Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan du week-end

La Cup est pleine pour Arsenal, les Spurs après les Renards

Ce week-end, c’était formule à la carte en Angleterre. D’un côté, on a joué les quarts de finale de FA Cup. De l’autre, la 30e journée de Premier League. En coupe, Arsenal a dit au revoir à son trophée, tandis que Diego Costa a pété un câble. En championnat, Tottenham a encore gagné, mais Leicester se rapproche un peu plus du titre.

Modififié

L'équipe du week-end : Watford


Il suffisait de voir les Hornets sauter, crier et danser avec leurs supporters au coup de sifflet final pour prendre la mesure de l’exploit. Déjà auteur d’une bonne saison avec le maintien quasi assuré (12 points d’avance sur Norwich, premier relégable), Watford s’est offert un petit extra, une gourmandise : une demi-finale de FA Cup à Wembley. Gourmands, les hommes de Quique Flores ont fait tomber le double tenant du titre, Arsenal. Chez lui qui plus est. Et avec la manière. Les Hornets n’ont pas vraiment eu de difficultés pour se défaire de pâles et tristes Gunners. « Le moment le plus important de ma carrière » , a d’ailleurs lâché un Quique Sánchez Flores aux anges. D’autant que l’entraîneur espagnol a retrouvé son buteur, Odion Ighalo. Impressionnant en première partie de saison, le Nigérian, en galère depuis début 2016, a mis fin à 599 minutes sans marquer en ouvrant le score sur la première frappe cadrée de la rencontre. Imité un peu plus tard par Adlène Guedioura d’une frappe monstrueuse qui nettoie la lucarne d’Ospina.

Le joueur du week-end : Diego Costa


Crachat au pied de l’arbitre, câlin très viril sur Gareth Barry et expulsion. Une fois de plus, Diego Costa s’est fait remarquer. Mais pas vraiment pour ses qualités de buteur. Samedi après-midi, en FA Cup, l’international espagnol a de nouveau sorti sa palette du joueur incontrôlable. Celui que tout le monde aime détester. D’abord averti pour un glaviot de mécontentement un peu trop proche des Nike de l’homme en noir, l’ancien Colchonero s’est ensuite fait exclure pour une morsure sur Gareth Barry. Après le match, ce dernier a nié le coup de dents, mais peu importe, le mal est fait. La FA a déjà ouvert une enquête pour des gestes et des mots que Diego Costa aurait échangé avec les supporters d’Everton. Sinon, côté sportif, les Toffees ont sorti Chelsea de la Cup grâce à un doublé d’une vieille connaissance des Blues : Romelu Lukaku.


Le but du week-end : Anthony Martial


C’est le but qui maintient Manchester United en vie. Dominés, bousculés par West Ham (et Dimitri Payet, forcément), les Red Devils étaient bien partis pour se faire éliminer de la Cup et ainsi signer une nouvelle saison blanche et sèche. Jusqu’à la 83e minute et le jaillissement d’Anthony Martial. Le gamin des Ulis s’arrache sur le centre de Carrick et arrache du même coup le replay pour United qui reste en course pour une 12e Cup.

La déclaration du week-end : « Lerner Out ! »


Le cri du cœur des supporters d’Aston Villa, inscrit sur plusieurs banderoles dans les tribunes de Villa Park en championnat. En plus de voir leur équipe toucher le fond et le creuser un peu plus chaque week-end, les fans des Villans en veulent au propriétaire du club, l’homme d’affaires américain Randy Lerner. Ils lui reprochent la mauvaise gestion du club et surtout un manque d’investissement. Une situation qui ne devrait pas s’inverser. Depuis le rachat du club en 2006, Lerner a annoncé avoir perdu 70 000 livres... par jour.

Analyse définitive : De l’inutilité d’Alexandre Pato


Pour la deuxième fois depuis son arrivée à Chelsea fin janvier, Alexandre Pato a fait le déplacement avec le groupe à Everton en FA Cup. Direction le Merseyside, Goodison Park et sa tribune présidentielle. Car oui, le Brésilien est resté à nouveau en tribunes face aux Toffees. Aux premières loges, donc, pour voir un Guus Hiddink désespéré lancer John Terry - le vrai John Terry - en attaque afin de tenter d’accrocher un replay en toute fin de match. Le constat est là : Chelsea n’a plus rien à jouer cette saison, et forcément, Alexandre Pato rien à apporter aux Blues. À 26 piges, l’ancien futur très grand pourrait bien profiter du pétage de câble de Diego Costa et de sa prochaine suspension. Sauf que Pato est derrière Bertrand Traoré dans la hiérarchie des attaquants.

Vous avez raté Stoke City-Southampton , et vous n’auriez pas dû


Parce que c’était le seul match de championnat avec un vrai enjeu ce week-end. Parce que c’était un choc pour une place en Ligue Europa, rien que ça. Parce que Stoke City est un peu l’autre révélation de la saison. Parce qu’il y a eu des buts, des cartons et des erreurs d’arbitrage. Parce que Soton en a profité pour battre et dépasser son adversaire au classement. Parce que Graziano Pellè a encore marqué de la tête sans se décoiffer. Et aussi parce que Giannelli Imbula a brillé.

Le polémique autour de la théière : la fin de l’ère Wenger, saison 19, épisode 7


« Arsene. Thanks for the memories, but it's time to say goodbye. » Cela ressemble à des paroles d’Adele. Mais non. Pourtant, le message vient aussi d’un cœur tourmenté, celui des supporters d’Arsenal. Ces mots ont été déployés sur fond rouge dans les travées du KC Stadium lors du rematch de 8es de finale de FA Cup entre les Gunners et Hull City, la semaine dernière. Des paroles fortes qui relancent l’éternel débat sur l’avenir d’Arsène Wenger à Arsenal. D’autant plus depuis ce week-end et l’élimination des Gunners de leur FA Cup. Celle qui leur servait de cache-misère ces deux dernières saisons. Distancé en championnat, en ballottage très défavorable face au Barça en Ligue des champions, cette année, sauf incroyable exploit, Arsenal ne gagnera rien. Une fois de plus. Et l’avenir de Wenger, après deux décennies au club, sera remis en question. Une fois de plus. « Ça devient une farce » , a réagi le principal intéressé, quelque peu énervé. Ce n’est que le début.

La stat inutile


1er. Modou Barrow, défenseur de Swansea, est devenu le premier Gambien à marquer en Premier League. Un but pour l’histoire qui n’a pas empêché les Swans de s’incliner face à Bournemouth (3-2).


What else ?


Rafa Benítez est baptisé. Pour son premier match à la tête de Newcastle, le coach espagnol est allé s’incliner au King Power Stadium face à Leicester (1-0). Les Foxes ont souffert, mais ils repoussent Tottenham à cinq points et Arsenal à onze. Le titre se rapproche.


Tottenham profite de la Cup pour se faire encore la malle en championnat. Sans faire de bruit, les Spurs ont tranquillement battu la lanterne rouge Aston Villa grâce à Delle Alli et Harry Kane.


Incapable de se défaire du premier relégable Norwich, Manchester City concède un triste 0-0 et peut définitivement oublier ses maigres espoirs de titre.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 15 Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 59
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 64 dimanche 19 août Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25