1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe A
  3. // Cameroun/Croatie

La Croatie à poil face au monde

En cas de défaite face au Cameroun, les Croates seraient les premiers éliminés de la Coupe du monde 2014. Mais quelques jours avant cette rencontre décisive, c'était une histoire de naturisme qui poussait la sélection à boycotter ses médias. Qu'en est-il donc aujourd'hui ?

3 9
Il est très grand, il est très chauve, et il est très énervé. « Je ne suis pas croate, je suis serbe, mais c'est pareil, demande-moi ce que t'as à me demander ! » Sous les violents tuyaux de climatisation du centre de presse de Manaus, le journaliste est pressé, il doit envoyer son article. Manifestement, celui-ci ne porte pas sur la polémique autour des paparazzi qui ont pris en photo les joueurs croates en train de se baigner à poil au bord de la piscine de leur hôtel. « Mais c'était il y a deux jours, ça, c'est dépassé ! Vous voyez bien qu'ils ont parlé aux journalistes croates pendant la conférence de presse ! Maintenant désolé, mais je dois bosser. »

La clope de Zidane, les bières de Stoitchkov

Ce sosie géant de Philippe Corti a raison : dans le fond, cette histoire n'a aucun intérêt. Mais à la veille d'une rencontre face au Cameroun qui, en cas de défaite, transformerait la Croatie en première nation éliminée de ce Mondial, le caillou est dans la chaussure. Planqués dans les buissons du paradisiaque Tivoli Resort à Praia do Forte, 80 bornes au nord de Salvador, deux photographes croates ont allumé la mèche avec des clichés de Dejan Lovren et Vedran Ćorluka en train de faire les cons au bord de la piscine dans le plus simple appareil, quelques jours après la défaite inaugurale face au Brésil.

On connaissait les photos de Zidane la clope au bec en pleine Coupe du monde 98, ou les Bulgares qui s'enfilent des binouzes dans leur jacuzzi en 94, mais apparemment ce genre d' « information » est encore à même de faire penser à certains qu'une équipe qui divague quelque peu est une équipe qui se plante. Soit. La réaction est immédiate : dimanche, les Croates annoncent en conférence de presse qu'ils ne parleront plus aux médias de leur pays, mettant tout le monde dans le même panier. Dans l'auditorium de l'Arena Amazonia de Manaus, ce mardi, la sanction semblait pourtant bien levée, puisque les journalistes croates questionnaient et obtenaient des réponses de la part du sélectionneur Niko Kovač et de Mario Mandžukić.

Clichés érotico-footballistiques

Lorsqu'on évoque la question au coup de sifflet final de la rencontre médiatique, le joueur du Bayern sourit, mais le sélectionneur se braque : « Il ne reste que 21 ou 22 heures avant le match, nous ne voulions parler que de football. Je suis sûr que mes joueurs seront concentrés à 100% sur la rencontre. » Aucun des envoyés spéciaux du pays au damier n'aura osé évoquer le différend. « C'est un très gros scandale en Croatie, admet Tomislav Zidak, du quotidien Jutarnji List. Ils ont accepté de nous parler en conférence de presse parce que la Fifa les y oblige, mais ils ont vraiment décidé de ne pas nous adresser la parole en dehors de ça jusqu'à la fin de la compétition. »

Les clichés érotico-footballistiques seraient peut-être bien une bonne excuse, selon le journaliste : « Il n'y a pas de très bonnes relations entre la sélection et les journalistes. Si vous prenez Modrić, qui joue au Real, ou Mandžukić, au Bayern, ce sont des stars, ils ne s'intéressent pas à nous. » Si la bande à Samuel Eto'o Fils les bat, les Croates pourraient rentrer au pays plus vite que prévu, et cela semble tout de même inquiéter les victimes du boycott de la sélection. « Aujourd'hui, il ne fallait parler que de football, souffle Zidak. Contre le Cameroun, il faut gagner, sinon c'est terminé. Donc nous verrons après le match. » Le journaliste a la pression. Pas Mandžukić. Face aux flashs, aux caméras et aux enregistreurs, le seul buteur croate en finale de Ligue des champions s'étonne lorsqu'on lui demande s'il a peur avant cette rencontre décisive : « Ce genre de matchs peut faire peur à ceux qui ressentent la pression, mais ce n'est pas mon cas.  » Dans la chaleur amazonienne, se balader à poil est clairement un bon remède.

Par Thomas Pitrel, à Manaus
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
M.Manatane Niveau : CFA
Note : 1
Dire que des gens sont payés pour attendre de voir un cul au bord d'une piscine... Une bonne chose que les Croates s'en foutent ! Si ces rapaces de paparazzis en veulent plus, ils n'ont qu'à faire animer un séminaire par Patrice Loko !
Je sais pas si je suis mal réveillé mais j'ai rien compris à cet article...
Ca fait chier de voir que soit eux soit le Mexique ne passeront pas la phase de poules. Ca joue vraiment bien !

Attends, mais là je me rends compte que les 2 peuvent être élimines au profit d'une redoutable équipe qui peut laisser ses primes de coté pour représenter fièrement son Pays ! Le tout soutenu par leur "Ex-Pelé national" qui lui même est soutien le selectionneur de tout son coeur !
Les mecs à walpé qui s'éclatent en cachant leur truc, un peu strange, non?… Sinon, on s'en tape, ils font ce qu'ils veulent dans leur hôtel… Ces paparrazis sont des schlags...
Bigoudinho Niveau : DHR
Moi j'ai pas réussi à le finir, même en diagonales, il faut dire que cette histoire est tellement inintéressante à côté de la CdM qu'on est en train de vivre.

Allez je vais lire l'article : Guy Roux : « Grichting a mis tout son argent au Crédit Agricole d' Auxerre », ça m'a l'air tellement plus passionnant.
Comme d'habitude les journalistes croquent n'importe quoi pour remplir leurs merdes ou faire le buzz. L'humain ou l'image de la sélection on s'en branle complètement.
Même chose avec les bleus. Tout va tellement bien dans cette équipe. La com' de DD et excellente et les journalistes essayent d'aller trouver des problèmes où il n'y en a parce qu'ils n'ont rien à se mettre sous la dent. Quand Giroud est déçu de ne pas commencer, on parle de polémique maintenant. Ils essayent de faire des déclarations de Ribery et des toubibs une véritable affaire scandale, ça va quand même très loin!
La com' est*
où il n'y en a pas*
Faux,

en cas de défaite de l'Espagne combinée à une victoire de la hollande, l'Espagne serait la première nation éliminée de ce mondial.
Bande d'élitistes. Le premier éliminé serait l'Australie en cas de défaite contre les Pays-Bas.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 9