1. //
  2. // 8es
  3. // Croatie-Portugal (0-1)

La Croatie s'est sabordée

On les attendait parmi les favoris de l'Euro, en raison de leurs prestations du premier tour. Mais les Croates vont rentrer à la maison dès les huitièmes de finale après s'être cassé les dents sur le Portugal. Cruel mais assez logique pour une équipe qui n'a pas su se mettre à la hauteur de l'événement.

Modififié
2k 13
Après un premier tour de haut vol et une victoire de prestige contre l'Espagne, la Croatie avait clairement changé de statut au moment de défier le Portugal, qualifié poussif du groupe F. Mais l'étiquette de favori n'a visiblement pas facilité la tâche de joueurs croates quelque peu inhibés à Bollaert. Certes, ils ont rapidement mis le pied sur le ballon et occupé le camp lusitanien. Ça, Ante Čačić s'y attendait, il s'attendait à ce que « le Portugal joue en contre-attaques » et fasse preuve de pragmatisme. Mais son onze, aussi talentueux soit-il, malgré les inspirations de Perišić, n'a que trop rarement inquiété Rui Patrício en 120 minutes.


Aucun tir cadré, même s'il y a eu un poteau en fin de prolongation, cela révèle les lacunes d'une animation offensive défaillante. La charnière Pepe-Fonte a été solide, les latéraux Guerreiro et Cédric ont fait le boulot. Mais surtout, les attaquants à damier n'ont que trop rarement joué en première intention, en prises de risques, et quand l'un d'eux l'a fait, comme Perišić en fin de première période, un autre venait gâcher l'offrande, en l'occurrence sur cette action de Strinić qui centre sur José Fonte. Il a fallu attendre la prolongation pour que la partie s'enflamme, ce qui a laissé pendant 110 minutes la Croatie s'enfermer dans un jeu qui convient à ses adversaires du soir, plus expérimentés et habitués aux atmosphères irrespirables des matchs à élimination directe.

Čačić dans le déni d'échec


On aurait pu imaginer Ante Čačić faire son mea culpa et admettre face à la presse que ses hommes n'avaient pas su se mettre à la hauteur de l'événement et des attentes.
« Le football est malhonnête, ce n'est pas la meilleure équipe qui gagne, c'était le cas ce soir. »Ante Čačić
Il a préféré prétendre que « tout a été parfait à part le fait que nous ne sommes pas parvenus à marquer » . Contenu, derrière ses lunettes, il a maintenu sa thèse quelle que soit la nature des questions sur un éventuel problème de pression ou un simple manque d'efficacité offensive. « On avait le ballon, on contrôlait le match. » Pour lui, le but de Quaresma a été la seule occasion lusitanienne. D'où la conclusion que parfois « le football est malhonnête, ce n'est pas la meilleure équipe qui gagne, c'était le cas ce soir » . Deux fois, il l'a affirmé sans ciller.


« Ils ont été plus solides. Ils ont eu une seule occasion et ils sont parvenus à la mettre au fond. »Ante Čačić
Le mérite du vainqueur ? « Ils ont été plus solides. Ils ont eu une seule occasion et ils sont parvenus à la mettre au fond. » Leçon de réalisme donc, vu que ses joueurs ont eu plus d'occasions. La Croatie s'est-elle vue trop belle, trop tôt ? Ante Čačić s'était clairement déjà projeté vers la suite. « Le tirage au sort était parfait pour nous, on savait que si on passait le Portugal, on affrontait la Pologne.  » Ce sont finalement Cristiano Ronaldo et ses collègues qui ont un prétendu boulevard jusqu'aux demi-finales. À moins que la Pologne, solide jusqu'ici, ne fasse de la résistance. Pour le sélectionneur croate en revanche, il est déjà temps de se projeter vers la Coupe du monde 2018 en tirant « les meilleurs enseignements de ce tournoi » . Luka Modrić aura 32 ans, Ivan Rakitić 30, Darijo Srna 36... Autant dire que ce sera peut-être la dernière chance de cette génération dorée de briller.

