêves de Michel Seydoux.

Sauf ultime retournement de situation, son Eden Hazard ne foulera pas la pelouse du grand stade, si cher à son président. Convoité par le Paris Saint-Germain en vue du mercato hivernal, le Belge a tenu à éclaircir les conditions d’un éventuel départ dans les colonnes de L’Equipe. Si le prodige lillois a coupé court à toutes les rumeurs concernant un départ au mois de décembre, il a admis se sentir prêt à quitter le LOSC et la France la saison prochaine : « Paris, c’est n’est pas pour maintenant. Paris est magique, comme on dit. Bien sûr que ça m’attire. Mais pour l’instant, y aller, non. En France, je ne veux pas renforcer un club concurrent de Lille. Ca serait incohérent. Je suis resté à Lille parce que j’avais encore des choses à travailler et à prouver. Mais maintenant, je suis prêt. Je me sens capable de m’imposer à l’étranger » .

Flatté par les nombreuses louanges de l’Europe du football, le Belge n’en demeure pas moins un brin mal à l’aise : «  Parfois, je crois que c’est un peu trop… Eden a fait ceci, Eden a fait cela… Est-ce que je mérite tous ces éloges ? Je ne sais pas  » .

Pas après son match face à Valenciennes, en tout cas.
SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Surcôté le mec pas sur qu'il s'impose dans un vrai club !
En tout cas, il a encore un minimum les pieds sur terre. Combien seraient (et sont) partis à 18 ans dès le premier chant des sirènes des grands clubs Européens.
Lui ça fait 3 ans qu'il résiste pour continuer sa formation dans son club.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 2