Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // CAN 2015
  3. // 1/4 de finale
  4. // Côté d'Ivoire/Algérie (3-1)

La Côte d'Ivoire élimine l'Algérie avec malice

Les Algériens pourront regretter une domination stérile. Au terme d'une drôle de rencontre, ce sont bien les Ivoiriens, vainqueurs 3-1, qui verront les demi-finales.

Modififié

Côte d'Ivoire - Algérie
(3-1)

W. Bony (26'), W. Bony (69'), Gervinho (94') pour Côte d'Ivoire , E. Soudani (51') pour Algérie.


Jamais vainqueur de la CAN avec sa génération dorée, la Côte d'Ivoire, désormais en plein renouvellement générationnel, souhaitait à tout prix aborder cette rencontre dans une position d'outsider. À mi-chemin entre superstition, humilité et peur de son propre destin, le staff et les joueurs n'ont ainsi cessé de renvoyer dans les jours qui ont précédé le match la pression sur l'Algérie, aussi angoissée que son adversaire à l'idée d'assumer un tel fardeau. Un mind game emporté haut la main, puisque les Éléphants se sont défaits habilement d'une équipe d'Algérie qui n'a jamais su transformer sa domination dans le jeu, dans les faits. Tout l'inverse des hommes d'Hervé Renard qui ont manoeuvré en contre et joué à leur main.

Bony and Clyde


Un coup du foulard et une talonnade dans son camp, Serge Aurier est d'humeur taquine en ce début de rencontre. Pas les hommes de Christian Gourcuff. Sérieux et appliqués, les Algériens tiennent la balle dans le camp ivoirien sans pour autant se procurer d'occasions franches. Deux tentatives de Soudani et Mahrez ne donnent rien. L'Algérie est rassurée. À tort. Sur un coup franc de Gradel, Aurier trouve le poteau. Premier coup de chaud. Quelques minutes plus tard, Hervé Renard lève le pouce et claque un sourire freedent. Bony vient d'ouvrir le score de la tête, sur un nouveau centre de Gradel. Après une phase de poules en trompe-l'œil, l'Algérie poursuit sa CAN étrange et se délite un peu. Mahrez et Feghouli tâtonnent quand Brahimi mouline dans le vide. Les Ivoiriens ont le scénario avec eux, alors ils ne se privent pas de le protéger. Ils défendent proprement et jouent les contres avec Yaya Touré en rampe de lancement.

Lil'Gbohouo


Bizarrement, la Côte d'Ivoire oublie son discours d'avant-match, ses principes et prend le match à son compte en début de seconde période. Une erreur, puisqu'à trop se livrer, l'Algérie égalise rapidement. Après une succession d'hésitations de Gbohouo et Bailly, Soudani peut gentiment aligner Gbohouo à bout portant. L'histoire de la première période se répète en miroir inversé. C'est désormais la Khadra qui joue à son aise avec le sens de l'histoire et la motivation de l'équipe en état stationnaire qui a su égaliser rapidement. Oui, mais non, la roue va encore tourner à toute vitesse. L'Algérie domine, et Soudani manque un but tout fait face à Gbohouo, toujours à bout portant. Du coup, et parce que ça en devient arithmétique, la Côte d'Ivoire, qui subit, plante sur l'action qui suit. Coup franc de Yaya Touré + tête de Bony = 2-1. Les Fennecs poussent pour revenir, Gbohouo sort un coup franc et le mal est fait. Gervinho alourdit même le score dans les arrêts de jeu face à une défense dissoute. Les Ivoiriens gagnent le match parce qu'ils ont gagné l'avant-match. Ils seront donc en demi-finales de cette CAN. L'Algérie pourra toujours maudire ce foutu statut de « favori » .


Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 77
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 14:14 La statue de Falcao 32 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 48