1. //
  2. // Règlement

La course aux meilleurs troisièmes

L'Albanie est contente, mais pas complètement. Elle ne sait pas ce que vaut pour l'instant sa place de troisième. En attendant, on se fait quelques calculs d'épicier.

Modififié
429 36
Vendredi 26 septembre 2008, le comité exécutif de l'UEFA officialisait à l'unanimité le passage de l'Euro de 16 à 24 sélections nationales à partir de l’édition 2016. Une idée survenue lors de la campagne du candidat Platini à la présidence de l’instance européenne. « En 2007, juste avant que je devienne président de l’UEFA, deux personnes sont montées à la tribune pour demander que l’on passe de 16 à 24 équipes, un Irlandais et un Écossais, déclarait Michel Platini. C’est vrai qu’il n’y avait aucune équipe britannique en 2008. Ce n’est pas moi qui ai pris la décision, ce sont les 53 associations nationales, qui ne sont pas bêtes et qui ont compris que ce serait plus facile de se qualifier. » Ce jour-là, Platoche aurait même pu ajouter qu’il serait plus facile de se qualifier lors de la phase de poules.

20 sélections encore concernées


C'est le sélectionneur de l'Irlande du Nord, Michael O'Neill, qui le déclarait avant la compétition : « Seulement huit équipes sont éliminées au premier tour, on va essayer de ne pas en faire partie. » Qui dit 16 qualifiés sur 24 équipes réparties en six poules dit quatre tickets pour les meilleurs troisièmes. À l’heure d’entamer la série des derniers matchs de poule, pas moins de 18 sélections sont encore susceptibles d’empocher les quatre sésames de meilleur troisième : l’Albanie, l’Angleterre, la Slovaquie, le pays de Galles, la Russie, l’Allemagne, la Pologne, l’Irlande du Nord, la Croatie, la Tchéquie, la Turquie, la Belgique, l'Irlande, la Suède, la Hongrie, le Portugal, l'Islande et l'Autriche. Comment départager les équipes à égalité ? Dans le même groupe, les sélections sont départagées sur leur(s) confrontation(s) directes, puis à la différence de buts générale, suivi du fair-play et de la position au classement UEFA.


Voilà pourquoi, en cas d’égalité de points entre le pays de Galles et la Slovaquie dans le groupe B, le premier terminera nécessairement devant le second, en vertu de sa victoire (2-1) lors de la première journée. De même, si l’Ukraine l’emporte 18-0 contre la Pologne, elle ne pourra de toute façon pas rattraper l'Irlande du Nord, qui l’a battue jeudi à Lyon (0-2). Même système, sans les confrontations directes, pour les équipes à égalité qui ne sont pas dans la même poule.

Les groupes E et F avantagés


Comment répartir ensuite les quatre meilleurs troisièmes lors des huitièmes de finale ? Il faut se tourner vers l’article 17 du règlement du Championnat d’Europe pour percer le mystère (voir ci-dessus). Les Bleus, premiers de la poule A, affronteront un meilleur troisième tiré du groupe C, D ou E. Un système qui empêche deux équipes issues du même groupe de se croiser en huitièmes de finale (et ainsi au passage un match retour Angleterre - Russie en tribunes). En théorie, il est encore possible de se qualifier en tant que meilleur troisième en comptant seulement deux points lors des trois matchs de poule. Dans les faits, le ticket pour les huitièmes se jouera plutôt à trois ou quatre points..


La Slovaquie doit-elle attaquer à tout-va face aux Anglais ? L’Irlande du Nord doit-elle se contenter du match nul face à l’Allemagne ? Autant de questions qui restent pour l’instant sans réponse. Au contraire, mercredi soir, les équipes du groupe F (18h) et a fortiori du groupe E (21h), connaîtront exactement les enjeux de la qualification. La Belgique saura si une défaite face à la Suède la qualifierait tout de même au tour suivant, et surtout elle aura le luxe de choisir son tableau (voir ci-dessous) - en fonction aussi de l'autre résultat du groupe. De même, le Portugal saura s'il doit absolument l'emporter contre la Hongrie ou bien s'il pourrait se satisfaire d'un match nul à buts. Au bon souvenir d'un certain Danemark - Suède, à Porto ?



Par Florian Lefèvre
Modifié

Note : 1
Je l'ai dit ailleurs, donc désolé de me répéter - mais c'est mieux quand un match -comme celui de l'Albanie, par exemple- se termine sur la joie d'une qualification en huitième, surtout pour une équipe moins habituée à ce genre de performance. Donc, pas convaincu de ce système, qui par ailleurs, constitue une sorte de prime à la frilosité/médiocrité, même si c'est sympa, par ailleurs, de voir d'autres têtes.
T'as oublié buts marqués dans les critères qui départagent les équipes en cas d'égalité
Si on prend comme Ferenczi les Coupes du Monde 90 et 94 ou le mème système était en place :
- en 1990, les quatre meilleurs troisièmes ont tous 3 points
- en 1994, les quatre meilleurs troisièmes ont 4 ou 6 points.

