Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Caen (4-1)

La cure de jouvence de Super Mario

Face à Caen (4-1), ce samedi soir, Mario Balotelli a très probablement dit adieu à l'Allianz Riviera. Sur un doublé, comme pour remercier le club niçois de ces deux années qui lui ont permis de retrouver son meilleur niveau.

Modififié
Le peuple niçois savait que ce jour allait finir par arriver. Ce jour où cette idylle insoupçonnée allait prendre fin. Lors de cette belle soirée, face à un très faible adversaire caennais, Balotelli a confirmé une nouvelle fois qu'il était totalement guéri. Qu'il semble loin, si loin, ce temps où on parlait de Balo comme d'un pari pour Nice. En l'espace de deux saisons, petit à petit, Balotelli a réussi à revenir à son meilleur niveau. Face aux Normands, il a inscrit ses 17e et 18e buts de la saison, portant son total à 43 buts en 65 rencontres sous le maillot niçois toutes compétitions confondues. Le meilleur total de sa carrière, qui reflète encore une fois le bien fou que l'étape niçoise aura constitué dans son évolution.

Le Père Favre

Il est vrai qu'à ses débuts, Balotelli partait de loin. Manque de compétition, mental défaillant, l'Italien a mis du temps avant de reprendre totalement sa carrière et son destin en mains. En début de saison 2017-2018, Lucien Favre se permettait de faire des premiers éloges appuyés pour son buteur : « Il fait certaines choses mieux qu'au début. Mario a besoin de soutien, besoin qu'on lui parle. Il a besoin que les joueurs soient proches de lui parce qu'il sent bien le jeu et il sait comment être décisif. Il a beaucoup progressé dans ses déplacements, il devient plus altruiste et efficace. Il a encore beaucoup de travail à faire, mais nous savons dans quel domaine. Il travaille très dur à l'entraînement, il vient faire le pressing quand il a perdu le ballon. C'est un petit pas en avant, mais c'est très important. » Son retour au top, et il le sait sûrement mieux que personne, Balotelli le doit en grande partie à Lucien Favre et son staff. Le technicien suisse a le mérite de n'avoir jamais lâché, d'avoir réussi là où des top coachs européens ont échoué : en tirant le meilleur de Super Mario sur la durée. Avec l'âge, Balotelli a aussi sûrement gagné en maturité à Nice, une ville plus tranquille, où il n'était pas sans cesse sous le feu des projecteurs comme à Milan et Manchester. Du moins, quand il n'était pas sur le terrain.

Good bye my love

Fin avril, déjà, Balotelli publiait sur Instagram un message de remerciement adressé aux Niçois. Avec une phrase détonante de sincérité et de simplicité : « Ce ne sont pas des adieux immédiats, on ne connaît jamais le futur. Mais je voulais juste dire merci dès maintenant. » Comme si, à 27 ans, Balotelli était reconnaissant envers les supporters niçois avant peut-être de retrouver un club d'un standing plus important. Il sait que les meilleures années de son métier de footballeur peuvent encore s'offrir à lui et qu'il a une revanche à prendre sur sa propre histoire. En attendant, Balotelli a l'occasion de conclure en beauté son aventure niçoise en envoyant son Gym en Ligue Europa en cas de victoire (mais un match nul pourrait aussi suffire) au Parc OL. Quoi qu'il advienne, après cette rencontre, nul doute que Super Mario gardera toujours un peu de Nice dans un coin de sa tête. La fin d'une belle parenthèse inattendue.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 13 Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 55
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 64
dimanche 19 août Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25