1. // CAN 2013
  2. // Groupe D
  3. // 2e journée
  4. // Côte d'Ivoire/Tunisie (-)

La Côte d'Ivoire surclasse la Tunisie

Les Ivoiriens réalisent la bonne opération de cet après-midi de CAN 2013 en s'imposant face à la Tunisie de Sami Trabelsi (3-0). Dans un stade Royal Bafokeng assourdissant de vuvuzelas et sous un soleil de plomb (35°C), les Ivoiriens ont fait preuve d'un beau jeu collectif et d'envie pour finalement remporter la confrontation 3-0. Ils valident quasiment leur billet pour les quarts dans un groupe qu'on leur annonçait très dangereux.

Modififié
5 1
Côte d'Ivoire - Tunisie : 3-0 (1-0)
Buts : Gervinho (20e) Yaya Touré (86e) Gradel (89e) pour la Côte d'Ivoire.

Une grande affiche du groupe de la mort de cette CAN 2013 avait lieu cet après-midi au stade Royal Bafokeng de Rustenburg. Elle opposait les deux leaders du groupe D, chacun victorieux de leur premier match, respectivement 2-1 pour la Côte d'Ivoire face au Togo et 1-0 obtenu au dernier moment pour les Tunisiens face à l'Algérie. Dans ce choc entre les deux premiers du groupe D, c'est la Côte d'Ivoire qui s'impose finalement en livrant un match bien mieux construit que celui face au Togo. Malgré un match lent, les Ivoiriens ont bien géré la rencontre, n'étant jamais inquiétés par les Tunisiens. Gervinho et Yaya Touré signent tous les deux leur deuxième but en deux matchs, alors que Gradel ouvre lui son compteur dans cette CAN 2013. Msakni, héros du match face à l'Algérie, a été transparent. Les Ivoiriens sont donc premiers du groupe avec 6 points et n'ont besoin que d'un nul face à l'Algérie pour terminer premiers du groupe. De leur côté, les Tunisiens ne sont pas perdus, puisqu'ils peuvent encore accrocher leur qualification lors du prochain match face au Togo. À condition de livrer une meilleure bataille que cet après-midi.

Gervinho, le détonateur

Première information au commencement du match, Didier Drogba, auteur d'une prestation fantomatique face au Togo, est laissé sur le banc par Sabri Lamouchi. Salomon Kalou est lui titulaire. Pour la Tunisie, pas de Issam Jemaa blessé au genou face à l'Algérie et absent pour le reste de la compétition. C'est donc Ben Youssef qui le remplace. Le match commence sur un non-rythme, on sent que le soleil empêche les joueurs de réellement s'exprimer. Les Tunisiens se contentent de défendre, alors que les Ivoiriens tentent des attaques par le biais de Gervinho sur le côté ombragé du terrain. Ils mettent d'ailleurs un coup d'accélérateur après le premier quart d'heure. Kalou avertit d'abord le gardien Tunisien, mais sa reprise passe au-dessus du but. Une minute après, le grand Lassina Traoré (2,03m) bute sur Ben Cherifia qui réalise une belle parade. Sur le corner qui suit, les Ivoiriens combinent : Gervinho se retrouve dans la surface avec le cuir, magnifique une-deux avec Traoré (encore lui), frappe enroulée de Gervinho : 1-0. De leur côté, les Tunisiens ne montrent absolument rien. Seul Khlifa fait mine de courir. Les Ivoiriens gèrent alors leur avance en faisant tourner la balle, plus rien à se mettre sous la dent, à part une main non sifflée de Chamman dans la surface de réparation que les Ivoiriens ne réclament même pas. Mi-temps.

La Côte d'Ivoire déroule

La deuxième mi-temps commence à l'ombre, les joueurs peuvent désormais utiliser toute la surface du terrain, mais le match n'augmente pas de rythme. Khlifa offre tout de même la première vraie occasion des Tunisiens à la 48e, mais sa frappe passe à côté. Les Tunisiens ne construisent pas de jeu, alors que les Ivoiriens font toujours preuve de sérieux et utilisent beaucoup les ailes pour se créer des occasions. À la 55e minute, Gervinho est lancé dans la profondeur sur le côté droit du terrain avant de passer la balle à Kalou qui marque, mais le but n'est pas validé pour un hors-jeu inexistant. Les Ivoiriens baissent le pied et n'arrivent pas à se mettre à l'abri avec un deuxième but. Drogba entre alors en jeu à la 67e minute à la place de Traoré passeur décisif sur le but de Gervinho. Auteur d'une vilaine faute sur Msakni, Tioté aurait bien pu prendre un deuxième carton jaune et se faire expulser, mais l'arbitre n'a rien vu. Les tunisiens se réveillent alors et Khlifa (toujours lui) passe de peu à côté de l'égalisation, mais il tire sur le gardien (84e). La libération arrive enfin à la 86e minute pour les Éléphants avec une frappe limpide de Yaya Touré qui marque, tout comme Gervinho, son deuxième but de la compétition. Gradel marque enfin le but de la punition en toute fin de match (89e) : 3-0. Une victoire et un score mérités, la Côte d'Ivoire est solide et joueuse. De bon augure pour la suite de la compétition.

Par Lucas von Dorpp
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 1