Par Nicolas Jucha, à Lens
Modifié

Dans cet article

toto_da_don Niveau : CFA
le Portugal qui se retrouve en quart en ayant gagné qu'un seul match à la 116e en plus... le dégout
Note : 2
Bah, la Croatie a fait exactement ce que l'Espagne a fait contre elle, elle aurait dû avoir un peu de recul et apprendre la leçon, plutôt que de pavoiser sur une victoire que l'Espagne lui avait offert en se sabordant elle-même. C'est l'ironie de l'histoire.
Note : 4
"pragmatisme" c'est le mot à la mode en ce moment. Au chiotte le football champagne, la prise de risque offensive, le spectacle, le plaisir. Aujourd'hui en Europe on veut du pragmatisme, on veut être solide avant tout, bien défendre et miser sur un coup du sort, un contre, une frappe détournée ou un corner pour l'emporter à l'arrache 1-0. Quelle belle vision de ce magnifique sport, on en redemande.
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par Mez
Bah, la Croatie a fait exactement ce que l'Espagne a fait contre elle, elle aurait dû avoir un peu de recul et apprendre la leçon, plutôt que de pavoiser sur une victoire que l'Espagne lui avait offert en se sabordant elle-même. C'est l'ironie de l'histoire.


Ouais une victoire que l'Espagne lui avait offert, oui, les croates avec une équipe quasi bis et menée 1-0 dés le quart d'heure de jeu, c'est clair qu'ils leur ont offert la victoire sur un plateau, je me demande même si t'as vu le match, car la Croatie avait plus d'envie mais surtout défendait bien et sortait le ballon proprement en jouant sur la vitesse des ailiers qui ont fait beaucoup de mal à la défense espagnole, moi je leur donne beaucoup de crédit pour cette victoire qui est tout sauf un hasard.

Aujourd'hui ça se joue à rien, si le ballon de Perisic rentrait t'aurais pas eu ce discours, dans ce genre de néant footballistique total y a pas trop de renseignements à retenir, d'ailleurs le Portugal est critiqué plus pour ses performances en poule que pour sa performance de ce soir (ou il y a beaucoup de progrès sur le plan défensif), car aujourd'hui les 2 équipes ont refusé de jouer et fallait bien que l'une d'elles soit punie, et si la Croatie aurait gagné on aurait parlé de victoire de champion dans un match compliqué blablala, ça ne tenait à rien en fait.

Le Portugal n'a rien proposé et la Croatie a bien défendu donc c'est en aucun cas comparable avec le match de l'Espagne, la Croatie face à l'Espagne a gagné au courage, au forceps et en ayant proposé quelque chose, le Portugal de ce soir n'a rien montré de cela, sans pour autant dire que les croates avaient montré plus, d'ou la qualité horrible et indigne du match (contrairement au match de l'Espagne donc).

Ce qu'on peut reproché aux croates c'est de pas avoir changé de plan de jeu à la mi-temps, mais faut pas être très dur avec eux, car c'est l'une des rares équipes à avoir développé quelque chose d'agréable pendant le tournoi, et dans des conditions pas évidentes faut-il le rappeler, Cacic avait a sa disposition 2 plans mais il a tardé à faire les changements, c'est peut être l'erreur qui est payée cache dans un match ou y a pas eu trop d'erreurs.
Message posté par Ahmed-Gooner
Ouais une victoire que l'Espagne lui avait offert, oui, les croates avec une équipe quasi bis et menée 1-0 dés le quart d'heure de jeu, c'est clair qu'ils leur ont offert la victoire sur un plateau, je me demande même si t'as vu le match, car la Croatie avait plus d'envie mais surtout défendait bien et sortait le ballon proprement en jouant sur la vitesse des ailiers qui ont fait beaucoup de mal à la défense espagnole, moi je leur donne beaucoup de crédit pour cette victoire qui est tout sauf un hasard.

