La confession vérité de Zebina

Modififié
1 22
Un joueur français doit-il forcément s'extasier devant un succès de l'équipe nationale ? La question peut se poser après avoir lu l'interview qu'a accordée Jonathan Zebina au journal L'Équipe ce samedi. Lorsque le journaliste lui demande si sa brève expérience en bleu ne lui laisse pas un goût d'inachevé (Zébina compte 1 sélection avec l'équipe de France, contre la Suède, le 9 février 2005, 1-1), le capitaine du TFC nous livre une anecdote intéressante.

Blessé lors de la Coupe du monde 2006 en Allemagne, Zebina n'avait pas fait partie de l'aventure de l'équipe de France qui la mena (presque) à un deuxième sacre mondial. « Lors de la finale contre l'Italie, je n'ai pas prié pour que la France perde, mais je n'aurais pas été spécialement heureux si elle l'avait emportée » , avoue-t-il franchement. Un tel constat méritait tout de même une explication de texte. L'ancien Brestois la livre simplement : « Manquer une Coupe du monde, c'est déjà difficile. Passer à côté d'une victoire en Coupe du monde, là tu ne t'en remets pas ! »

On dit merci qui ? Merci Trézéguet, bien sûr ! ALG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Nerazzurro Niveau : CFA2
Je le comprend tout à fait. Et puis, le mec a quand fait la quasi-totalité de sa carrière en Italie, donc il doit avoir une certaine affection pour ce pays, aussi.
Spartakist Niveau : CFA2
C'est clair. Comment ne pas le comprendre ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 22