1. //
  2. // 8es
  3. // Shrewsbury Town-Man.United

La Coupe aux Shrews

Les 8es de finale de FA Cup s’achèvent ce lundi avec un affrontement a priori déséquilibré entre le petit poucet de la compétition, Shrewsbury Town, qui évolue en League One, et Manchester United, 11 fois vainqueur de la compétition. Visite guidée des « Shrews » avec le Français de l’effectif, Jean-Louis Akpa Akpro.

Modififié
44 2
Le nom de Jean-Louis Akpa Akpro n’est évidemment pas inconnu des suiveurs de la L1 puisqu’il n’est autre que le grand frère de Jean-Daniel, l’actuel capitaine de Toulouse. Jean-Louis, 31 ans, est natif de la ville rose, a été formé au TFC et y a fait ses débuts pros à partir de 2003 avant de migrer hors de France. En Belgique d’abord, puis rapidement en Angleterre où il est exilé depuis huit ans maintenant. Shrewsbury Town est son cinquième club outre-Manche, il y est arrivé à l’été 2014 alors que l’équipe venait de subir une descente en League Two, la quatrième division nationale.
Shrewsbury, c’est une belle petite ville, entre le pays de Galles et Birmingham. C’est à la campagne, ça me plaît à moi et ma famille.Jen-Louis Akpa Akpro
« L’objectif était clair, on jouait la montée, on avait une équipe faite pour et c’est ce qu’on a réussi à faire » , se félicite « JLAA » , désormais bien installé sur place depuis une bonne année et demie. « Shrewsbury, c’est une belle petite ville, entre le pays de Galles et Birmingham. C’est à la campagne, ça me plaît à moi et ma famille. À ce niveau en Angleterre, tous les clubs ou presque ont de bonnes structures et c’est le cas ici. »

Les Shrews sont notamment doté d’un joli stade de 10 000 places inauguré il y a moins de dix ans, le New Meadow, en remplacement de l’antique Gay Meadow qui accueillait auparavant les matchs à domicile pendant près d’un siècle. Shrewsbury, dans le comté de Shropshire, est effectivement une ville paisible de province, comptant quelque 70 000 habitants, trois lions pour emblème (figurant aussi sur le blason du club), un joli château médiéval, et une figure hautement importante : Charles Darwin, le père de la théorie de l’évolution, qui y est né en 1809. Pour revenir au football, Shrewsbury Town FC n’a pas une histoire folle : création en 1886, arrivée à l’échelon national du football en 1950 et un âge d’or dans les années 80, avec une décennie de D2 entre 1979 et 1989.

Akpa Akpro rejoint par Grandin


Durant les eighties à Shrewsbury, deux futurs entraîneurs de renom vont évoluer en tant que joueur : David Moyes et Nigel Pearson. Mais la modernisation du football en Angleterre la décennie suivante lors de la création de la Premier League voit beaucoup de petits clubs pros souffrir, dans les Shrews, qui reculent petit à petit dans la hiérarchie, en D3, puis D4, jusqu’à même quitter la Football League (qui englobe les quatre premiers échelons du football anglais et gallois) le temps d’une saison de Conference en 2003/2004. Depuis, le club navigue entre League Two et League One. « On visait pourtant une deuxième montée de suite en début de saison, ou au moins accrocher les play-offs, mais malheureusement, on s’est complètement plantés les premières journées ce qui nous a vite obligés à revoir nos ambitions à la baisse » , reconnaît Akpa Akpro.


Ses coéquipiers et lui sont actuellement à la 19e place d’un championnat à 24 équipes et 4 relégations, avec 3 points d’avance seulement sur la zone rouge.
On n’a pas su s’adapter au changement de division en voulant garder notre style de jeu basé sur la possession qui nous convenait en League Two, mais pas en League One.Jean-Louis Akpa Akpro
Le deuxième Français de l’effectif, depuis qu’Elliot Grandin l’a rejoint début février, a une explication : « On n’a pas su s’adapter au changement de division en voulant garder notre style de jeu basé sur la possession qui nous convenait en League Two, mais pas en League One. Là, on s’est rendu compte qu’on était plus performants quand on évoluait en contre-attaque, alors c’est ce qu’on s’est décidé à adopter.  » Le 3-5-2 dans lequel Akpa Akpro (3 buts, 5 passes décisives) est l’un des deux joueurs d’attaque est encore en réglage, mais Shrewsbury a tout de même obtenu une victoire importante 3-2 samedi dernier sur la pelouse de Blackpool. La League One est un championnat impitoyable avec une saison marathon à 46 journées et quelques grosses écuries telles Wigan, Sheffield United, Coventry, Bradford, Millwall ou Blackpool.

Face à MU, « des joueurs de foot comme nous »


L’entraîneur Micky Mellon, spécialiste en promotions (deux avec son précédent club Fleetwood Town, une avec Shrewsbury), doit composer avec un effectif sans grand relief et qui a en plus perdu cet hiver ses trois meilleurs buteurs de la phase aller : James Collins, Tyrone Barnett et Sullay Kaikai. Des départs qui profitent à Akpa Akpro, désormais incontournable en attaque avec la recrue Andy Mangan (ex-Tranmere). « Les choses se passent bien pour moi en ce moment, confirme-t-il, la tactique mise en place correspond bien à mon jeu, je suis là pour exploiter les espaces en contre. » Il l’a réussi remarquablement au tour précédent de FA Cup en étant l’homme du match face à Sheffield Wednesday, qui évolue en haut de tableau de Championship.


Akpa Akpro a d’abord offert l’égalisation à 1-1, puis en provoquant le penalty du 2-2 (qu’il n’a pas converti, mais dont a profité son coéquipier Whalley), avant de lancer la contre-attaque du 3-2 à la 7e minute du temps additionnel !
C’est excitant de jouer contre United, mais il ne faut pas se formaliser, en face ce sont des joueurs de foot comme nous, sauf qu’ils gagnent beaucoup plus.Jean-Louis Akpa Akpro
« Ce match nous a permis de comprendre que c’était de cette façon qu’il nous fallait jouer désormais. » Et c’est encore en laissant la possession à l’adversaire évidemment qu’ils vont affronter ce lundi l’ogre Manchester United et son armoire pleine de 11 FA Cup. « Il y a un gros engouement, le stade va être plein. C’est excitant, c’est sûr, mais il ne faut pas se formaliser, en face ce sont des joueurs de foot comme nous, sauf qu’ils gagnent beaucoup plus ! Mais c’est un match qu’il faut prendre comme un autre, sans stress » , assure Akpa Akpro. En cas de victoire, Shrewsbury Town se qualifierait pour les quarts de finale de la compétition, égalant au passage le record du club dans la compétition qui date de 1979, puis de 1982. Face à ce MU-là, les adversaires ne sont jamais à l’abri d’un exploit…

Youtube


Par Régis Delanoë
Modifié

Dans cet article

Le club a une jolie devise en plus...'floreat salopia'. Et pour les 'vrais' connaisseurs Derek Smalls portait un maillot de Shrewsbury Town dans le film 'this is Spinal Tap'...
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 1
The Knights Who say NI demand a sacrifice.
A Shrewsbury !!

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Aduriz refroidit l’OM
44 2