Pas moi. C'est bien l'Espagne qui s'est sabordée, et au final on sort avec l'idée trompeuse que la Croatie était un vainqueur potentiel.
Je l'avais dit, ce match que l'Espagne a pris par dessus la jambe ne serait pas révélateur de la suite du tournoi des Croates (ou des Espagnols).
pinpin666 Niveau : DHR
Message posté par Mez
Pas moi. C'est bien l'Espagne qui s'est sabordée, et au final on sort avec l'idée trompeuse que la Croatie était un vainqueur potentiel.
Je l'avais dit, ce match que l'Espagne a pris par dessus la jambe ne serait pas révélateur de la suite du tournoi des Croates (ou des Espagnols).


Deux enseignements à tirer de ce matchs:

-Avant tout, les équipes qui font le jeu ne doivent pas se renier.

-Il ne faut pas se projeter trop loin comme l'a fait la Croatie (vieil adage...La peau de l'ours etc.)
Message posté par Rouflette
"pragmatisme" c'est le mot à la mode en ce moment. Au chiotte le football champagne, la prise de risque offensive, le spectacle, le plaisir. Aujourd'hui en Europe on veut du pragmatisme, on veut être solide avant tout, bien défendre et miser sur un coup du sort, un contre, une frappe détournée ou un corner pour l'emporter à l'arrache 1-0. Quelle belle vision de ce magnifique sport, on en redemande.


Remercie platini...
Message posté par Genma
Remercie platini...


C'est clair que Platini est l'absent le plus présent de cet Euro. Il a joué à l'apprenti sorcier et dans 4 ans le Frankenstein qu'il a crée sera sans doute pire. Moi je dis bravo le progrès et l'innovation.
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Kalinic. Voilà le mot est lâché.
Lehibou15 Niveau : DHR
Message posté par Rouflette
"pragmatisme" c'est le mot à la mode en ce moment. Au chiotte le football champagne, la prise de risque offensive, le spectacle, le plaisir. Aujourd'hui en Europe on veut du pragmatisme, on veut être solide avant tout, bien défendre et miser sur un coup du sort, un contre, une frappe détournée ou un corner pour l'emporter à l'arrache 1-0. Quelle belle vision de ce magnifique sport, on en redemande.


C'est exactement ça.
Les croates ce sont un peu les allumeuses de cet euro.
Un premier tour hyper séduisant, avec du beau jeu et une victoire de prestige contre l'Espagne (qui s'est laissé surprendre il faut le reconnaitre).
On est tout émoustillé et on les imaginent aller loin, voire très loin dans cette compétition et puis pschit...
Une purge, zéro intensité, zéro tir cadré, des passes qui n'arrivent pas dans les pieds, bref la douche froide et une sortie par la petite porte.
Triste.

PS: Mon favori pour le titre est l'Espagne mais je sens que le Portugal va créer la surprise.
Les mecs se qualifient miraculeusement avec 0 victoires et la nouveauté des meilleurs troisièmes (merci Platini).
Bref ils n'auraient pas dû être là dans un euro à 16 donc ils vont gagner, c'est écrit.
A mon humble avis ce qui a été à l'origine de cette défaite est sans doute le placement de Modric. Trop bas, trop loin de là où il pouvait influencer le jeu comme il sait si bien le faire.
c.f.
''.. malgré trois matchs disputés. Un problème ? Pas du tout pour Nani : «  Nous avons un objectif et pour l’atteindre, s’il faut oublier de bien jouer, nous le ferons (…) Je crois que tous mes partenaires et l’entraîneur voudraient jouer bien en permanence. Mettre des buts, faire plaisir aux supporters qui veulent voir un bon spectacle, mais l’important c’est de gagner. On peut bien jouer, frapper au but, multiplier les feintes, mais si nous ne gagnons pas ça ne servira à rien. Si on gagne, tous les Portugais seront contents. »

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 13