En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. D
  3. // Tchéquie-Croatie (2-2)

La Croatie a tout gâché

Alors que les Croates menaient tranquillement 2-0, ils se sont fait rejoindre sur le fil par des Tchèques pourtant largement inférieurs. Une soirée cauchemardesque, puisqu'en marge du la rencontre, leurs supporters ont mis un sacré bordel dans les tribunes de Geoffroy-Guichard.

Modififié

Tchéquie 2-2 Croatie

Buts : Perišić (37e), Rakitić (59e) // Škoda (76e), Necid (94e) pour les Tchèques

Cette Croatie ressemble à ces flics qu'on ne croise que trop rarement dans la vraie vie. Plutôt dans les séries. Contre la Tchéquie, elle a fait penser, allez, au hasard, à Idriss Elba dans Luther. Suave, félin et en même temps habité par une faille touchante qui peut resurgir à tout moment de la garde à vue. C'est ce qui lui est arrivé ce vendredi face à la Tchéquie. Alors qu'elle menait tranquillement 2-0, elle a trouvé le moyen de se faire rejoindre au score dans les arrêts de jeu sur un penalty accordé pour une main de son défenseur central Vida.

Fumi et bombe agricoles


À ce moment, les regards étaient plutôt tournés vers la tribune occupée par les supporters croates. Aux alentours de la 80e minute, des fumigènes ont été lancés sur le terrain, puis une bombe agricole qui a, semble-t-il, touché un pompier qui tentait de débarrasser la pelouse des fumigènes. S'ensuivent des affrontements dans la tribune entre supporters croates devant un inactif cordon de CRS et des stadiers rapidement dépassés par les événements. Une sale soirée pour la sélection croate qui avait facilement contrôlé le match pendant plus d'une heure en bénéficiant de deux cadeaux de la défense tchèque. Deux actions quasi identiques.

La sortie de Modrić


En première mi-temps, c'est Perišić, son ailier gauche avec une bonne tête à jouer le gars des cités d'Amiens dans le prochain Bruno Dumont, qui profite d'une perte de balle tchèque, un passement de jambes et une frappe croisée hors d'atteinte de Čech. En deuxième mi-temps, c'est Rakitić qui pique un ballon au-dessus du grand Petr après que Brozović a chiné un ballon dans les pieds de Hubník. Deux buts sans avoir forcé son talent, à l'image de Luka « Andrea » Modrić qui s'est bien amusé en n'utilisant que son extérieur avant de sortir sur blessure à l'heure de jeu. Est-ce que la sortie du meneur de jeu croate a donné des idées à une sélection tchèque qui en avait bien manqué jusque-là ? Perdu dans un poste de neuf et demi en première mi-temps, il aura fallu que Rosický redescende enfin d'un cran pour se rendre utile et offrir un centre de l'extérieur déposé sur la tête de Škoda qui l'enfilait dans la lucarne. Avant que les Tchèques ne reviennent sur un penalty dans les arrêts de jeu. Une vraie bonne soirée de merde pour les Croates.

Par Joachim Barbier, à Geoffroy-Guichard (Saint-Étienne)
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9