Conclusion: on ne peut rien conclure.
KingMastre Niveau : CFA2
Elles sont mimis ces albanaises, surtout celle au milieu...
Message posté par alfadir
Si on prend comme Ferenczi les Coupes du Monde 90 et 94 ou le mème système était en place :
- en 1990, les quatre meilleurs troisièmes ont tous 3 points
- en 1994, les quatre meilleurs troisièmes ont 4 ou 6 points.

Conclusion: on ne peut rien conclure.


reference*
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
1/8 possibles :
suede / irlande du nord /republic tcheque

1/4 finale possibles :
Galles / islande

c'est bon les gars on coffre jusqu'en 1/2 çà passe crème de prépuce.
Message posté par KingMastre
Elles sont mimis ces albanaises, surtout celle au milieu...


La brune avec le masque là? Elle a l'air... intense ! D'un regard elle te réchauffe tout le corps, comme un shot de vodka par moins 15 !
Message posté par tacle_tibia
1/8 possibles :
suede / irlande du nord /republic tcheque

1/4 finale possibles :
Galles / islande

c'est bon les gars on coffre jusqu'en 1/2 çà passe crème de prépuce.


Je ne serais pas aussi catégorique. Je suis peut-être un peu trop pessimiste mais je verrais bien une équipe assez resserrée derrière comme l'Irlande du Nord nous faire le coup de la Grèce en 2004.
ce système bien qu'il soit assez hasardeux il permet de voir de nouvelle nation a un plus haut niveau c'est cool
soyons précis Niveau : Loisir
Note : 1
Message posté par alfadir
Si on prend comme Ferenczi les Coupes du Monde 90 et 94 ou le mème système était en place :
- en 1990, les quatre meilleurs troisièmes ont tous 3 points
- en 1994, les quatre meilleurs troisièmes ont 4 ou 6 points.

Conclusion: on ne peut rien conclure.


En 1990, la victoire était à deux points, ce qui explique le fait que les meilleurs troisièmes n'ont pas dépassé 3 points.
Ailier Gauche Niveau : DHR
En 1990, la victoire valait 2 points. Ta remarque est donc biaisée. Mais, on peut voir que les qualifiés avaient 4 points pour trois d'entre eux et 3 points pour le dernier meilleur troisième.
Ailier Gauche Niveau : DHR
Message posté par Ailier Gauche
En 1990, la victoire valait 2 points. Ta remarque est donc biaisée. Mais, on peut voir que les qualifiés avaient 4 points pour trois d'entre eux et 3 points pour le dernier meilleur troisième.


Dans mon message précédent - dernière phrase, j'ai oublié de préciser que je faisais comme si la victoire rapportait 3 points.
Message posté par tacle_tibia
1/8 possibles :
suede / irlande du nord /republic tcheque

1/4 finale possibles :
Galles / islande

c'est bon les gars on coffre jusqu'en 1/2 çà passe crème de prépuce.


Suede ou Rep Tcheque peuvent nous faire mal en 8 eme, ton "passe creme" c est pas la bonne attitude, la Suede nous avait demontes lors du dernier Euro. On n etait passe que grace a une erreur d arbitrage dans l autre match d ailleurs...
Pour l instant pas terrible mais quand meme...

Apres oui, Galles ou Islande en quart d un Euro c est un peu WTF. Sauf que comme dirait l autre, "y a plus de petites equipes".

Une equipe bien regroupee peut nous poser probleme, en meme temps si on arrive a museler le singe mecanique on devrait passer. L Islande ne m a pas fait grande impression, ils piochent deja bcp en fin de match en poule, alors je les vois mal aller jusqu a aussi loin.
Message posté par soyons précis
En 1990, la victoire était à deux points, ce qui explique le fait que les meilleurs troisièmes n'ont pas dépassé 3 points.


Ah au temps pour moi, je n'avais pas fait attention !

Conclusion: avec une victoire et un nul, ça passe. Une seule victoire, ce serait une première.
Johnny Decker Niveau : DHR
24 équipes, il faut en retenir 16 pour les huitièmes.

Pourquoi ne pas avoir fait 4 poules de 6 équipes et retenir les 4 premiers de chaque poule ?

On éviterait ainsi les calculs d'apothicaire pour les meilleurs troisièmes... et ça ferait 14 matchs de plus pour les sponsors, diffuseurs et villes de cet €uro!

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les clés de France-Suisse
429 36